Jovoy ou l’excellence du parfumeur parisien

Terre de prédilection des passionnés de jus et d’effluves précieux, la Maison de Parfums Jovoy signe chaque jour son indéniable notoriété. Avec modestie et élégance. Connue et reconnue pour sa ligne de parfums et de bougies, la maison de parfums créée en 1923 par Blanche Arvoy a dû attendre 2006 pour sortir de sa discrétion et combler  ainsi une  clientèle internationale de sa nouvelle ligne d’eaux de parfums. Avis aux amateurs de belles matières, à la recherche de parfums contemporains conceptualisés par de grands nez ou de maitres parfumeurs en devenir, cette adresse est celle qu’il vous faut. Immersion  olfactive.

Jovoy-2821_HD

Ambassade auto-proclamée des parfums rares à Paris, le 4 rue de Castiglione, véritable jet de cabochon de la place Vendôme, se fond parfaitement dans un quartier de boutiques jusque-là mono marque. Jovoy apporte une offre unique à Paris de prêt de 60 maisons de parfums et bougies, jusque-là en manque de vitrine, ce qui pourrait être un comble dans la capitale du « pays des parfums » ! « Ambassadeur » est un mot qui plait énormément à François Hénin, le maitre des lieux à la sympathie et à la passion dévorantes et communicatives. Car il s’agit bien pour Jovoy, de promouvoir une alternative à une offre souvent qualifiée de redondante, et considérée par certains comme dévoyée par une diffusion à outrance.

Jovoy-05-HD

« Le talent n’a pas de frontière » François Hénin.

Jovoy-02-HD

Bousculant toutes les règles établies par l’industrie à bien des égards, la boutique ne saurait exister sans la complicité des marques qui ont choisi Jovoy comme partenaire, mais bien sûr et surtout sans les aficionados de parfums signés, de belles matières, de points de vue artistiques engagés et de travaux souvent visionnaires. Journées portes ouvertes, rencontres avec les créateurs, magazine bilingue « Notes on Notes », formations avec les parfumeurs… Tout est fait avant tout pour faire connaitre les parfums que vous trouverez chez Jovoy. Souvent en exclusivité, parfois inédits, toujours avec une intention de la part du créateur, parfumeur ou directeur artistique, le leitmotiv est de livrer un travail intime qui sort des sentiers battus.

IMG_2717

IMG_4200

Certains demandent ce qu’il en est des parfums des premières heures de la maison ? Il était important pour François Hénin de ne pas trahir les passionnés de parfums avec des fausses rééditions de fragrances dites vintages. Les parfums des premières heures de Jovoy étaient faits pour les maitresses du Tout-Paris des années folles. Autant dire des fragrances opulentes, pour des femmes qui voulaient être vues, utilisant dans des quantités aujourd’hui interdites par la législation moderne, des matières premières souvent disparues.

IMG_4211

« L’histoire peut être cependant généreuse et authentique à partir du moment où elle s’assume. Relancer Jovoy, parfumeur des années 20, maison entièrement oubliée du grand public, était un moyen de sortir de l’anonymat une belle endormie, mais en assumant le fait que les parfums créés seront faits pour parfumer nos contemporains ». François Hénin.

IMG_4205

Si quatre parfums sont les témoins du renouveau de la marque dès 2006, c’est bien la nouvelle collection, avec la boutique parisienne, qui attire l’attention des « perfumistas ». Les parfums sont construits autour de souvenirs de François Hénin : d’enfance, de ses années au Vietnam à distiller des huiles essentielle ou encore à Grasse pour un parfumeur. Mais également autour de belles rencontres ou juste l’envie de raconter une histoire. Ainsi donc, Jovoy, parfumeur parisien, livre une collection de neuf parfums, et de bougies spéculaires dans leur boite à chapeau avec une cloche en verre.

Capture d’écran 2014-10-30 à 14.10.09

IMG_2682

IMG_4233`

IMG_4230

 Côté atmosphère, la boutique de 175 m2 n’a rien à envier à ses homologues modaux. Jonglant sur des valeurs pérennes et des vitrines luxueuses à l’élégance folle, l’écrin se positionne entre les hôtels les plus emblématiques de la capitale, allant du Crillon au Meurice en passant par le Weston, le Mandarin Oriental ou le Ritz.

Le mot de la fin ?

Il ira à François Hénin à qui je demande les adjectifs qui qualifient le mieux sa boutique :
Luxe, Rareté, Exclusivité et Raffinement.
Résolument.

IMG_4227

Jovoy Paris

4 rue de Castiglione 75001 Paris

01.40.20.06.19

Plus d’infos sur : www.jovoyparis.com

Disponibles sur Firstluxe.com

Tags from the story
More from Frédérique de Granvilliers

Alexandra Rosenfeld, égérie des montres et bijoux Charriol

A l’initiative de cette belle rencontre, Marie-Olga Charriol, directrice des relations publiques...
Read More