Le SOFITEL CASABLANCA par le Studio Marc Hertrich & Nicolas Adnet, Hôtel iconique de la ville


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Au cœur de Casablanca, s’érige désormais le Sofitel Casablanca Tour Blanche, un sublime édifice en verre de 24 étages, tel une sculpture aérienne.

 

 

 

 

 

 

Séduit par la grande variété des styles architecturaux qu’elle dissimule, l’architecte belge Patrick Génard a voulu rendre hommage à la ville Blanche. Ornées de zelliges stylisés, les charismatiques façades en verre de l’hôtel abritent un lieu à la fois transparent et protecteur, fluide et intime, luxueux et chaleureux dont la décoration intérieure a été mise en scène par Marc Hertrich et Nicolas Adnet.

Avec ingéniosité, ils ont su marier lignes épurées et ornementations mauresques sur une inspiration qui puise ses racines dans une valeur fondamentale commune au Maroc et à la France : l’art de recevoir. Ils ont insufflé une synergie entre les deux cultures, incarnée par l’Art Déco. Dès l’entrée, un motif d’acanthe géante, cher aux arts décoratifs, accueille les hôtes. Le lobby, conçu tel un lounge, associe les espaces de l’hôtel habillés de généreux canapés, fauteuils et méridiennes.

 

 

 

 

 

Le concept : recréer l’atmosphère intimiste des authentiques riads marocains. De grands paravents de métal découpé se déroulent tout au long des baies, créant ainsi un jeu d’ombres et de lumières aux motifs Art Déco. Cette écriture décorative est le lien entre l’intérieur de l’hôtel et l’effervescence de Casablanca.

 

 

 

 

 

 

 

Le bar et le restaurant s’organisent comme de grands salons où les lignes des assises françaises spécialement dessinées par le Studio Hertrich & Adnet répondent en écho aux poufs marocains, eux aussi revisités. Ici les couleurs rendent hommage à l’émotion marocaine et sa convivialité. Textiles et couleurs poursuivent cette synergie, avec velours européens, rayures XVIIIème en clin d’oeil, et esprit de peausserie. Le gold, intemporel du chic parisien, vient s’animer d’un florilège de couleurs locales.

 

 

 

 

 

 

Concevoir des chambres apaisantes, dans une ville qui ne dort jamais, est un défi que les architectes d’intérieur Marc Hertrich et Nicolas Adnet ont su relever. Le Sofitel Casablanca Tour Blanche compte 141 chambres de 35m2 au design innovant dont les baies vitrées ouvrent sur la ville blanche. Des jeux d’ouvertures et de cloisonnement permettent une totale connectivité. Ici encore joue la fusion. Les lignes pures d’un bureau rendant hommage à des artistes tels que Chareau répondent à celles d’une console sculptée de motifs traditionnels. Une palette de couleurs pastels chics aux tons de rose poudré, camel, violet et chocolat confère un charme particulier aux chambres en journée, magnifié par un vaste miroir mural. Le soir, place à la douceur de lanternes d’inspiration marocaines qui éclairent le MyBed, concept exclusif de literie Sofitel. Les salles de bains invitent au bien-être, équipées d’une double-vasque, d’un dressing et d’une douche rain-shower sur fond de carreaux noir brillants, en subtile évocation au So SPA.

 

 

 

 

 

 

A partir du 14ème étage, 30 suites offrent un confort et un espace minimum de 63m2 rare à Casablanca. Réunissant une chambre et un salon parcourus d’une large baie vitrée, ces suites sont extrêmement lumineuses avec une vue à couper le souffle. S’inspirant des couleurs du Maroc, rose poudré, violet, camel et une pointe de bleu Majorelle, les designers y ont ajouté la noblesse du bois d’ébène.

Côté table, le Sofitel Casablanca Tour Blanche décline trois univers. Le restaurant l’ « Arabesque » dont le nom est un hommage à la grâce et l’espièglerie des motifs orientaux, est dédié aux saveurs parfumées du terroir du Maroc. Lounge situé sous la grande verrière de la Tour Blanche, l’Arabesque ondule sous les volutes de l’arabesque géante qui joue avec les couleurs des lieux selon la position du soleil, jusqu’à la tombée du jour où le rituel des bougies entre en scène.

L’ « Atelier d’Orient » est une table de partage où les parfums du Maghreb rencontrent ceux de Perse ou d’Asie, où les assises en velours colorés et poufs en taffetas rayé épousent la table d’hôte signature, spécialement créée par le Studio. En bois noble, elle possède en son centre une étoile à seize branches en métal. Cette œuvre est éclairée par une création unique, une suspension à cinquante mini-lanternes qui couvre la surface de la table comme autant de douces flammes en lévitation.

Coté bar, le « Casart » est un night & day lounge célébrant tous les arts. On peut y contempler la fresque majeure du travail de René Caussanel « Jaune Soleil ». A l’ombre de moucharabiehs pivotants, une bibliothèque à Champagne offre une collection des millésimes les plus rares et surprenants que l’on puisse trouver. Ils se dégustent dans des « private Bars » blanc laqué, tables hautes dont la tête se dérobe pour laisser place à un immense seau à Champagne. Il dispose également d’une petite terrasse paysagée « à la française ».

Enfin, tel un nid d’aigle sur le toit de l’hôtel, un Penthouse et sa terrasse en teck de 120m2 dominent les lumières de la ville. Avec un décor à couper le souffle (table à manger en bois brut sculpté, jacuzzi extérieur,..) le penthouse est la quintessence du légendaire style de vie nocturne casaoui.

 

 

 

 

 

 

 

Véritable sanctuaire dédié au bien-être, le So SPA exalte les traditions et rituels marocains dans un décor résolument contemporain, un décor noir et blanc ponctué de touches de lumière scintillant comme les étoiles dans l’immensité du ciel marocain. L’entrée du So Spa a été scénarisée pour plonger dès la porte coulissante franchie dans un univers de clair-obscur. Le bassin turquoise de la piscine se propage sous les jeux d’ombre et de lumière des bougies qui scintillent de toutes parts. Ces jeux de lumière donnent leur éclat aux mosaïques d’argent et moucharabiehs chromés.

Le So FIT propose quant à lui aux clients un équipement de remise en forme à la pointe de la technologie et du design, avec notamment une sublime piscine intérieure.

Le Sofitel Casablanca Tour Blanche, où luxe subtil et confort suprême mêlent l’excellence à la française à l’art de vivre marocain, est désormais l’hôtel iconique de cette ville d’affaires trépidante en pleine mutation.

Les architectes d’intérieur Marc Hertrich et Nicolas Adnet ont revisité l’esprit marocain aux travers d’un regard « haute couture » français. Les atmosphères composées sur des bases chromatiques claires sont contrastées par le noir et des touches de couleurs. Sobriété et sophistication : un petit hommage à l’impertinence parisienne… Le confort des sens, la scénarisation du bien être, l’attention à ses invités, sont les secrets d’or d’un maître de maison. Ils sont aussi les sources d’inspirations qui ont influencé le Studio pour l’aménagement et la décoration du Sofitel Casablanca, dans la grande tradition de l’art de recevoir, si identitaire à Sofitel.

 

Sofitel Casablanca Tour Blanche, Rue Sidi Belyout
 20000 – Casablanca- Maroc

 

 

 www.sofitel.com

 

 

 

 

Tags from the story
,
Written By
More from firstluxe

L'art se mêle à la littérature le temps d'une exposition

Tous à vos agendas : notez que du 1er mai au 11...
Read More