Philippe Bohrer, Crocodile Dandy


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

 

Lorsque l’on prépare sa première choucroute à l’âge de 8 ans, difficile d’échapper ensuite à son destin. Philippe Bohrer est un homme jovial et bon vivant. Mais il est surtout un passionné de son terroir et de ses origines alsaciennes. Une passion qui l’a amené à devenir un chef doublement étoilé. 

 

 

Il est capable de parler de choux pendant des heures. Les blancs, les rouges, les vert, en salade, frisé, mariné et bien sûr en choucroute. Philippe Bohrer a placé tous ses choux dans son patrimoine culturel et gastronomique. Ce fils de fermier, qui a grandi à Colmar, est un savant doseur de modernité et de tradition. De ruralité et d’esprit citadin. 

 

Il est aussi un persévérant. Lorsqu’il récupère le bistrot familial dans le petit village de Rouffach (dans le Haut Rhin), il se bat pendant 11 ans pour atteindre la consécration, une étoile au Guide Michelin. Une suite logique à un parcours jonché de rencontres prestigieuses avec des hommes qui ont fait son apprentissage. Le chef Pierre Gaertner d’abord « celui qui m’a appris à choisir les bons produits ». Puis l’alsacien croise la route de Paul Bocuse. « Il m’a fait comprendre la gestion, la communication et le coté « people » de la cuisine ». De cette rencontre en découle l’une des grandes expériences de sa vie : Etre chef personnel d’un Président de la République. Il cuisine d’abord pour Valérie Giscard d’Estaing (Bocuse lui donne sa recette de la soupe VGE, ris de veaux et truffes). Puis pour son successeur, François Mitterrand. « C’est très différent de la cuisine d’un restaurant. Là, pas de carte mais une improvisation, de la cuisine de haut vol. Puis il y a un protocole à respecter, des chefs d’états étrangers qui ne mangent pas de tout… ». Sorti de l’Elysée, Philippe Bohrer poursuit sa tournée des chefs étoilés. Lameloise à Chagny, puis Bernard Loiseau « La rencontre de ma vie ! ». De ce dernier, il achèvera sa formation de grand chef reconnu de tous, jusqu’à devenir chef de l’année 2011 en Alsace pour le grand critique gastronomique Gilles Pudlowski…

 


Lire la suite…

 

 

Written By
More from firstluxe

Prada prend ses quartiers à Koweït City

La maison italienne vient d’ouvrir une nouvelle boutique à Koweït City, dans...
Read More