Taillardat ou le XVIIIème au profit du savoir-faire !

Aujourd’hui changement d’horizons ! Exit les pavés parisiens où je vous emmène chaque semaine et cap sur Orléans. Le point de chute ? Les ateliers Taillardat, véritable institution du mobilier de luxe depuis 1987. Plongée au cœur du « meuble de style ».

1959280_10203539655914724_3864732212292229043_n

Gare d’Austerlitz, 11h00. Comme le luxe n’est pas qu’une histoire de vêtements, chez First Luxe on aime vous faire découvrir d’autres attraits tout aussi intéressants et enrichissants. Pour ceux et celles qui sont dans la confidence (et si vous ne l’êtes pas patientez quelques secondes !), le Palace parisien L’Hôtel Plaza Athénée est actuellement en rénovation et va rouvrir incessamment sous peu. Si de nombreuses surprises vont ponctuer cet évènement, sachez que ce dernier a confié la fabrication de 100 pièces de mobilier destinées aux chambres de l’hôtel à la Maison Taillardat. Alors, quand on nous a proposé de passer la journée au sein même de l’atelier qui abrite et réalise toutes les créations selon ce savoir-faire de qualité, hérité de la grande tradition française du meuble d’art, c’est avec une curiosité non dissimulée que nous nous sommes préparées, direction Orléans !

1976932_10203543497730767_4443744875141497000_n

Accueillies sur le quai de la Gare par Marjorie, représentante de la Maison Taillardat, Sarah et moi prenons le train et découvrons une équipe sympathique et passionnée par Taillardat. Sachant que nous allions rencontrer la fondatrice de la Maison, Micheline Taillardat, nous profitons du voyage pour en savoir plus que la collaboration avec le Plaza Athénée. Marjorie nous explique « La Maison Taillardat travaille pour l’hôtellerie de luxe depuis 1991. Détentrice d’un savoir-faire renommé, intégré et totalement maitrisé, elle est régulièrement sollicité pour répondre à des demandes sur-mesure ». En effet, s’appuyant sur une équipe de spécialistes et sur une politique de qualité, Taillardat a su développer la fidélisation d’une clientèle de professionnels, d’architectes, de décorateurs et j’en passe ! Parmi ces plus belles alliances, sachez que vous pouvez retrouver des meubles signés de l’enseigne française autant à l’Hôtel Shangri-La, au Four Seasons ou à Londres au sein du Kensington Hôtel, tandis que les cinéphiles se souviennent du mobilier d’exception dans le Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Pour le Plaza Athénée, nous apprenons que Marie-José Pommereau, décoratrice du Palace, a sélectionné 12 modèles de tables, consoles et bergères avec des finitions personnalisées en harmonie avec chaque pièce.

1479277_10203543497810769_4960439397380491092_n

Après 1 heure de trajet, nous arrivons sur ledit lieu. Nous ouvrant la porte avec un sourire chaleureux, Micheline Taillardat nous accueille. Nous découvrons l’atelier, regroupant tour à tour des espaces de créations dédiés aux différents corps de métiers, des artisans-artistes dans l’âme et une femme passionnée au service de l’excellence. Alors que nous déjeunons, Micheline nous raconte son parcours.

10155037_10203539673955175_73732752615903975_n
Micheline Taillardat

10003510_10203539667715019_1658316713328431054_n

Autodidacte, cette parisienne de naissance débute dans l’univers du meuble à 18 ans. Elle intègre une société de mobilier contemporain à Paris, puis rejoint une fabrique de meubles de style à Orléans, où elle gravit les échelons jusqu’à devenir décoratrice. En 1987, elle crée son entreprise en débutant avec la réalisation de 4 modèles de meuble qu’elle fait fabriquer à domicile avec l’aide de quelques artisans. 5 ans plus tard, forte de son succès, la société devient une « Maison » et propose aujourd’hui plus de 300 références. Alors qu’en 2007 la Maison Taillardat se développe à l’international en ouvrant notamment une filiale à New York, Micheline est décorée de l’Insigne de Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 1996 et en tant qu’Officier en 2008. Alors que nous commençons à nous balader dans les ateliers où nous faisons la connaissance de véritables artistes aux mains de fées, nous réalisons l’identité si XVIIème siècle qui émane de chaque création. « Pourquoi vous êtes vous spécialisée dans cette époque ? » je demande. Du tac au tac, elle me répond « car c’est l’époque la plus prolifique. Le XVIIIème est une source d’inspirations inépuisable, c’est aussi l’âge d’or de l’ébénisterie».

