D’Estrëe lance une collection de sacs arty

Depuis 2015, D’Estrëe, marque lancée par la jeune et talentueuse créatrice Géraldine Guyot, s’impose avec ses ravissants chapeaux épurés et colorés ; en 2017, elle décide d’élargir son territoire à la maroquinerie et lance une gamme de sacs à l’image des chapeaux. En effet, Géraldine a toujours été fascinée par le monde des accessoires. Cette passion pour le chapeau a été le point de départ de son univers de création.

D’Estrëe aime les artistes et le leur dit. Ainsi, chacune des collections de sacs ou de chapeaux porte le prénom de peintres, sculpteurs, performers, photographes ou designers qui ont marqué l’Histoire de l’art.

« J’ai grandi parmi les catalogues d’art et j’ai eu la chance d’être émue, très jeune, par les musées et galeries du monde entier, explique Géraldine Guyot. J’en ai développé un certain sens des couleurs et des assemblages. Aujourd’hui, l’art occupe une place importante dans ma vie et constitue l’adn de d’Estrëe . »

Pour cette première collection de maroquinerie, Géraldine a décidé de rendre hommage à deux de ses designers préférés : Sottsass et Jacobsen, dont le graphisme et les couleurs ont subtilement inspiré la créatrice…

Géraldine Guyot au Salon du Who’s Next portant ses sacs Ettore.

 

Le sac Ettore est un sac à la fois très structuré et singulier. Un trapèze et un cylindre sont les deux éléments qui le composent. Ce sac graphique et moderne s’ouvre en diagonale. Avec cette diagonale, la marque reprend un motif qui lui est cher, puisqu’on la retrouve sur les rubans des chapeaux aujourd’hui best-sellers.

A travers ce modèle, la créatrice a voulu saluer la mémoire du designer Ettore Sottsass, maître dans les lignes géométriques et l’usage des couleurs vives. « Les formes de Sottsass sont simples, graphiques, quasi totémiques, commente la créatrice. Quant aux couleurs, Sottsass les considérait comme l’expression de la vie ; pour lui, leur juxtaposition était un moyen de libérer des énergies vitales et positives. Je me retrouve tout à fait dans cette démarche. »

Comme les œuvres de Sottsass, le sac Ettore allie l’audace à la simplicité. Sa très grande originalité réside dans son porté : une manchette en laiton, à la fois légère et solide, qui permet d’y glisser son bras. Le sac se fait alors bijou arty à votre poignet.

Les manchettes sont fabriquées en France. Les sacs sont ensuite assemblés en Italie par des artisans de renom : un circuit de fabrication où chaque finition se trouve patiemment vérifiée pour une qualité haut de gamme. Fabriqué en Italie, ce sac en cuir de veau rose pâle est orné d’une manchette en laiton dorée.

Le sac Arne porte le prénom du célèbre designer Arne Jacobsen, dont les créations ont tant marqué notre époque, nos intérieurs, nos univers urbains. Père du modernisme organique scandinave, Jacobsen était partisan de formes simples, élégantes et fonctionnelles, qu’il associait à des matériaux naturels et confortables. Une vision qui a beaucoup influencé le travail de Géraldine : « J’ai conçu le sac Arne comme une épure, nous dit-elle. Discret, élégant, ce sac est aussi très pratique pour vous suivre, quelles que soient les circonstances. La bande bicolore du Arne est amovible. Si votre humeur lorgne vers le classique et la discrétion, votre sac devient monochrome. » Tout comme le sac Ettore, le sac Arne est fabriqué en Italie.

Les sacs Ettore – à partir de 1200 euros, existent en vert, bordeaux, noir et rose.

Les sacs Arne – à partir de 800 euros, existent en blanc, bordeaux, rose et noir.

En vente notamment au Printemps Haussmann et au Bon Marché.

www.destree.com

More from Frédérique de Granvilliers

Des beaux livres pour enfants au pied du sapin

C’est toi l’Artiste de Marion Deuchars Muni de crayons, de tubes de...
Read More