Arles, les rencontres de la photographie : 50 ans d’histoire

50 ans déjà ! Le succès de cette aventure emblématique de l’histoire
 des festivals en France a largement dépassé les espérances
 des fondateurs. Arles est devenu un lieu de découverte, de débat, parfois de scandale, et le festival, un événement incontournable pour tous les photographes, exposés ou de passage, la Mecque de la photographie !

Une collection riche de plus de 3 300 œuvres a été constituée au fil du temps où se côtoient grands maîtres, jeunes photographes ou anonymes.
 À l’occasion de leur cinquantenaire, les Rencontres ont initié un vaste programme de valorisation de leur collection, présentée pour la première fois dans un ouvrage passionnant, publié aux Editions de la Martinière, à partir d’une sélection de 300 œuvres établie par Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles depuis 2014.

Françoise Denoyelle, historienne de la photographie, retrace
 dans «  Arles, les rencontres de la photographie » l’histoire du festival et plus largement l’évolution du monde
de la photographie au cours de ces cinq décennies. Elle complète
son propos par cinq entretiens avec de grandes figures du festival – Jean-Claude Gautrand, Maryse Cordesse, Jean-Claude Lemagny, François Hébel et Sam Stourdzé – témoignant, d’une manière inédite, des coulisses arlésiennes. Un must-have !

Denis Brihat, Tulipe noire, 1980.
Photographie de la collection des Rencontres d’Arles, reproduite dans l’ouvrage publié pour la 50e édition des Rencontres d’Arles aux Éditions La Martinière.
Harry Gruyaert, Madame la Présidente, 2007.
Photographie de la collection des Rencontres d’Arles, reproduite dans l’ouvrage publié pour la 50e édition des Rencontres d’Arles aux Éditions La Martinière.

Arles, les rencontres de la photographie : 50 ans d’histoire , auteur Françoise Denoyelle, Editions de La Martinière, 288 pages, 35 euros.

 

L’occasion pour les passionnés de photographie de se rendre à Arles, où 51 expositions sont proposées, notamment « Archives des Rencontres : toute une histoire – Arles a 50 ans »pour replonger dans cette merveilleuse aventure. Jusqu’au 22 septembre 2019.

A ne pas manquer non plus : Valérie Belin : Painted Ladies, à Mécanique générale ; Helen Levitt : observatrice des rues new-yorkaises à l’Espace Van –Gogh ; Tom Wood : « Mères, filles, sœurs » à la salle Henri-Comte ; « Sur Terre : Technologie et monde naturel » à l ‘Atelier des Forges…

Valérie Belin, Lady_Stroke, 2017. Avec l’aimable autorisation de Galerie Nathalie Obadia, Paris, Bruxelles.
Lucas Foglia, Kate dans une Étude par EEG de la Cognition dans le Monde Sauvage, Strayer Lab, Université de l’Utah, Utah 2015. Avec l’aimable autorisation de la galerie Michael Hoppen (Exposition On Earth).

 

More from Frédérique de Granvilliers

La bière monte les marches du Palais Brongniart à Paris

Pour découvrir toutes les facettes de la bière, cap sur « The...
Read More