La Maison Arabe à Marrakech fête ses 20 ans

18-patio

Le « Traveller s ‘ Choice 2016 by Tripadvisor » a classé le Riad-Hôtel « La Maison Arabe » parmi les 5 meilleurs hôtels de luxe au Monde. Ce prix établit chaque année un classement des plus beaux hôtels tant au plan régional, national qu’international , selon les avis de millions de voyageurs.

Cette maison est bien plus que le premier Riad-hôtel de la Ville Rouge, bien que plus que le premier restaurant de cuisine marocaine de la Médina. L’air des patios et des salons de la Maison Arabe vibre encore des murmures et des rires des hôtes prestigieux qui ont fait sa renommée depuis 1942. Le maître des lieux, Fabrizio Ruspoli, entretient avec passion cette maison-hôtel enchanteresse, gardienne des traditions culinaires marocaines, qui fête cette année son soixante-quinzième anniversaire.

Marrakech 1994. Fabrizio Ruspoli a laissé ses pas le guider à travers les ruelles de la Médina quand il se retrouve face à la porte de l’une des adresses les plus célèbres du Marrakech des années 50, une véritable légende. La Maison Arabe est fermée depuis 1970, mais elle a été le tout premier restaurant marocain de la ville. Dès son ouverture en 1942 – et jusqu’à sa fermeture en 1970 -, la jet-set y a établi ses quartiers. Politiques ou stars du cinéma, les grands de ce monde s’y pressent pour déguster la meilleure pastilla au pigeon du Maroc. Madame Sébillon-Larochette et sa fille accueillent Winston Churchill, Rita Hayworth ou encore Ingrid de Danemark dans ce restaurant que le Pacha de Marrakech les a autorisées à ouvrir, et qui contribuera à la renommée de la cuisine marocaine, l’une des meilleures du monde.

Fabrizio
Fabrizio Ruspoli

Depuis longtemps déjà Fabrizio Ruspoli est tombé amoureux du Maroc. Il l’aime de cet amour viscéral et inconditionnel qui l’a saisi un jour de juillet 1958, quand il débarque de l’avion qui l’amenait à Tanger, chez sa grand-mère. Si la vue depuis les hauteurs de la ville, les odeurs et les couleurs du marché du Grand Socco se sont à jamais gravées dans sa mémoire, c’est un dîner qui allait décider cet été là du reste de sa vie. Dada Saoudia, la fidèle cuisinière de Marthe de Chambrun Ruspoli n’a pas ménagé ses efforts pour accueillir les enfants. Elle a passé sa journée à préparer une à une ces petites salades de légumes et d’épices qui marient pois, carottes, coriandre, cumin et curry, ainsi que ce merveilleux couscous qui allait sceller son destin.

«Quand je suis arrivé à Marrakech je ne cherchais rien de particulier. Je me suis retrouvé dans la rue de la Maison Arabe et j’avais entendu parler de ce restaurant si célèbre des années 40 qui avait fermé et qui était en vente. »

En quelques heures, il se porte acquéreur de la maison et quatre ans plus tard, Fabrizio Ruspoli ouvre le premier riad-hôtel de la ville.

« Nous avons fait un pacte avec l’aventure. L’aventure c’était de transformer ce restaurant en quelque chose d’autre, et de créer un hôtel qui serait comme une maison, pour offrir aux visiteurs de Marrakech une autre expérience que l’expérience hôtelière classique. »

Depuis 1998, la vie fourmille de nouveau dans les innombrables couloirs de La Maison Arabe. Faite de méandres et d’escaliers, de patios, de piscines, de couleurs douces, de tapis moelleux et d’ombre fraîche, c’est une maison de contes arabes, une maison bienveillante aux parfums d’ambre, de verveine et de fleur d’oranger, qui compte désormais 26 chambres et suites, 2 restaurants et 2 piscines, ainsi qu’une école de cuisine extraordinaire cachée dans un jardin de la Kasbah, où poussent de merveilleux légumes et où l’on cuit le pain dans un four traditionnel.

Pour son anniversaire, La Maison Arabe inaugure un tout nouveau restaurant-salon de thé, à quelques pas de la maison, où les gourmands peuvent s’initier en 45 mn seulement aux rudiments de la cuisine marrakchie. Animés et traduits en français et en anglais, ces cours permettent de découvrir un éventail d’une trentaine de plats.

Au fil des acquisitions et des agrandissements, épaulé par ses deux directeurs Nabila et Taoufik, Fabrizio Ruspoli a fait de la Maison Arabe un lieu de villégiature à nul autre pareil, un symbole de l’hospitalité et de l’art de vivre marocain. Une maison unique.

La Maison Arabe,  Marrakech, Morocco Photo by Alan Keohane/still-images.net
La Maison Arabe, Marrakech, Morocco
Photo by Alan Keohane/still-images.net

34

L'Atelier cuisine
L’Atelier cuisine

57

www.lamaisonarabe.com

 

More from Frédérique de Granvilliers

Guide des Gourmands édition 2017 : 12 nouveaux Coqs d’Or

Comme chaque année depuis 29 ans, toute l’équipe du Guide des Gourmands...
Read More