10250144_10203539671675118_4441548446269116831_n

Ici, chaque artisan possède sa propre spécialité. Issu de la lignée des compagnons ou férus du travail manuel et subtil,  nous découvrons les 7 facettes de Taillardat, autrement dit les 7 processus de créations qui donnent vie à un meuble de style. Formée en interne afin de faire perdurer l’excellence de la Maison, l’équipe fait preuve d’un sens de la précision hors norme. Ainsi on retrouve, dans l’ordre, le travail de teintes et de patines qui permet d’opérer un vieillissement du bois souhaité par le client entre autre; le vernis tampon qui est une opération qui permet d’appliquer une pellicule de vernis cellulosique mince et transparente ; la peinture sur bois ou le patine décorateur qui consiste à peindre les meubles avec une technique ancienne maitrisée par les compagnons afin de donner un aspect vintage au meuble ; la dorure sur bois qui est une technique de décoration à la feuille d’or utilisée à l’époque par les égyptiens pour décorer les sarcophages ; le gainage qui habille les cuirs des bureaux ; le montage en bronze qui permet à l’artisan de finaliser le meuble avec des éléments décoratifs en laiton et enfin la tapisserie des sièges qui nécessite un savoir-faire de piquage ancestrale.

1014066_10203539649394561_3474491666322726084_n

485541_10203539669515064_6052984923455009325_n

1176158_10203539669115054_2191423372921991092_n

1545947_10203539659074803_1556806640310247659_n

10157361_10203539658154780_6917193750282673070_n

10250268_10203539672755145_6043984863067189713_n

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette journée fut pour nous une réelle  découverte d’un univers que l’on ne connaît que trop peu. Des étoiles pleins les yeux et telle une plongée dans un siècle précèdent régit par l’attrait du beau et de l’esthétisme chargé d’histoire avec un grand H, nous rentrons à Paris et attendons l’ouverture du Plaza avec impatience ! Une immense « merci » à Micheline Taillardat et son équipe qui nous ont fait voyager le temps d’une journée et qui nous ont appris comment faire « chanter l’or » sur le bois.

1604490_10203539674595191_4520659528159508868_n

1510484_10203539675355210_2460743019776302599_n
A noter que depuis 2000, la Maison Taillardat possède un showroom parisien se situant avenue Marceau. Avis aux aficionados de belles pièces, rendez-vous dans l’écrin où vous aurez la chance de découvrir un échantillon de l’offre mobilière sans vous déplacer jusqu’à Orléans (bien que le trajet vaut le détour !). Le plus ? Chaque œuvre est personnalisable et permet ainsi à chaque client de se sentir l’âme d’un créateur au sein même de son quotidien. Le mot de la fin ? Je le laisse à Micheline à qui j’avais demandé « comment qualifiez vous l’identité de Taillardat ? »… Tradition, modernité et souplesse. Tout est dit !

NeO 20140331 TTT NeT

NeO 20140331 TTT NeT-4

NeO 20140331 TTT NeT-5

 Showroom Taillardat

44, avenue Marceau 75008 Paris

Horaires : 13h30 ?- 17h30

Tel : 33+ (0)1 47 20 17 12
Fax : 33+ (0)1 47 23 34 38
Email : taillardat.showroom@orange.fr

http://www.taillardat.fr

 

 

 

 

Tags from the story
More from Frédérique de Granvilliers

Zuhair Murad s’inspire des étoiles

De toutes les étoiles !  Joyaux du ciel et de l’univers, bien sûr,...
Read More