Van Cleef & Arpels remporte le prix Haute Mécanique pour Dame à Genève

VCARO8PN00 - Lady Arpels Papillon Automate - face ailes ouvertes © Van Cleef & Arpels - Johann Sauty

Ce mercredi 8 novembre 2017, au Théâtre du Léman, la montre Lady Arpels Papillon Automate de Van Cleef & Arpels a été récompensée du prestigieux prix Haute Mécanique pour Dame, au Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2017. Une distinction réservée aux « montres pour femmes remarquables par leur créativité et leur complexité mécanique ».

Ce modèle est issu de la collection Complications Poétiques®. La Nature Enchantée prend vie de manière inédite grâce à la montre Lady Arpels Papillon Automate. Dotée d’un module automate particulièrement sophistiqué, elle met en scène les battements aléatoires d’un papillon, s’animant au rythme de la personne qui porte la montre. Une relation d’affinités s’établit alors, tandis que les heures s’écoulent dans un écrin de végétation. L’ensemble de la scène est mis en lumière grâce à une large palette de métiers d’art, réunis au sein des Ateliers horlogers de Van Cleef & Arpels, à Meyrin en Suisse.

Levée de lune sur un paysage champêtre. L’astre d’argent se reflète à la surface d’un étang, parmi les fleurs et les herbes folles. Virevoltant dans la brise, un papillon vient délicatement se poser sur une corolle, son mouvement attirant l’attention d’une promeneuse.

Cette dernière s’approche puis recueille sur sa main le papillon qui, avec grâce et légèreté, se met à battre des ailes plus fréquemment. La promeneuse reprend sa route avec ce compagnon qui s’anime alors avec une même vivacité. Une étroite symbiose se tisse au fil de la promenade, papillon et promeneuse partageant un temps commun, en harmonie avec la nature.

Van Cleef & Arpels recrée cette relation à travers sa montre Lady Arpels Papillon Automate. Un monde de poésie prend vie sous la glace du cadran : tandis que les heures et les minutes s’écoulent discrètement à droite, le papillon s’anime en battant des ailes de façon aléatoire, une à quatre fois d’affilée en fonction de la réserve de marche.

La fréquence des battements est également irrégulière puisqu’ils se produisent toutes les deux à quatre minutes lorsque la montre est au repos, et plus souvent encore si la montre est portée. Le dynamisme du papillon fait alors écho à celui de la personne, tour à tour au calme ou en activité. Le spectacle du cadran peut également être déclenché en appuyant sur le bouton poussoir, le papillon battant alors des ailes à la demande.

Le cadran réunit de nombreux éléments : sur une fleur en nacre sculptée, apparaît le papillon en or dont les ailes présentent deux nuances d’émail plique‐à‐jour. La végétation alentours se pare d’émail champlevé, à l’exception de certaines herbes particulièrement bombées, ornées d’un dégradé vert‐bleuté en émail plique‐à‐jour courbe. Grâce à cette nouvelle technique développée spécifiquement par Van Cleef & Arpels, l’émail épouse le relief du motif végétal.

La transparence de la matière se conjugue alors à un effet de volume qui renforce la profondeur du cadran. La perspective est également accentuée par l’arrière‐plan, où la lune en émail paillonné se reflète dans l’eau sertie de saphirs bleus, mauves et violets. Diamants ronds et taille poire ponctuent ce spectacle d’étincelantes corolles. La scène se poursuit au dos de la montre grâce à un bas‐relief sur le fond de la boîte et sur la masse oscillante, visible à travers une glace saphir elle‐même décorée. Une splendeur !

Redécouvrez la collection 
Complications Poétiques de Van Cleef & Arpels : http://www.vancleefarpels.com/eu/fr/collections/watches/poetic‐ complication.html

 

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

Frimousses de créateurs : 157 000 euros pour l’UNICEF

Après une semaine d’exposition des poupées Frimousses et autres  œuvres de créateurs,...
Read More