Le Bon Marché Rive Gauche inaugure ses Salons Particuliers

On a eu la chance de les visiter et le lieu est magique, chaleureux, élégant, idéal pour resserrer davantage le lien qui unit l’illustre grand magasin à sa belle clientèle tant française qu’internationale.

Situés au troisième étage du magasin, les bureaux historiques, parmi lesquels la pièce classée qu’occupait M. Boucicaut lui-même, ont été investis pour être dévolus à ce nouveau rôle. Shoppers et stylistes y recevront sur rendez-vous, celles et ceux qui souhaitent vivre une expérience personnalisée.

En effet, rien ne vaut l’œil d’un professionnel pour déceler la personnalité de chacun, pour composer sa silhouette idéale et choisir les tenues qui la sublimeront. Cette chasse subtile, qui nécessite temps et réflexion, se déroulera dans le confort de salons meublés de pièces de collection, ouverts à la lumière du jour par de larges baies vitrées dévoilant les frondaisons du square où veille une statue de Marguerite Boucicaut, et, un peu plus loin, l’hôtel Lutetia, créé en 1910 à l’initiative du Bon Marché.

Chaque salon, baigné de lumière douce, nommé selon son caractère particulier, s’ouvre sur une confortable cabine d’essayage.

« Aristide », baptisée du prénom de M. Boucicaut, est une vaste pièce circulaire. Réhabilitée dans les règles de l’art par des Compagnons, elle conserve, intacte, toute son authenticité. Entièrement lambrissée d’acajou, surmontée de motifs années 30 dorés à la feuille, elle est éclairée de luminaires d’époque en verre gravé et en albâtre.

Salons privés LBM ©Gabriel de la Chapelle

La « Bibliothèque » recèle plus de 800 exemplaires du livre qu’Émile Zola publia en 1883, Au Bonheur des dames, roman inspiré par l’invention des grands magasins et dont le Bon Marché fut le modèle. Cette édition spéciale, réalisée exclusivement pour le magasin et éditée par Gallimard, est illustrée par l’artiste et designer graphique Vahram Muratyan.

Salons privés LBM ©Gabriel de la Chapelle

Quant au « Grand Salon », largement ouvert sur les arbres, il mêle couleurs douces et lignes courbes. Un canapé Curvato des années 50 tapissé de rose tendre, une coiffeuse années 30 de Jacques Adnet, de multiples miroirs cernés de laiton qui recouvrent les murs et reflètent les feuillages, l’ambiance y est apaisante et féminine.

Salons privés LBM ©Gabriel de la Chapelle
Salons privés LBM et le bar ©Gabriel de la Chapelle

Autre coup de cœur dans ses Salons, l’alliance du service sur-mesure à l’innovation technologique : un écran-miroir connecté permet de juger en toute quiétude de sa silhouette. Photos et vidéos vous présentent revêtu des tenues essayées, de dos, de face, de profil, immobile ou déambulant dans la pièce, ou permettent de décider de la couleur la plus flatteuse. Les images sont conservées, un code personnel permet à chaque visiteur de les retrouver lors de son prochain passage.

Renseignements :

01 44 39 80 99 ou shoppingservice@lebonmarche.fr

www.24sevres.com

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

Zuhair Murad Couture Printemps/été 2014 : Au Jardin d’Eden

Une saison touchée par la grâce, florilège d’allures comme autant de déclarations...
Read More