« Michael Jackson me parle » Conversations avec un medium.


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

 

Fabrice Sarret en collaboration avec Benjamin Drasik livre dans cet ouvrage*, forcément soumis à polémique, que l’on croie ou non à la survie de l’âme,  le témoignage  d’une rencontre improbable entre un medium d’Avignon et celui qui, depuis l’au-delà, souhaite rétablir nombre de vérité à son sujet. Evoquant tour à tour l’enfance du chanteur, son parcours, sa gloire et ses regrets, les auteurs n’hésitent pas à le questionner sur l’aspect sombre de sa carrière. Ils ont fait le choix  de faire connaître ce que Michael Jackson leur a dit. Ce que d’aucun trouveront hallucinant.

Nous avons pu rencontrer son auteur, le medium Fabrice Sarret, qui en exclusivité pour Firstluxe,  a accepté de « rentrer en contact »  avec la star de la pop et de lui poser quelques questions « exclusives » dont nous vous livrons les réponses, telles quelles.  Sans parti pris.

Michael Jackson était fan d’art et achetait beaucoup d’œuvres. Quels étaient ses goûts ?

En effet il adorait l’art et était lui-même un vrai artiste. Il lui arrivait d’acheter des œuvres sans modération, au coup de cœur. Il adorait les statues, les grandes jarres aussi très imposantes. Bien sûr les tableaux, les sculptures également, mais dans un genre excentrique. Il aimait le baroque, la mythologie aussi beaucoup.

Concernant sa collection personnelle estimée à environ 800 millions de dollars et peut être même plus, son choix était guidé par un ami australien, Brett Livingston, un mentor en quelque sorte qui aidait l’artiste autodidacte et qui souhaite montrer ses œuvres au public lors d‘expositions. Michael s’inspirait énormément des signes du destin pour créer, ainsi le chiffre 7 revient dans ses œuvres parce qu’il était le septième enfant de la fratrie. Il a réalisé des autoportraits, des portraits aussi de personnes célèbres des statuts et tant d’autres choses qu’il est compliqué d’en faire la liste. Un souvenir lui reste de tout ce travail, un sac en plastique dans lequel ils mettaient ses couleurs.

Quel peintre, quel sculpteur aimait-il particulièrement ?

Nelson De La Nuez  qui a était un coup de cœur pour lui, un peintre dont il avait déjà un premier tableau représentant une sorte de sorcière qui fait penser à celle du magicien d‘Oz.

Quel œuvre aurait-il aimé se procurer ?

La clé qui l’aurait conduit au pays imaginaire de Peter Pan ! Mais vous savez il a lui aussi beaucoup construit autour de l’art et appris apparemment avec son ami artiste Brett Livingston. Michael a fait beaucoup de dessins c’était un passionné de l’art et il se nourrissait beaucoup de son imaginaire pour créer. Il a laissé beaucoup d’œuvres  qui seront présentées au public de plus en plus dans le futur j’en suis sûr.

D’où lui venait son goût pour les tenues délirantes ?

De son goût du spectacle, du cirque aussi essentiellement et des films qu’il adorait regarder. Il aimait aussi beaucoup les vêtements des années 50 mais pour lui ça ne pouvait pas vraiment coller avec son personnage alors il travaillait son relooking personnel avec ses stylistes. Il voulait faire rêver les gens, amenait tout son univers avec lui lors de ses prestations publiques pour ne pas casser le mythe et continuer de faire voyager les gens. Il avait aussi plusieurs perruques assorties à ses tenues.

Dans quelle tenue se sentait-il le mieux ? sur scène et en off chez lui avec ses enfants ?

Il aimait les vêtements larges lorsqu’il voulait se sentir à l’aise. A la maison il était plutôt décontracté. Sur scène il aimait beaucoup s’inspirer des vêtements de rue, ensuite ceux du cirque l’ont beaucoup inspiré. Il aimait beaucoup le noir, le rouge et bien plus tard le bleu qui lui faisait penser au ciel, à un ciel azuré.

Il avait une ligne « haricot ». Faisait-il des efforts pour ne pas grossir ?

Michael n’aimait pas vraiment manger, enfant déjà sa mère devait le forcer. Ensuite en grandissant il a apprit à se nourrir. Il aimait vraiment les légumes, il a été pendant longtemps végétarien car il n’aimait pas l’idée que l’on puisse tuer des êtres innocents pour se nourrir. Il aimait beaucoup les salades composées, le thon aussi. Il se nourrissait de petites quantités. Il adorait les jus sur scène.

Quels étaient ses loisirs luxe ?

Je crois que la grande surprise, en tous cas moi c’est-ce qui m’a le plus surpris, c’est que son pêché mignon était les grands crus. Il adorait les bouteilles- principalement du vin rouge- hors de prix qu’il buvait avec ses amis. En grand amateur il aimait déboucher la bouteille avant de la consommer, il transférait le breuvage dans des carafes en cristal.

Retrouvez cet article sur www.firstluxemag.com

Written By
More from firstluxe

Tendance Maquillage : Safari Chic chez Dior et Yves Saint Laurent

Chaleureux, charnel et envoûtant, le safari chic fait un retour fracassant dans...
Read More