Les Sources de Caudalie dévoilent neuf nouvelles chambres dans la Chartreuse du Château du Thil


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

L’année 2013 signe un véritable renouveau pour Les Sources de Caudalie, établissement 5 étoiles niché au cœur du vignoble des Graves, sur le domaine de Smith Haut Lafitte.

 

 

Après la redécoration de la mythique suite L’Ile aux Oiseaux par le créateur Maxime Simoëns cet hiver- que nous vous avions présenté dans Firstluxe, les propriétaires Alice et Jérôme Tourbier inaugurent cette fois une nouvelle demeure toute entière, qui dévoile son décor aux amateurs de raffinement et d’authenticité.

 

 

A 1,5 kilomètre de l’hôtel Les Sources de Caudalie, la belle chartreuse du Château Le Thil abrite désormais 9 chambres et suite ainsi que des salons. Le parc mène d’ailleurs directement au domaine Smith Haut Lafitte par l’ « Allée Royale », plantée de chênes, preuve de ce lien indéfectible entre les 2 domaines. Après presqu’une année de travaux de rénovation, la demeure de 1737 dévoile des volumes majestueux et une décoration « antique chic », empreinte d’authenticité.

 

 

 

Au rez-de-chaussée, la demeure accueille les hôtes par une porte voûtée entourée de deux belles lanternes de cuivre de chez Dommartin. On découvre le hall, donnant sur le parc, puis une majestueuse galerie anthracite qui dessert les salons en enfilade. Les boiseries noires sont surlignées de vieil or et au plafond, la corniche se pare d’acajou. Aux murs, les portraits des Valois (édition limitée du château de Chantilly) sont mis en lumière par les lustres aux feuilles argentées de chez Pomax et les appliques en laiton de chez Pour la Galerie. Les vitrines anciennes, en noir et or, et le coffre du XVIIème siècle à patine sombre confèrent à l’espace une ambiance de cabinet de curiosités.

 

Dans l’aile gauche, les 3 salons en enfilade invitent à la détente. Dans le prolongement du hall d’entrée, la Rotonde ouvre sur les jardins. Les éléments chinés comme la bibliothèque en noyer et le panoramique rupestre côtoient les confortables fauteuils et chauffeuses de chez Chehoma et Du Bout du Monde, dans une ambiance intimiste.

 

 

A sa suite, les 2 grands salons se répondent en négatif, le salon « Sol », aux murs et meubles en noyer clair faisant écho au salon de dégustation « Sombra », à la tapisserie sombre et aux meubles foncés. Contraste toujours aux murs, avec le tissu Coutances de chez Pierre Frey, tapissé en Positif pour Sol et Négatif pour Sombra. Les canapés Chesterfield invitent à la rêverie quand le mobilier fait revivre la Haute Epoque du XVIIème siècle.

 

 

La perspective est superbe, magnifiée par la baie vitrée qui domine l’imposante cheminée d’époque dont les conduits déviés étonnent. Le trumeau en miroir qui la surplombe reflète l’éclat des 4 immenses lustres Chantilly qui dominent la pièce.

 

 

Véritables éloges de la paresse, les salons peuvent également être privatisés et accueillir un événement professionnel ou une réunion de famille. Ils s’ouvrent alors en une majestueuse pièce de plus de 100 m2, où le chef étoilé des Sources de Caudalie, Nicolas Masse, pourra orchestrer de délicieux déjeuners et diners.

 

 

La salle à manger, qui accueille les convives pour le petit-déjeuner, décline de spectaculaires boiseries sculptées en noyer d’époque, dont la passementerie et les galons XIXe ont été savamment restaurés. Un ingénieux système de chauffe-plats y a même été conservé. 3 panoramiques patinés fabriqués en Aquitaine sur-mesure par Ananbô ainsi que l’unique copie XVIIIè du tableau de Vernet du Port de la Lune à Bordeaux s’affichent au mur. Une alternance de petites tables de vendangeurs et de grandes tables et chaises bistrot promettent une ambiance chaleureuse pour débuter la journée.

