Les progrès récents en rhinoplastie

La rhinoplastie a évolué progressivement vers plus de douceur avec des gestes chirurgicaux plus précis et moins traumatisants et la recherche d’un résultat esthétique le plus naturel possible qui respecte la physionomie du patient.

 

La rhinoplastie classique

Dans l’imaginaire collectif, l’image de la rhinoplastie classique est souvent celle du chirurgien qui manie le marteau et le burin pour remodeler le nez. Cette technique appelée ostéotomie se pratique lorsqu’il faut aplanir une bosse sur l’arête nasale, la seule solution consistant alors à casser l’os pour le remodeler.

Cependant il existe d’autres modes opératoires beaucoup plus respectueux qui donnent d’excellents résultats :

  • Les greffes de cartilage : Le cartilage est prélevé généralement sur la cloison nasale du patient ou sur l’oreille au niveau de la conque ou sur les côtes du thorax en cas de besoin important. Le praticien l’utilise sous forme de lamelles très fines ou de petits dés très fins.
  • Les implants en silicone ou en Medpor : Ils proposent  une grande variété de formes selon les besoins du patient.
  • Les sutures cartilagineuses : Elles évitent de retirer inutilement du cartilage en rapprochant des cartilages trop élargis avec de simples points de suture.

La rhinoplastie ultrasonique

Cette nouvelle technique mise au point par le Dr. Olivier Gerbault vise les interventions sur la structure osseuse du nez avec des outils miniaturisés actionnés par un moteur ultrasonique qui leur fait effectuer des micro-mouvements de va et vient très rapides et précis, afin de râper, couper, ou bien désépaissir l’os. Ces instruments sont beaucoup moins traumatisants que le marteau et le burin classiques, car ils préservent les tissus fragiles autour des os du nez  comme peau, la muqueuse, les cartilages et les vaisseaux sanguins et permettent des gestes plus précis de la part du chirurgien.

Elle permet d’effectuer l’intégralité de l’opération sous contrôle visuel direct plutôt que d’opérer  « en aveugle » en se guidant d’un dessin sur une photo . Les suites opératoires sont plus légères, les patients n’ont pas de bleus et peuvent reprendre leur travail au bout d’une semaine seulement.

Cette nouvelle technique commence à se diffuser en France et il y a de plus en plus de chirurgiens qui souhaitent être formés.

La rhinoplastie médicale

Les injections d’acide hyaluronique et de Radiesse corrigent de très petits défauts comme une bosse, un creux ou une légère asymétrie et améliorent  la ligne de l’arête nasale.  Elles permettent également de réparer les petits défauts subsistant après une chirurgie imparfaite ou de faire une première évaluation provisoire avant une opération chirurgicale définitive.

More from Frédérique de Granvilliers

Marie Goodnight, parenthèse thaïlandaise à Paris et en terrasse

Adieu le Tse, bienvenue Marie Goodnight ! C’est THE nouvelle place to...
Read More