Haute parfumerie automne-hiver 2012 : luxe, chaleur et volupté


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Dans le milieu très confidentiel et prisé de la haute parfumerie, la rentrée s’annonce plutôt prometteuse. Trois maisons en particulier présentent de jolies nouveautés en toute discretion, sans fanfare ni prétension. Nous vous dévoilons ces trésors clandestins de la parfumerie communément appelée ‘de niche’.

 

 

Serge Lutens, Santal Majuscule

 

 

 

 

Tous les ans, c’est le même rituel : nez avisés et fervents collectionneurs de parfums attendent avec impatience la sortie de la dernière fantaisie olfactive du Grand Alchimiste, M. Serge Lutens. Cette année, la ferveur est de nouveau au rendez-vous grâce à Santal Majuscule, un boisé-épicé qui rappelle les errances riches en évasion qui ont marqué l’enfance du maître parfumeur.

 

 

Avec une phrase aussi énigmatique que poétique, M. Lutens résume l’esprit de son oeuvre : “Santal Majuscule : en Majuscule, grandeur nature !”. C’est cette même majscule qui ornait les premières pages de ses livres de contes de fées, délicieusement ouvragée, dorée, rouge ou pourpre. Le santal, quant à lui, évoque tout le faste et l’exotisme des contrées lointaines, le pays des merveilles que M. Lutens habite depuis toujours.

 

 

En toute simplicité, trois ingrédients nobles forment un curieux ensemble qui dérange le nez, mais positivement. Aux effluves chaleureuses du santal se joint l’aigre-doux du cacao, qui révèle à son tour une pointe de fraîcheur grâce à la rose de Damas. Un ensemble intellectuel et capiteux.

 

 

Flacon Vaporisateur Santal Majuscule : 95 euros les 50ml sur SergeLutens.com

 

 

Diptyque, Volutes

 

 

 

 

La maison du 34 boulevard Saint Germain s’apprête à lancer une nouvelle senteur : Volutes. Annoncé comme “un voyage dans le voyage”, ce parfum au nom imagé (on sent vraiment la magie des volutes de fumée qui opère) s’inspire des périples transatlantiques d’Yves Coueslant, co-fondateur de Diptyque. L’odeur inoubliable des cigarettes égyptiennes, des panaches fumants des cheminées de paquebot, sont autant de références qui se retrouvent dans ce mélange épicé-cuiré.

 

 

Volutes s’ouvre sur un éclat d’épices fraîches (poivre rose et de Madagascar, safran) avant de dévoiler un charmant coeur floral (iris, immortelle, myrrhe), laissant dans son sillage une danse de baumes et de gommes.

 

 

 

La collection Volutes sera disponible en boutiques Diptyque et sur le site de la maison à partir du mois d’octobre.

 

 

Eau de toilette, 62 euros les 50 ml, 82 euros les 100ml

 

 

Eau de parfum, 95 euros les 75ml

 

 

Byredo, Black Saffron

 

 

 

 

Pour sa dernière fragrance, le parfumeur de génie Ben Gorham a imaginé un univers autour d’un ingrédient rare, mystérieux et noble : le safran. Comme un souvenir de son enfance passée en Inde, Gorham célèbre le safran dans un ensemble oriental et boisé.

 

 

Pour Gorham, « Le safran a toujours fait partie de mes souvenirs, de mon enfance: son odeur, son goût, sa couleur. Il est sacré pour tous les Hindous, c’est la couleur des vêtements des moines bouddhistes et c’est devenu le symbole de l’Inde. ‘Black Saffron’ de BYREDO est un parfum qui s’inspire de cette idée de sublime unité. »

 

 

Ce sont d’abord des accords acidulés qui se manifestent, et notamment le pamplemousse asiatique et les baies de juniper, qui accompagnent à merveille le safran. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes que l’on devine la violette noire, le cuir, le vétiver et le bois de cachemire, composants auxquels Black Saffron doit son extrême sensualité et son identité ‘Black’.

 

 

Black Saffron eau de parfum, 140 euros les 100ml sur Byredo.com

 

 

 

 

 

 

Written By
More from firstluxe

Beyoncé : show de danse ou show de designer ?

Comme on voudrait être une reine de la pop ! Pour sa tournée...
Read More