Quand l’or prend des couleurs


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28
Des ingénieurs colombiens ont trouvé une nouvelle technique pour colorer l'or et lui donner des allures de pierres précieuses.

 

 

 

 

 

 

Ils sont bleux, rouges, verts… et pourtant ce ne sont pas des saphirs, ni des rubis ou des émeraudes, mais de l’or ! De l’or coloré.

La Colombie, grand producteur d’or, vient de mettre au point une technique qui permet de donner des couleurs à l’or et en faire des bijoux.

Ainsi plusieurs échantillons d’or de 24 carats sont mélangés avec 20% de métaux divers et chauffés de huit à dix heures dans des fours spéciaux.

Une fois le mélange refroidi, on observe un flagrant changement de couleur – qui dépend des 20% mélangés –.

Ensuite, le matériau obtenu est poli, jusqu’à obtenir l’apparence d’une pierre précieuse, puis recouvert d’une résine avant d’être monté sur un bijou.

 

Grâce à ce procédé, il est désormais possible d’obtenir de l’or bleu, fushia, violet, vert…

Une innovation qui apporte une valeur ajoutée à un matériau déjà très demandé, sans pour autant le dénaturer.

Comme l’explique Maria Eugenia Carmona, une des membres de l’équipe scientifique : « il ne s’agit pas de peindre l’or ou de le recouvrir d’un quelconque matériau pour dissimuler ses couleurs traditionnelles qui sont le blanc, le jaune ou le rose. […] Nous sommes convaincus que nous pouvons dans notre propre pays travailler le métal et devenir des exportateurs de nouveaux produits ».

 

Cette réussite provient d’un groupe d’ingénieurs de l’Université de la province d’Antoquia, à Medellin, en Colombie. Dans cette région, où se trouvent les principaux gisements d’or, les ingénieurs ont donc cherché un moyen de pouvoir profiter véritablement de la valeur de cette matière première, plutôt que de la vendre à bas prix.

La scientifique Mme Carmona ajoute d’ailleurs qu’avec ce procédé, l’or « ne passe pas seulement du rouge au bleu ou au vert, entre autres, mais son prix commercial augmente considérablement ».

En effet, selon les promoteurs de ce projet, comparée à son prix son de base, la valeur estimée de ce nouveau matériau pourrait quintupler.

 

Pour le moment, le procédé de transformation est en attente d’être breveté.

Les bijoux ne sont donc pas encore commercialisés.

Néanmoins, afin de convaincre les commerçant du bien fondé de ce projet, il est possible de trouver quelques « échantillons » dans le commerce.

Une initiative bien pensée et dont le résultat final serait « merveilleux pour son caractère innovant » d’après Eladio Rey, un joailler réputé du centre de Bogota.

 

Une bague toute en or ©AFP
Written By
More from firstluxe

Honey, le nouveau parfum de Marc Jacobs à collectionner

C’est une nouveauté qui va faire bzzz. Le styliste Marc Jacobs s’apprête...
Read More