Tranoï Paris : Nouvelles pépites de la mode

Le Salon Tranoï, qui signifie «entre nous» en italien, créé en 1992 et l’un des leaders des salons de mode sur le marché international a de nouveau rencontré un vif succès durant la Fashion Week le week-end dernier à la Bourse et à la Cité de la Mode et du Design à Paris.

Plus qu’un salon de mode, Tranoï met en scène des installations artistiques, des défilés, des soirées et des collaborations. Une véritable plateforme artistique qui propose chaque saison une sélection pointue de plus de 1000 designers internationaux, afin de les mettre en contact avec les acteurs les plus influents de l’industrie de la mode.

« Aujourd’hui, plus que jamais les salons de jeunes créateurs sont des rendez-vous incontournables parce qu’ils sont des carrefours de communication et de réflexion dans une période de transition qui exige, pour tout professionnel, une remise en question totale. » Armand Hadida, directeur artistique de Tranoï.

Cite de la mode et du design
Cite de la mode et du design

Fidèle à son identité avant-gardiste, Tranoï présente en avant- première des jeunes créateurs repérés lors des festivals de mode les plus pointus et propulse aujourd’hui en pleine lumière les nouveaux talents de la mode, qui choisissent d’exposer leurs collections au sein du salon.

Nous avons notamment pu découvrir AMANDA SVART, YUHEI MUKAI et CLARA DAGUIN, finalistes du festival d’Hyères 2016 ; BRACHMANN MENSWEAR et MAREUNROL’S, nominés à l’International Woolmark Prize ; MOTO GUO et SOSHIOTSUKI, issus de la short list du LVMH Prize 2016. Talents à suivre…

Amanda
Amanda Svart

Amanda Svart, lauréate du grand prix du public au Festival d’Hyères  2016 :

Pour sa collection FormFlow, elle a puisé son inspiration dans les œuvres abstraites de sculpteurs contemporains. Ses motifs géométriques ne sont pas sans rappeler le travail d’Eduardo Chillida. Elle a ensuite taillé dans ces motifs, laissant la matière prendre un pli naturel, à la manière de Barbara Hepworth. En résultent des motifs ronds, organiques, ou tordus, comme en quête de leur forme ultime.

Actuellement en train d’effectuer son Master en prêt-à- porter féminin au Royal College of Arts à Londres, Amanda Svart a obtenu son Bachelor de stylisme à l’Université de Westminster. Elle a réalisé plusieurs stages durant ses études, chez Lanvin, Marc Jacobs, Rokasanda,Victor & Rolf, et Meadham Kirchhoff.

Clara Daguin
Clara Daguin

Clara Daguin, finaliste du Festival d’Hyères 2016 :

Son approche est artisanale tout en intégrant la technologie. Avoir grandi dans la Silicon Valley a profondément affecté son processus de création, et n’a fait que renforcer son désir d’apporter un aspect plus humain à l’industrie de la mode et à l’innovation. Sa collection obéit à deux philosophies antagonistes : l’Uniformité, avec des pièces utilitaires et universelles, et la Personnalité, avec un côté expérimental et fait main. Claire Daguin est finaliste du très estimé Festival d’Hyères en 2016.

Elle détient un Bachelor en design graphique (California College of the Arts- San Francisco), et vient de terminer son master de stylisme aux Arts Décoratifs de Paris.

Moto Guo
Moto Guo

Moto Guo, demi-finaliste du Prix LVMH  2016 :

À la manière d’un storyteller, Moto Guo, créateur malaysien qui crée son label éponyme en 2015 tisse son œuvre comme une histoire. Ce qui apparaît comme des textures et des coupes farfelues sont en fait l’expression même de son excentricité. Cynisme et audodérision sur ses propres collections sont sa signature. Ses créations se veulent drôles, vintage et décalées.

En traduisant l’abstrait dans le monde physique, Moto Guo continue de concevoir des pièces à la fois esthétiques et portables, dans l’espoir de changer notre perception du prêt-à-porter masculin et d’introduire une vision unisexe dans la mode d’aujourd’hui.

TRANOÏ - PERFUME SPRAY BOOTH. Philippe Di Méo
TRANOÏ – PERFUME SPRAY BOOTH. Philippe Di Méo

Autre moment fort, la performance du designer Philippe Di Méo, auteur des parfums Liquides Imaginaires, avec sa nouvelle installation INDÉLÉBILE, au sein de l’édition de juin de « TRANOÏ Paris: Parfums », où exposaient ALCHIMISTA, EVE & DAPHNÉ, HISTOIRES DE PARFUMS, LALIQUE, LIQUIDES IMAGINAIRES, MAISON BERETO, MORPH, RPL PARFUMS, et bien d’autres.

En janvier dernier, Philippe Di Méo était déjà intervenu au Salon en présentant ses Cabines dans lesquelles les visiteurs pouvaient essayer l’odeur des matières emblématiques de la mode.

Pour lui« Le parfum est un souvenir indélébile. » Dans le Perfume spray booth, cette phrase était imprimée sur des T-shirts mis à disposition des visiteurs, qui les customisait à l’aide d’un parfum qui tâche. Le parfum « Indélébile », entre l’odeur du marqueur et de la peinture fraîche, a été mis au point chez Flair par les parfumeurs Amélie Bourgeois et Anne-Sophie Behaghel. Encore une fois, Philippe Di Méo a remporté un grand succès avec ce Happening !

 

www.tranoi.com

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

Mumm révèle sa nouvelle cuvée Mumm Grand Cordon  au Yoyo

Pour célébrer le lancement de sa nouvelle bouteille, la célèbre  Maison de...
Read More