1.618 : La création responsable au Salon Première Classe

Depuis 30 ans, Première Classe dévoile les tendances accessoires de la saison à venir et les jeunes créateurs qui feront la mode de demain. Reconnu pour sa sélection haut de gamme, l’événement présente des créateurs de bijoux, de chaussures, de maroquinerie et autres accessoires spécialement choisis pour leur créativité, leur originalité et leur style. Ainsi qu’une sélection premium de prêt-à-porter.

En plein cœur de la Fashion week parisienne, du 27 au 30 septembre 2019, Première Classe accueille notamment 1.618 Paris, révélateur de valeurs, qui célèbre le nouveau luxe, et la beauté de l’art de vivre responsable. 1.618 présente un espace dédié à la création responsable et en accompagnant la dynamique d’engagement du groupe WSN de contribuer au changement et aux enjeux environnementaux cruciaux de l’industrie de la Mode.

Depuis 2009, l’agence 1.618 Paris fédère un réseau international de marques, d’entrepreneurs, de visionnaires et de créatifs qui proposent un luxe plus éthique, et plus en phase avec son temps. Elle présente à Première Classe une sélection d’une quinzaine de marques haut
 de gamme créatives et engagées, innovantes et responsables. Des alternatives concrètes, positives et désirables pour inspirer les acheteurs, les médias français et internationaux.

Parmi elles :

Christina Krämer et ses pulls en cachemire écologique.

Elle travaille depuis de nombreuses années en tant que créatrice de mode durable. Lancées en 2015, ses collections de cachemire 100% pur de Mongolie pour hommes et femmes ne mélangent aucunes autres fibres.

À l’exception du noir, du bleu nuit et du gris, qui
sont obtenus avec des colorants certifiés non toxiques, seules les couleurs originales des chèvres cachemire sont utilisées. Les poils de cachemire sont achetés directement aux nomades qui gardent les chèvres.
Il est ensuite nettoyé, filé et tricoté en une seule opération. Christina Krämer travaille en pleine conscience de l’environnement, mais soutient aussi
les familles nomades et leurs modes de vie traditionnels. ( Photo en une )

Amédée Paris, des foulards confectionnés à partir d’une fibre d’exception.

Cette marque est née fin décembre 2018 
d’une passion pour une fibre rare et précieuse :
 la laine Mérinos ultrafine de Tasmanie.
 La Laine Mérinos, fibre naturelle et biodégradable est ultra-fine, thermorégulatrice, respirante, 
et anallergique. Les pièces d’Amédée Paris
sont éco-traçables et certifiées par le label 
Nativa Precious Fiber qui garantit le respect 
de l’environnement, des animaux (aucune cruauté animale) et des hommes. Une attention toute particulière est également donnée au recyclage intégral des chutes de production.

Valentine Gauthier, une créatrice engagée.

La marque de mode éponyme traduit le reflet
de notre époque. Valentine Gauthier créé une garde robe féminine, slow et créative basée sur des valeurs fondamentales : l’éthique, la responsabilité sociale et la durabilité. Des chaussures au tannage végétal, à sa nouvelle ligne de jeans écologiques et made 
in France en passant par des blouses de coton bio brodées par des communautés en Inde
 qu’elle soutient, Valentine Gauthier s’efforce 
depuis toujours et au maximum de ses possibilités, de donner du sens, de l’éthique et du renouveau 
à son travail dans l’idée d’une Mode Responsable.

Realtrue, des sacs de luxe fabriqués à partir de peaux de poissons.

La marque d’accessoires de mode suisse transforme
 les peaux de poissons en sacs de luxe durable. Provenant du Brésil, les peaux de Pirarucu
 (l’un des plus gros poissons d’eau douce au monde) sont initialement des déchets de l’industrie de la pêche. Elles sont tannées organiquement
avec des sous-produits de l’industrie alimentaire provenant de fermes gérées durablement.
 Realtrue sélectionne méticuleusement ses sous-traitants en Europe qui optimisent l’impact environnemental dans le process de fabrication, offrent d’excellentes conditions de travail, utilisent des matériaux et produits non toxiques. La collection Realtrue sublime ces peaux aux larges écailles, à travers une ligne de sacs haut de gamme, aux finitions impeccables.

Tangy Collection, réhabilitation d’une matière première naturelle ancestrale.

Liang Zi et son mari Mr Huang fondent en 1995 
la marque Tangy Collection. Tangy signifie littéralement « la volonté de la nature ». Liang Zi, pionnière engagée dans l’écologie dans le secteur textile en Chine, a fait le choix de relancer la fabrication de la soie du Guangdong, une matière première naturelle ancestrale datant de plus de 2 200 ans. Liang Zi est convaincue que le changement durable passe par une culture des racines et travaille en partenariat avec des artisans locaux détenteurs
de ce savoir. Elle s’est engagée pour faire reconnaître en tant que patrimoine culturel immatériel national ce processus de fabrication artisanal en voie de disparition. Cette soie au toucher unique est teintée à la main à l’aide d’une plante sauvage médicinale
du sud de la Chine, dioscorea cirrhosa. « Ici pas d ’odeur chimique ; c’est l’image de la beauté issue de la réunion
de la nature et de l ‘humain. » Le local rejoint le global.

 

www.1618.com

More from Frédérique de Granvilliers

« Petits déjeuners du cœur » au Café de la Paix

Jusqu’au 17 juin, le Café de la Paix lance son opération «...
Read More