Chloé, jeune fille devenue grande


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

60 ans déjà qu’elle ravit notre quotidien avec ce délicieux mélange de fraîcheur et de grâce. Si certaines icônes d’antan ont mal résisté à la cruelle épreuve du temps (j’ai nommé Brigitte Bardot), il n’en est rien pour notre Chloé, toujours aussi divine, qui reste tendance à sa manière. C’est son aura ‘espiègle chic’ qui subjugue depuis plus d’un mi-siècle parisiennes et jeunes filles avisées du monde entier.

 

 

Au moment où Chloé souffle ses 60 bougies, adeptes et admiratrices auront l’occasion de replonger dans cet univers riche de références cultes. Dans le sillage d’une exposition ambitieuse, Chloé. Attitudes au Palais de Tokyo octobre dernier, les festivités se prolongent en 2013 avec une réédition de 16 pièces emblématiques de la maison, exposées telles des tableaux de maître au sein de l’atrium du Printemps Haussmann.

 

 

Peu de maisons peuvent se vanter d’avoir attiré autant de talents à la direction artistique. Après les débuts marquants de la fondatrice, Gaby Aghion, encore et toujours présents, Karl Lagerfeld, Stella McCartney, Pheobe Philo et Hannah McGibbon ont laissé leur illustre empreinte sur Chloé, avant de céder la place à Claire Waight Keller.

 

 

Il serait toutefois erroné de parler d’’époques’ différentes, car Chloé est inaltérable ; elle ne se laisse pas s’apprivoiser comme ça. Les 16 pièces sélectionnées sont autant d’icônes qui pourraient défiler ensemble la saison prochaine sans heurter les sensibilités des acheteurs et rédacteurs mode. On découvre ainsi la robe Embrun, dessinée par Gaby Anghion dès 1960, aux côtés de la cape camel imaginée par Hannah McGibbon en 2009. 50 ans les séparent, et pourtant, elles s’appartiennent.

 

 

Indémodable, Chloé rappelle un glamour que l’on qualifie souvent de ‘seventies’ à la Farah Fawcett dans Charlie’s Angels. Les amateurs de bohème chic y trouveront leur compte entre la robe Galaxie signée de la main de Karl Lagerfeld en 1978 et le jean Camera de Phoebe Philo (2004).

 

 

Accessoire star de la maison, le sac Paddington, introduit dans le vocabulaire Chloé dès 2005, se voit transformé par une finition inédite. Apprêtez-vous à vous battre, Mesdames : cette édition limitée de votre it-bag préféré est tirée à seulement 60 exemplaires.

 

 

La plus exquise réédition de toutes ? La légendaire robe Violon, création de Lagerfeld (1983) d’une féminité devastatrice. Vous l’aurez compris : chez Chloé, chaque décennie recèle ses merveilles. Laquelle aura raison de vous ?

 

 

Rééditions Chloé, au Printemps Haussmann jusqu’au 9 mars 2013

 

www.chloe.com

 

 

Written By
More from firstluxe

THE PARIS LIQUOR STORE

Et si on vous proposait les mêmes alcools qu’aux célébrités ? Champagne, Whisky...
Read More