Arik Levy & Guillaume Piéchaud

Deux artistes, artisans, designers, sculpteurs de grand talent : Arik Levy et Guillaume Piéchaud. De la même génération (1963 et 1968), éclectiques, dynamiques, habités par la même lumière, la même énergie créatrice, ils ont donné corps à leur rêve pour créer un univers “fantastique” inspiré de nouvelles matières, de nouvelles énergies.

Découvrez l’article sur FIRSTLUXE Signature

©Arik LEVY Glass Mount_BOMMA_2014_photo©Kristina_Hrabetova
©Arik LEVY Glass Mount_BOMMA_2014_photo©Kristina_Hrabetova

Arik Levy : la maîtrise des forces

© Arik Levy
© Arik Levy

C’est une sculpture gigantesque qui trône depuis le mois d’avril sur le site de l’Atomium à Bruxelles. Réalisée en acier inoxydable poli et peinte en rouge, elle déploie ses branches et semble projeter toutes ses énergies dans une danse éternelle.

“Mon travail tourne autour de la technologie, de la science, des codes sociaux, des ergonomies émotionnelles ainsi que de la nature réinventée…” affirme Arik Levy.

© Arik Levy, sculpture Rockgrowth
© Arik Levy, sculpture Rockgrowth

Après sa période japonaise, Arik Levy, grand sportif, féru de surf, a mis son talent au service de la danse contemporaine et de l’Opéra en réalisant des scénographies. Puis il crée des luminaires et des œuvres uniques qui sont exposées dans des galeries ou des musées, comme son fauteuil Rock.

Né à Tel-Aviv, Arik Levy est un artiste complet, il s’occupe aussi bien de ses projets d’identités visuelles signalétiques et packaging que de scénographies d’expositions et d’aménagements intérieurs, ainsi de que créations de bijoux.

L’artiste porte une attention particulière aux détails. Allez au fond des choses, en faire ressortir la pureté, inspirer le dynamisme, le développement, le changement, voilà son credo.
Il y a plusieurs lectures au travers de ses œuvres, c’est la quête perpétuelle de cet artiste qui se définit comme un designer instinctif.

© Arik Levy RockGrowth  © Kleinefenn
© Arik Levy RockGrowth
© Kleinefenn

Guillaume Piéchaud : puissance et fluidité

guillaume-piechaud

“Quand j’ai connu Guillaume Piéchaud, raconte Jean-François Roudillon de la galerie Loft, il sortait de l’école Boulle en 1988 (section gravures sur métaux précieux et volumes) et sculptait sur des immenses bidons avec son chalumeau. Je défendais alors de jeunes artistes français comme Jérôme Mesnager, Blek le Rat, Kriki qui cherchaient à explorer l’art sous toutes ses formes. Ce poète m’a touché, je suis fier et heureux de l’exposer pour la troisième fois à la galerie”.

Très vite, Guillaume Piéchaud a intégré les ateliers des joailliers les plus réputés, et pendant huit ans, a créé des collections de bijoux pour les plus grands noms de la place Vendôme.

Guillaume Piéchaud, Chaise aiguille martelée
Guillaume Piéchaud, Chaise aiguille martelée

Parallèlement, il poursuit son travail artistique. Depuis six ans, il a quitté la joaillerie pour se consacrer à la création de mobiliers en métal. Ses œuvres, ses “créatures” semblent animées et se répondre avec chaleur, douceur tant par la forme que par leur luminosité. Et pourtant ce ne sont qu’acier, métal, inox poli et autres matières réputées froides.

Ses tables, tabourets, bureaux, consoles aux courbes tantôt aériennes, féminines, fluides, tantôt inspirées d’un bestiaire aquatique, fantastique… sont comme suspendus par une étrange loi de gravité.

“Ses gouttes de métal pensées et réalisées comme des ailes d’avion avec perfection et aérodynamisme résument le travail de Guillaume Piéchaud. Face à ces œuvres, on ne sait plus vraiment si le meuble est devenu bijou ou si c’est le bijou qui s’est converti en meuble” conclut le célèbre galeriste de la rue des Beaux Arts.

L’Hôtel Lutetia va fermer pour d’importants travaux. Ses collections sont mises en vente aux enchères du 19 au 25 mai 2014. Plus de trois mille pièces de mobilier ainsi que de nombreuses œuvres d’art dont la célèbre suite Eiffel entièrement redécorée par Guillaume Piéchaud seront dispersées : table Cobra, tabourets et chaises Requin, bureau Araignée…
L’Hôtel Lutetia va fermer pour d’importants travaux. Ses collections sont mises en vente aux enchères du 19 au 25 mai 2014. Plus de trois mille pièces de mobilier ainsi que de nombreuses œuvres d’art dont la célèbre suite Eiffel entièrement redécorée par Guillaume Piéchaud seront dispersées : table Cobra, tabourets et chaises Requin, bureau Araignée…

Dominique de Rabaudy Montoussin

Pour recevoir et vous abonnez à la version papier de FIRSTLUXE Signature 

Written By
More from firstluxe

Exposition Chagall, une vie tout en paradoxe

Ce peintre d'origine russe, issu d'une famille juive, était un vrai amoureux...
Read More