agnès b. Hiver 18/19 : Une collection sous le signe de la douceur

Défilé lundi 4 mars, Palais de Chaillot, Paris.

« Vive la douceur ! Celle des matières, des couleurs recherchées légères ou profondes. Une collection qui s’adresse aux jeunes filles, aux femmes qui savent toujours garder ce style à la fois personnel et parisien.. Elles peuvent être à Paris, Londres, Tokyo, Taiwan aussi bien qu’à Hongkong ou Amsterdam ! Une collection sous le signe de l’amitié. Celle que je porte à mes amis artistes.. musiciens, plasticiens se retrouvent avec moi. Nous présentons la collaboration avec mon ami Nekfeu.. ainsi que le travail de ma styliste invitée, Laure-Hélène Vaudier », confie agnès.

En effet, depuis quelques années, elle invite à chaque saison, un ou une jeune styliste à présenter son travail en même temps qu’elle.

Ces modèles portent toujours le nom de leur auteur dans une griffe spéciale.

Pour l’hiver 2018, c’est une jeune styliste illustratrice, Laure-Hélène Vaudier, qui présente 6 silhouettes, dont les couleurs pâles, les matières fluides et les formes légères évoquent un certain romantisme. Première impression trompeuse… originaire de St Etienne, ville minière rude, le travail et l’indépendance sont des valeurs chères à Laure-Hélène et ses modèles sont tous adaptés à un mode de vie actif !

Quant aux inspirations de la collection Hiver 18/19 d’agnès, elles sont variées :
À une Passante de Baudelaire… une robe qui flotte au vent en marchant… L’amant de Marguerite Duras… la petite fille avec un chapeau d’homme et des chaussures de bal … et l’heure du café.

Parmi les amis invités par agnès : Isabelle Huppert, Dominique Blanc et le rappeur Nekfeu. Ils se sont rencontrés d’abord autour de la musique, passion commune, puis pour une bonne cause : la fondation Abbé Pierre et son “ Abbé Road ”.

Pour l’hiver 2018, leur dialogue artistique s’exprime via une collaboration mixte, fusion de leurs univers respectifs. Certaines de ces silhouettes ont été présentées au cours du défilé agnès b. femme hiver 18 … à suivre

 

www.agnesb.fr

 

More from Frédérique de Granvilliers

Ladurée, le paradis de la gourmandise !

Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut ? Certainement pas...
Read More