Château Gaillard, résurrection du Paradis Royal oublié d’Amboise

Vous êtes fan d’histoire, de jardins, vous appréciez les belles choses, les beaux endroits.. vous allez craquer pour ce Château Royal de la Renaissance dont l’histoire est incroyable à plusieurs titres. Il avait même disparu des inventaires des Monuments Historiques et puis par hasard Marc Lelandais, ancien président de marques de luxe et passionné de la Renaissance, le découvrit et entreprit de réhabiliter ce site exceptionnel et de l’enrichir par son empreinte et son goût personnels.

Pourquoi se lancer dans cette aventure semée d’embûches ? Comme le lui a dit si joliment son voisin ( et oui le Clos Lucé n’est pas loin !) et ami, notre très regretté Gonzague Saint-Bris, «  Tu ne l’as pas vu tel qu’il était mais tel que tu allais le rendre ».

Marc Lelandais

Raison de plus pour partir à Amboise, dans la Vallée de la Loire, à moins de 2 h de Paris..

C’est l’histoire d’un jeune roi de France, Charles VIII, qui épris de conquête, mène la première campagne d’Italie avec 30 000 hommes. Il est subjugué par le quattrocento, les cités italiennes et par tant de beautés nouvelles.

La Villa du Roi Ferdinand le catholique à Naples dénommée Poggio Reale l’envoute littéralement par ses jardins extraordinaires, ses fleurs exotiques et ses jardins d’Orangers plantureux.

Charles VIII y séjourne trois mois, engrange un butin de 30 tonnes d’art, de livres et de végétaux puis revient avec une escouade de 22 artistes italiens avec la ferme intention de recréer chez lui à Amboise ces premières émotions méditerranéennes.

Un génie napolitain, dom Pacello de Mercoliano, moine jardinier botaniste considéré comme, « le plus grand jardinier de l’Europe », l’accompagne et va réaliser pour lui son rêve de paradis terrestre dans le vallon de Château Gaillard et le site du Domaine Royal de Château Gaillard, prend l’appellation de « Jardins du Roi » dès 1500.

Dom Pacello invente, sculpte la végétation, crée les broderies en carrés rappelant les quatre fleuves du Paradis (l’eau, le lait, le miel, le vin) en petits houx, laurier, thym, romarins, sauge, lavande colorés par de la poudre d’ardoise, de la terre cuite pilée.

Et il y implante les premiers Orangers de France, la première orangerie, y invente la prune reine Claude, la perspective axiale des jardins, les carrés brodés.

François 1° offrira Château Gaillard à son « cher et bien aimé Pacello » contre un bouquet de fleurs d’orangers annuel, rarissime don royal à un serviteur … fut-il génial !

Après avoir servi trois Rois de France, Dom Pacello meurt à Blois à 87 ans. Château Gaillard appartint ensuite à René de Savoie, vainqueur de Marignan et oncle de François Ier et au Cardinal de Guise l’homme le plus puissant d’Europe.
Il fut le théâtre de nombreux faits historiques comme la lune de miel de Marie Stuart, les conciliabules de Catherine de Médicis pour déjouer la conjuration d’Amboise..

Puis le Domaine Royal, niché dans son écrin de pierre et de forêt s’étalant sur 15 hectares en plein cœur de la ville d’Amboise, tombera dans l’oubli.

Marc Lelandais le rédécouvrit par hasard, tomba amoureux de ce joyau de la Renaissance, issu de la rencontre de la France de 1500 encore empreinte de sacré et de gothique et de la joie de vivre colorée et exubérante des marchands et artistes italiens.

Ce mécène privé entreprit 5 années de restauration pharaonique par 300 ouvriers, 50 artisans et une dizaine de métiers d’art du Val de Loire pour redonner sa splendeur à ce joyau et à ces jardins.

Adossé à un vallon protecteur, toute en détail, la façade du château, véritable dentelle de pierre, dévoile une corniche à quadruples frises de 1,20 mètres de hauteur richement sculptée.

Le château, luxueusement meublé d’époque, laisse l’esprit flâner dans l’art de vivre au XVI° siècle. Ses baies ouvragées de double meneaux ornées de 8000 vitraux et 36 médaillons polychromes réalisés dans la pure tradition des maîtres verriers du XVIème soufflés à la bouche de St Just content l’histoire du Château.

Chaque pièce se pare d’une cheminée aux frontons à rinceaux finement sculptés par les artistes italiens les plus agiles de l’époque puisant leur inspiration dans les découvertes de nouveaux mondes et laissant ce témoignage gravé dans la pierre.

Le Domaine Royal Château Gaillard est ouvert au public depuis deux ans, vous y passerez un moment merveilleux. Vous pourrez même y commander à l’avance un pique nique à base « d’oranges », vous relaxer dans des chaises longues. Des concerts y sont prochainement organisés. Et vous avez la possibilité de réserver le lieu pour un événement unique et même dîner à deux sur la terrasse. Pour vivre un moment totalement magique . Nous vous en reparlerons..

Infos pratiques visite :

. Les Jardins du Roy de Dom Pacello

. La Limonaia-Orangerie Royale et ses variétés d’agrumes

. La forêt en pleine ville, les sept sentiers du Paradis et les arbres multiséculaires

. Le château, sa façade sculptée, ses 12 grottes

. La collection unique de vitraux polychromes à la St Just et de médaillons enluminés

. Les expositions (Histoire des Orangers, Photos de la restauration des lieux)

. Ouvert jusqu’au 4 novembre, tous les jours de 13h à 19h.

. Plein Tarif : 12 €

. Tarif jeune (7 à 16 ans)  : 8 €

. Tarif réduit et groupe : 10 €

. Gratuit pour les moins de 7 ans

Visites guidées incluses dans les tarifs.

www.chateau-gaillard-amboise.fr

 

Et aussi pour loger et vous régaler à Amboise :

www.amboise-valdeloire.com

https://restaurant.michelin.fr

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

Semaine gastronomique Thaï au Shangri-La Hotel, Paris

Le restaurant La Bauhinia, au Shangri-La Hotel, Paris, palace d’exception, ne cesse de surprendre ses hôtes sous...
Read More