Rolf Julius : Music for the Eyes

Rolf Julius-Wandobjekt

Du 27 janvier au 6 février 2016, la galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico présente une exposition d’œuvres historiques de l’artiste allemand Rolf Julius, figure majeure du Sound Art, disparu en 2011. Intitulée Music for the Eyes, elle rassemble des sculptures sonores, des impressions sur papier coréen, ainsi que des dessins. À cette occasion, la galerie met en libre consultation les archives de l’artiste, comprenant tous ses catalogues d’expositions, CD et vinyles.

Né en 1939 dans le nord de l’Allemagne, Rolf Julius suit tout d’abord une formation classique dans le domaine des Beaux-arts. À la fin des années 70, il découvre petit
à petit certains compositeurs contemporains (notamment John Cage et Terry Riley à l’occasion de festivals ou à la radio) et s’engage plus avant dans des performances sonores qu’il réalise dans des parcs publics ou des contextes alternatifs. Ainsi, au début des années 80, Rolf Julius met déjà en place les bases d’un travail dans lequel l’espace sonore est privilégié : il explore de manière expérimentale les possibilités qu’offrent les techniques de diffusion du son, mais déjà (et ce sera une constante dans son attitude) les oeuvres se développent dans un souci permanent de relation avec l’espace du monde, et avec la nature.

Les années 1983-1984 marquent un moment important dans la vie de Rolf Julius qui part vivre à New York où il réside à PS1. Il rencontre alors la plupart des artistes et compositeurs essentiels dans le domaine de l’avant-garde expérimentale, notam- ment John Cage et Merce Cunningham mais aussi Takehisa Kosugi, qui restera pour lui désormais un véritable maître.

L’oeuvre de Julius, très présente en Allemagne et au Japon, est présentée pour la première fois en France en 1980 à Paris (écouter par les yeux, l’ARC, Musée d’art moderne de la Ville de Paris), au Centre d’art la Criée à Rennes (1988), puis exposée régulièrement au Frac Bourgogne, au Frac Limousin, à la Galerie Lara Vincy (Paris) et dans de nombreux festivals de musique.

Parmi ses expositions notables : Lautlos, Rolf Julius & Nina Canell, Hamburger Bahn- hof, Berlin, (2012), Under the Surface, galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico, Bordeaux (2010), Grau schweigt, Museum Bochum, Bochum, (2006), écoute, Centre Georges Pompidou, Paris (2004), Red – or How Loud Is Black, Kunsthalle Fridericia- num, Kassel (2001), Biennale d’Istanbul (1995), Documenta 8, Kassel (1987) et plu- sieurs participations à la Triennale d’Echigo Tsumari.

Il est présent dans de nombreuses collections publiques françaises et internationales. L’œuvre Large Wall Drawing (2010) est actuellement exposée au Centre Pompidou, dans la collection au 4ème étage.

Jusqu’au 6 février 2016, Exposition Rolf Julius : Music for the Eyes

Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico 13 rue des Arquebusiers
75003 Paris
Tél. : 01 75 50 42 65.

info@galeriethomasbernard.com

www.galeriethomasbernard.com

Rolf Julius-Music for the Eyes (1)

Music for the Eyes, 1981
3 paires de haut-parleurs, reliées par du feutre blanc, câble audio, CD, lecteur CD, dimensions variables
3 pairs of speakers, linked by white felt, audio wires, CD, CD player, variable size

Vue d’exposition / Exhibition view Rolf Julius – Listen to Black, Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, 2004

Rolf Julius-vue d'expo (2)

 

Black Listens to Red, 1999
42 impressions jet d’encre sur papier, 226 x 207 cm 42 inkjet prints on paper

 

More from Frédérique de Granvilliers

Tang Wei, nouvelle ambassadrice de Rado

Talent, assurance, grâce, beauté, avec la réputation de relever les défis et...
Read More