FIRSTLUXE Signature : EKSO Watches Gallery, la Haute Couture horlogère


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

« Chaque passion parle un différent langage »  Nicolas Boileau

Bovet, Amadeo-Fleurier Rising Star

 

Ce propos prend tout son sens dans le contexte du parcours remarquable de Ekaterina Sotnikova, fondatrice de Ekso Watches Gallery, dont le fil conducteur est la passion et respect pour la Haute Horlogerie. Au moment où Ekso Watches vient de s’installer à l’Hôtel Four Seasons George V le temps d’une exposition éphémère, Ekaterina nous a reçus dans sa galerie parisienne pour nous présenter son concept unique.

 

Ekaterina Sotnikova par Julio Piatti

 

Rencontrer Ekaterina Sotnikova pour la première fois est une expérience dont on se souvient longtemps. On se souvient de son allure élégante, de son enthousiasme contagieux, mais on retient avant tout ses connaissances horlogères hautement techniques et sa fervente recherche des meilleurs horlogers indépendants. Une main de fer dans un gant de velours, Ekaterina a su s’imposer comme une voix féminine légitime dans un univers notoirement masculin. Unique en son genre, elle fait rimer finesse esthétique et prouesse technique pour répondre aux besoins des clients les plus exigeants et gagner la confiance des plus grands artisans horlogers du monde.

 

EKSO au George V, Julio Piatti

 

C’est en Lettonie que Ekaterina passe son enfance. Rigoureuse, férue de discipline, elle commence sa carrière en tant qu’athlète de haut vol en gymnastique. Elle sera médaillée d’or. Ekaterina poursuit ensuite des études d’économie, sans y éprouver de réel plaisir. Quelques années plus tard, elle décide de donner libre cours à une passion naissante : celle de l’horlogerie.

 

Speake-Marin, Renaissance

 

Si Ekaterina entre dans le milieu de l’horlogerie en tant que passionnée et collectionneuse de belles montres, elle part rapidement en quête de pièces rares et insolites. Cette soif de connaissance et d’excellence l’emmènera à découvrir le monde impénétrable des petites manufactures horlogères. Subjuguée par la haute technicité de ces mécanismes qui comptent jusqu’à 670 composants, elle s’inscrit sans tarder à une formation à la Fondation de la Haute Horlogerie de Genève, où elle tente en vain de remonter un mouvement complexe. C’est à cette expérience qu’elle doit le début de celle de galeriste d’Art Horloger.

 

 

Découvrez la suite de notre rencontre avec Ekaterina dans les pages de FIRSTLUXE Signature 

Written By
More from firstluxe

Trump Soho Hotel Condominium, investissez dans l’immobilier de luxe

Le 25 juin 2012, Trump SoHo et Black Tulip Capital présenteront aux...
Read More