Poutine de luxe


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

La presse n’a pas épargné M. Poutine ces dernières semaines, et au moment où un nouveau scandale vient d’éclater, l’hyperprésident russe n’est pas près de redresser son image. Dans le sillage de l’esclandre créé par les Pussy Riot, Boris Nemtsov, l’opposant politique de celui que l’on surnomme “Vlad l’empaleur”, vient de lâcher une jolie bombe :  un rapport qui fustige publiquement le train de vie fastueux son adversaire.

 

 

 

 

D’après Nemtsov, Vladimir Poutine aurait doublé le nombre de palais présidentiels russes depuis le début de son mandat. Il jouit ainsi de pas moins de 20 palais ou villas de luxe, soit une résidence différente tous les quinze jours. Pour voyager entre ces différentes demeures, il lui faut un minimum de 700 voitures, toutes des Mercedes noires.

 

 

 

 

Lorsqu’il s’agit d’un trajet plus important, les moyens de transport sont tout aussi somptueux, avec 43 avions et 15 hélcoptères à la disposition de Son Excellence. Il se dit même que seules les toilettes privées des avions présidentiels auraient coûté 60.000 euros. Pour celui qui ne se refuse rien, les escales en mer sont assurées par une flotille de 4 yachts de luxe.

 

 

 

 

Amateur d’objets de luxe, Vladimir Poutine est un fervent collectionneur de montres d’exception. Selon Nemtsov, cette passion aurait coûté 545.000 euros à M. Poutine. Un budget relativement important pour celui qui ne déclare que 100.000 euros de revenus annuels.

 

 

 

 

Dans un pays où 20 millions de personnes luttent pour manger à leur faim, le bilan s’avère très lourd pour M. Poutine. Au-delà d’un simple comportement dépensier,  Nemtsov souligne une véritable obsession qui serait la motivation principale de sa carrière politique : « L’une des raisons les plus sérieuses qui pousse Poutine à s’accrocher au pouvoir est l’atmosphère de luxe et de richesse à laquelle il s’est habitué et qu’il ne veut pas abandonner.« 

 

 

Fort est à parier que celui qui s’autoproclame “esclave de galère” ne cherchera pas à se justifier.

 

 

Tags from the story
, , ,
Written By
More from firstluxe

CARRERA MIKROPENDULUMS par TAG HEUER

CARRERA MIKROPENDULUMS par TAG HEUER. Un esprit avant-gardiste poussé au maximum pour...
Read More