 

 

Les deux majestueux escaliers de pierre dévoilent un travail de restauration admirable, avec à gauche un stuc restauré et à droite une impressionnante envolée de marbre en trompe-l’œil. Les cages d’escalier sont agrémentées de 2 imposantes lanternes en bois tourné et enluminé à l’ancienne par un artisan de Dordogne.

 

 

A l’étage, une large galerie dessert 7 chambres et la suite. 10 lanternes aux motifs différents (Chehoma) et des appliques en laiton éclairent 2 grandes gravures anciennes et un portrait naïf d’enfant datant du XIXe, tous chinés.

 

 

Dans chacune des chambres, les styles se métissent et contrastent : Jaune Soleil ou Rouge Merlot, Retour des Indes ou Lascaux… leurs noms évoquent des ambiances particulières, étonnantes et parfois détonantes, où se mêlent mobilier chiné et imprimés audacieux. Même mélange des styles dans les salles de bain, où les plaques de marbre reconstitué façon arabescato, les baignoires sur pied et la robinetterie à l’ancienne se marient à la faïence « métro parisien » plus moderne des cabines de douche.

 

 

La suite Rouge Merlot, qui dévoile 75m2 habillés de motifs grappes de raisin de chez Braquenié (modèle château Renaud), se veut un hommage vibrant au patrimoine viticole du lieu.

 

 

Plus exotique, la chambre Lascaux renvoie les convives au temps de la Préhistoire avec un papier peint rupestre de chez Pierre Frey (modèle Altamira) et 4 jougs de bœuf très graphiques qui ornent la cheminée tels des trophées de chasse.

 

 

Les chambres Sous-bois et Les Moissons se répondent dans un esprit très nature. Dans la première, le papier peint Woods de Cole and Son décline des troncs d’arbre à l’infini, majestueux écho à la photographie des sous-bois canadiens prise par Daniel Cathiard lui- même. Dans la seconde, c’est le travail aux champs qui est mis à l’honneur, avec une table de vendangeurs, des tableaux anciens de scènes champêtres et l’imprimé Matin Midi Soir de chez Braquenié, qui figure les différentes activités villageoises au cours de la journée.

 

 

Dernier coup de projecteur sur les chambres Papillon Vole et Berger-Bergère, qui peuvent être réunies en un vaste appartement de 2 chambres et 90m2, idéal pour les familles. Collection de papillons et d’insectes imprimée sur les murs, coussins au tissu Grenouille de chez Maison Caumont et plaid brodé de cerfs évoquent une nature fantasmagorique dans la chambre Papillon Vole, quand Berger-Bergère révèle une ambiance plus classique avec sa toile de Jouy et son enseigne de forgeron qui date du XVIIIème siècle.

 

 

Par l’attention portée aux détails et la qualité des matériaux et éléments de mobilier, la Chartreuse du Château Le Thil, aux volumes pourtant majestueux, dégage une ambiance intimiste, au luxe feutré. La bâtisse peut d’ailleurs être totalement privatisée et devenir le temps d’un week-end ou d’une semaine une maison particulière, permettant à chacun de vivre le rêve bordelais de l’intérieur…

 

 

La Chartreuse de Château Le Thil

 

8 chambres sont proposées à 240€ la nuit, la suite à 400€. Petit-déjeuner servi sous forme de table d’hôtes, 18€ par personne. Piscine chauffée en saison.

 

Auberge La Table du Lavoir et restaurant étoilé La Grand’Vigne aux Sources de Caudalie, à 1,5 km de la Chartreuse Spa Vinothérapie Caudalie, visite du Château Smith Haut Lafitte, excursions oenotouristiques.

 

www.sources-caudalie.com

Written By
More from firstluxe

L’amincissant anti-cellulite de Sisley reçoit 16 prix de beauté

  Phyto-Svelt Global est le dernier chouchou des prix de beauté internationaux....
Read More