L’orfèvrerie Lapparra Cent-vingt ans de splendeur


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Nous sommes le 1er octobre 2006 sur l’hippodrome de Longchamp. Une certaine fierté nationale envahit les tribunes et les quelques six mille spectateurs présents. Le cheval Rail Link, monté par Stéphane Pasquier, porte au sommet les couleurs de la France dans ce qui est la course hippique la plus célèbre du monde, le Prix de l’Arc de Triomphe. Sur le podium, la joie est communicative et le trophée aux deux chevaux cabrés s’élève vers le ciel. Posté loin de la lumière des projecteurs, un homme savoure particulièrement l’instant. Il n’est pas jockey, il n’est pas propriétaire de cheval ni entraineur, mais ce trophée qui symbolise la gloire d’une tradition prestigieuse est sa création. Cet homme, c’est Olivier Gaube du Gers, le propriétaire de la maison d’orfèvrerie Lapparra. 

 

 

Depuis, Lapparra a créé et fabriqué d’autres coupes pour des courses de chevaux. La tradition hippique et la compétition sont fortement ancrées dans cette maison fondée en 1893. Mais l’activité principale de cette orfèvrerie d’exception tourne autour de l’art de la table. Casseroles, couverts, verres, seau à champagne, soupières, services à thé, plateaux, tout ce qui peut sublimer une table d’hôte se trouve chez Lapparra. 

 

 

Si vous avez toujours rêvé de voyager dans le temps, il y a un endroit pour cela : une boutique en plein coeur de Paris, un loft qui séduirait le plus difficile des bobos parisiens en quête d’authenticité, avec sa verrière Lalique et son atelier chargé d’histoire. Bienvenue chez Lapparra. Un énorme surtout de table vous accueille et donne le ton. De style 18ème siècle, en argent et en bronze massif, il est directement inspiré des créations de Thomas Germain, l’orfèvre du Roi Louis XIV. C’était l’époque où l’hôte d’une maison racontait son histoire et ses valeurs par le biais de ce petit monument qui ornait les grandes tables de réception. Partout autour, des vitrines exposent un siècle de créations. Tous les produits de l’art de la table y sont, et surtout tous les styles. Du plus ancien, avec des gravures dessinées à l’époque où la France était un royaume, au plus récent avec des couleurs et des graphismes étonnants dans un tel décor. Au fond de la boutique, une grande agitation se fait ressentir. L’équipe de Lapparra est restreinte mais déborde de travail. Le téléphone sonne tout le temps, les appels viennent du monde entier et chaque demande semble être d’une urgence absolue…

 

 

Lire la suite…

 

 

Written By
More from firstluxe

Un parfum buvable signé Francis Kurkdjian et Yann Toma

  « L’or bleu » est le résultat d’un collaboration insolite inspirée...
Read More