Zenith Manufacture remporte le prix de la Montre Sport à Genève

Le jury du Grand Prix d’Horlogerie de Genève a récompensé ce vendredi 15 novembre la première montre à franchir le mur du son aux portes de l’espace, le  modèle El Primero Stratos Flyback Striking 10th Tribute to Felix Baumgartner.

 

zenith watches

 

Ce Grand Prix salue l’excellence dans le domaine de l’horlogerie. Seize prix viennent en effet récompenser les meilleures créations de l’année et les acteurs les plus influents de l’univers horloger. Parmi les 70 montres présélectionnées dans les différentes catégories, c’est un modèle de la Manufacture Zenith que le jury du Grand Prix d’Horlogerie a récompensé dans la catégorie « Montre Sport »,  au grand théâtre de Genève.
Fidèle au modèle Rainbow Flyback développé pour l’armée de l’air française en 1997, la Stratos est équipée du mouvement de chronographe automatique le plus précis au monde, le légendaire El Primero, sans oublier les fonctions flyback et Striking 10th, ce qui a fait d’elle un partenaire idéal pour accompagner l’exploit de Felix Baumgartner, ambassadeur de Zenith depuis 2010.
Au niveau visuel, les trois compteurs de couleur différente font écho au premier chronographe El Primero lancé en 1969, pourvu d’un cadran tricolore extrêmement inhabituel pour l’époque conçu afin d’améliorer la lisibilité. Le compteur des heures à 6 heures, de couleur gris anthracite, accentue la longueur de l’unité de temps mesurée. Il est contrebalancé par le gris clair du compteur des secondes à 9 heures, qui symbolise la nature flottante du temps, et le compteur des minutes à 3 heures, de couleur bleu nuit pour suggérer son statut intermédiaire.

Outre la fonction chronographe, El Primero Stratos est équipé d’une fonction Striking 10th pour faciliter l’affichage des dixièmes de seconde. Couplée au mode flyback, elle se révèle particulièrement utile en aviation, puisqu’elle permet aux pilotes l’arrêt, la remise à zéro et la relance du chronographe en un seul geste.

 

zenith watches

 

Lors de la mission Red Bull Stratos dans la stratosphère, la montre Zenith a été confrontée aux conditions les plus extrêmes en termes de température, de basse pression, de vitesse, de frottements, d’impacts, etc. La Manufacture Zenith est donc la première à voir une de ses montres franchir le mur du son aux portes de l’espace. Le directeur général de Zenith Jean-Frédéric Dufour nous a dévoilé les raisons qui l’ont poussé à soutenir ce projet : « Nous avons souvent été des précurseurs dans des domaines inexplorés et avons accompagné les projets les plus fous. C’est cette faculté à proposer des idées nouvelles et à croire en l’aboutissement de nouveaux développements techniques qui est la plus fascinante chez Zenith. Nos montres ont participé à certaines des plus grandes aventures de l’humanité, aux côtés de l’explorateur Roald Amundsen dans sa découverte des pôles Nord et Sud, de Mahatma Gandhi dans sa lutte pacifique pour l’indépendence de l’Inde, du Prince Albert de Monaco dans son engagement pour l’écologie, de Louis Blériot dans sa traversée de la Manche, de John Fitzgerald Kennedy au cours de son action politique, de l’intrépide Colonel John Blashford-Snell dans ses nombreuses expéditions, dont celle au Népal, sans oublier la mission Pole2Pole de Johan Ernst Nilsson. Felix Baumgartner est de la même étoffe que ces pionniers et nous sommes très fiers d’avoir pu l’accompagner grâce au modèle El Primero Stratos Flyback Striking 10thdans l’exploit qu’il vient de réaliser.»

Pour rappel, après un vol qui l’a amené à 39 045 mètres d’altitude grâce à un ballon gonflé à l’hélium, Felix Baumgartner a réalisé le 14 octobre dernier un saut record historique depuis la frontière de l’espace, exactement 65 ans après l’exploit de Chuck Yeager, devenu alors le premier homme à franchir le mur du son à bord d’un avion autopropulsé expérimental. Le parachutiste professionnel autrichien de 43 ans a également battu deux autres records du monde (saut en chute libre le plus élevé et vol en ballon habité le plus élevé), laissant celui de la chute libre la plus longue à son mentor, le colonel Joe Kittinger.

Baumgartner a atterri sain et sauf en parachute dans le désert du Nouveau Mexique, après s’être élancé de sa capsule spatiale à 39 045 mètres d’altitude pour revenir sur terre en chute libre. Au cours de son saut dans le quasi vide stratosphérique, il a atteint la vitesse maximale de 1 342 km/h avant d’être ralenti par l’atmosphère au cours de sa chute libre de 4 minutes et 20 secondes. En tout, le saut de Baumgartner a duré 9 minutes et 3 secondes !!

Chronographe Zenith El Primero Stratos Flyback Striking, 6500 euros.

www.zenith-watches.com

Tags from the story
More from Frédérique de Granvilliers

Auteurs et vignerons fêtent l’ivresse de l’esprit à Saumur

La 19ème édition des Journées Nationales du Livre et du Vin s’est...
Read More