Valentino Haute Couture : entre princesses d’orient et déesses antiques

© VALENTINO
© VALENTINO

C’est avec le défilé Valentino que la Fashion Week Haute Couture s’est close ce mercredi soir à Paris. Les directeurs artistiques Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli signent une collection printemps-été 2016 qui invite au voyage, de l’Orient moderne à l’Antiquité grecque, pleine de références artistiques.

Les défilés Valentino ont ceci de particulier qu’ils invitent au voyage et suscitent l’émotion. La collection Haute Couture printemps-été 2016 de la Maison italienne, qui s’est tenue ce mercredi 27 janvier à l’hôtel Salomon de Rotschild, est allée encore plus loin dans cette quête du merveilleux. Une fois de plus, le duo artistique Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli nous a littéralement transporté.

Pieds nuds parés de bijoux, les mannequins se promènent doucement sur un sol recouvert de pétales et de feuilles mortes, coiffées de serpents d’or style Eden, sur un air de Debussy et de Ruby Philogène. L’atmosphère onirique qui se dégage, promet de nous offrir un spectacle unique, hors du temps…

12656408_482040751985616_327927575_o

Une leçon d’art et d’histoire

Au coeur de l’inspiration de ce défilé, l’esprit de Mariano Fortuny y Madrazo  artiste, couturier et créateur de textile d’origine espagnole, qui fit sa fortune à Venise. Et notamment sa fameuse robe Delphos, inspirée de l’Aurige de Delphes, en satin de soie plissé, qui révolutionne la mode de l’époque par sa coupe. Nature, légèreté et liberté de mouvement sont les mots d’ordre de cette collection, qui propose des créations à la fois intemporelles et très modernes.

De longues robes de déesses grecques aux plissées asymétriques côtoient des robes droites, décorées de harnais couleur bronze, de parures dorées à l’or fin, ou autres bracelets aux inspirations antiques. Ces bijoux, signés Alessandro Gaggio et Harumi Klossowska de Rola – la fille du peintre Balthus, ont fait sensation. De quoi faire tourner la tête des plus pieux du Mont Olympe…

12669290_482040741985617_1361485461_o

Une esthétique à la fois sobre et mondaine, ancrée dans la technicité et l’expertise propre à la Haute Couture. Les structures sont fluides sans être trop lâches. La palette de couleurs offre une opulente combinaison de riches couleurs crème, de verts et de bordeaux resplendissants.

Les mousselines semi-transparentes, les décolletés plongeants et les caftans ornés de perles sont portés à même la peau, si bien que celle des mannequins reste souvent découverte. Le tout demeure pourtant vertueux et d’une grande sérénité.

12669146_482040731985618_1836102842_o

Victoria Hidoussi

More from Frédérique de Granvilliers

Guy Martin met en fête le foie gras Delpeyrat

Le chef étoilé du plus beau restaurant de Paris, le Grand Véfour,...
Read More