Boussignac, l’inclassable

L'Hyménée fauve

Boussignac a pris le parti d’être en marge sur un chemin analogue.

 

N’appartenant à aucun courant – sinon le sien – il  s’est auto proclamé alter réaliste (d’une autre forme de réalisme, d’une autre réalité). Cet artiste, de par sa solide formation artistique, excelle dans tous les domaines de la peinture classique. Humains, paysages, animaux, il s’attache à chaque fois à trouver les harmonies colorées les plus efficaces pour porter ses sujets.

En recherche permanente de nouvelles associations de couleurs, Boussignac ne s’enferme dans aucune gamme ni aucun style : « J’ai trop d’imagination pour avoir un style » se plaît-il souvent à dire avec malice.

La « médiocrité de l’art contemporain avec ses provocations faciles et gratuites » l’ont poussé à aller dans le  sens inverse, à explorer de nouveaux champs. « La peinture moderne a privilégié la forme sur le fond. » Lui veut faire l’inverse, le sens doit domestiquer la forme. L’artiste estime que « nous n’en avons pas fini avec la beauté, la laideur contemporaine étant juste un accident historique, un passage, une paresse intellectuelle. »

Dans un avenir proche, Boussignac souhaiterait également creuser, explorer les sentiments humains, le monde de l’enfance, les hypocrisies historiques … tout ce que l’art actuel semble avoir laissé de côté.

« Le monde se doit d’être embelli et non enlaidi avec un art – comme disait Jean Vilar – élitiste pour tous. »

 

 

www.boussignac.com

www.boussignac.de

https://www.facebook.com/Patrick-Boussignac-341320639239392/?ref=hl

More from Frédérique de Granvilliers

Violette de Berdoues : nouvel opus, poudré, chic et contemporain

Adorée au début du siècle dernier, la violette était offerte en petit...
Read More