La Fondation Louis Roederer mécène de l’exposition Toulouse-Lautrec au Grand Palais

La Fondation Louis Roederer mécène de l’exposition Toulouse-Lautrec au Grand Palais

Poursuivant ses actions de mécénat dans le domaine de l’art, la Fondation Louis Roederer soutient les expositions du Grand Palais depuis 2013, à la suite de la restauration de la Galerie Sud-est consacrée à la photographie.

Créée en 2011, elle a pour mission de pérenniser la politique de mécénat menée par la Maison Louis Roederer depuis sa découverte émerveillée de la collection de photographies de la Bibliothèque nationale de France en 2003.

« Lautrec fait de la photographie son alliée. Plus qu’aucun autre artiste du XIXème siècle, il s’associa aux photographes, amateurs ou professionnels, fut conscient de leur pouvoir, servit leur promotion, s’appropria leurs effets dans la recherche du mouvement. L’archive photographique de Lautrec rejoint, du reste, les pratiques du jeu aristocratique sur les apparences et les identités qu’on échange à plaisir, moyen de dire que la vie et la peinture n’ont pas à se plier aux limites ordinaires, ni à celles de l’avant-garde. Tout l’enchante », résume Thadée Natanson ( 1868-1951), homme d’affaires, collectionneur et critique d’art français d’origine polonaise, qui raconta fidèlement et avec chaleur Henri de Toulouse Lautrec.

Depuis 1992, date de la dernière rétrospective française de Toulouse-Lautrec, plusieurs expositions ont exploré les attaches de son travail avec la « culture de Montmartre ».

Cette approche a réduit la portée d’un artiste dont l’œuvre offre un panorama plus large que ses célèbres cocottes et son chat noir, souvenirs cultes de Paris.

L’exposition du Grand Palais, « Toulouse-Lautrec, Résolument Moderne » réunit environ 200 oeuvres – tableaux, dessins, lithographies – et veut, à la fois, réinscrire l’artiste et dégager sa singularité. Né en 1864, de constitution fragile – il ne mesurait qu’un mètre 52 !- grand amateur de maisons closes, il mourut à 37 ans de la syphilis.

Libéré et grand jouisseur de la vie, il représente merveilleusement l’électricité de la nuit parisienne et ses plaisirs, les filles de joie, les saltimbanques .. et ambitionne de traduire la réalité de la société contemporaine dans tous ses aspects, jusqu’aux moins convenables.

L’exposition montre enfin comment cet aristocrate du Languedoc, soucieux de réussir, a imposé son regard lucide, grave et drôle au Paris des années 1890 et pourquoi Toulouse-Lautrec s’inscrit comme un précurseur de mouvements d’avant-garde du 20e siècle, comme le futurisme.

Henri de Toulouse-Lautrec
La Danse au Moulin Rouge, dit aussi La Goulue et Valentin le désossé, panneau pour la baraque de la Goulue, à la Foire du Trône à Paris (panneau de gauche)
1895
huile sur toile
298 x 316 cm
Paris, musée d’Orsay
© Rmn-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Henri de Toulouse-Lautrec
Conquête de passage (Etude pour
Elles)
1896
craie bleue et noire, et huile sur papier, marouflé sur toile; éclaboussures avec un matériau de couleur sombre en bas à droite
105,5 x 67,5 cm
Toulouse, musée des Augustins © Photo Daniel Martin
Henri de Toulouse-Lautrec
Portrait de Vincent Van Gogh
1887
craie colorée sur carton
57 x 46 cm
Amsterdam, Van Gogh Museum
© Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation)
Henri de Toulouse-Lautrec
Yvette Guilbert chantant Linger, Longer, Loo
1894
peinture à l’essence sur papier marouflé sur toile 58 x 44 cm
Moscou, Musée d’Etat des beaux-arts Pouchkine © Musée d’Etat des beaux-arts Pouchkine, Moscou
affiche de l’exposition
© Affiche de la Réunion des musées nationaux- Grand Palais, 2019

Informations et réservations :

Toulouse-Lautrec, Résolument moderne – du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020 au Grand Palais. Galeries Nationales, 
entrée Square Jean Perrin. Paris 8è.

Exposition coproduite par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et les musées d’Orsay et de l’Orangerie avec le soutien exceptionnel de la ville d’Albi et du musée Toulouse-Lautrec.

Ouvert lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h. 
Fermé le mardi.

Tarifs : 15 €, réduit 11 € (16-25 ans et famille nombreuse),
gratuit pour les moins de 16 ans.

www.grandpalais.fr

www.louis-roederer.com/fr/foundation

More from Frédérique de Granvilliers

Es Saadi Marrakech Resort  : on s’y régale, on s’y amuse, on y joue, on y danse !

Le mois de mars 2016 sera plein de surprises, dans ce merveilleux...
Read More