Défilé Stéphane Rolland Haute Couture A-H 2016/17 : sensualité extrême

fswpa94.09fr

Mardi 5 juillet 2016, Fashion Week Paris Haute Couture Automne-Hiver 2016/2017. Ainsi s’est confié le grand couturier sur sa démarche créative :

« Dans ma recherche de lignes nouvelles, d’articulation de modules géométriques abstraits, c’est une des grandes figures de l’Art espagnol de la seconde moitié du XXème siècle, le peintre et sculpteur Pablo Palazuelo qui me donna les clés pour démarrer cette nouvelle saison et laisser glisser le trait.

fswpa94.03fr

 

Evidemment, je continue à réaliser ce qui me constitue pleinement, la recherche du mouvement, mais associée cette fois à des formes plus anguleuses et cubiques ; ces découpes mêmes, véritables fenêtres, révélant impudiquement le buste, la jambe et la hanche s’allient à la rondeur de grandes jupes boules réalisées en taffetas et satin duchesse découpés.

Variations de volume pour une infante nouvelle.

Mon trait continue, la ligne noire ondule doucement puis s’interrompt ; le blanc surgit, rebelle et ondoyant. Je le sculpte autour du corps en lui donnant la légèreté qui contrebalancera avec l’extrême rigueur toutefois érotique d’un fourreau.

fswpa94.04fr

fswpa94.12frLa fourrure a ceci d’unique, sa sensualité, qui nous permet parfois avec scrupules de contourner les interdits. Je me lance et une première ligne prend forme s’harmonisant étrangement bien avec mes robes.

Damiers, labyrinthes ou résilles géantes, chaque module est monté à la main sur un quadrillage de rubans de cuir ou de soie.

Le mouvement s’articule et la volupté reste légère.

Vison, renard et zibeline en paletots, capes, gilets, jupes, turbans, écharpes.

Toute une gamme pour un nouveau chapitre. »

fswpa94.07fr

 

Visuels : Stéphane Rolland

 

www.stephanerolland.com

 

More from Frédérique de Granvilliers

Art contemporain : Guido Romero Pierini présente Lou Ros à la Galerie Joseph

Avec plus de 2 milliards de dollars de chiffres d'affaires en 2013...
Read More