Fashion Week : Clotûre de la Semaine de la Haute Couture avec Jean Paul Gaultier


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28
[nivo source= »current-post » effect= »fade »]

L’enfant terrible du monde de la mode, Jean Paul Gaultier, a présenté ce mercredi 4 juillet une collection automne-hiver 2012 inspirée du personnage de Pete Doherty dans le film Confession d’un enfant du siècle,  basé sur le roman d’Alfred de Musset. 

 

Le défilé a démarré après une petite heure et quart d’attente, au son de la voix de Pete Doherty qui incarne le héros, Octave, dans le film.

 

 

Le top Erin O’Conner apparait sur le podium décoré d’un monumental rideau de velours noir. Longue silhouette sombre ponctuée d’un haut de forme, elle annonce le romantisme d’une collection dominée par une collection des vestes masculines—jacquette, frac, queue de pie—à la taille appuyée. 

 

 

Spleen, Swann, Barbey…Tels sont les noms des silhouettes indiqués dans le communiqué de presse dépassent l’histoire d’amour d’Alfred de Musset et George Sand pour raconter l’univers des dandies décadents du 19e et du début du 20e siècle.

 

 

 

Combinaison en laine noir, en velours ou en soie flottant boutonnée dans le dos ou coupées jusqu’a la base de la colonne vertébrale, étaient portés avec de petites vestes et des petits filets « Resille » des années 20 sur les cheveux.

 

 

Le soir venu, Gaultier a fait monter le glamour avec un boléro pelucheux en fourrure de renard rayé rose, crème pâle et bleu, et des robes en soie transparentes parées de la broderie étincelante.

 

 

Le mannequin androgyne, Andrej Pejic est sorti de manière dramatique dans une robe colonne doré !

 

 

Il y a eu des acclamations quand le mannequin Karlie Kloss est sortie dans une combinaison d’or étincelant et avec une énorme cape flottant en noir et or.

 

 

Au premier rang, Bette Midler, Laurence Ferrari et Valérie Lemercier applaudissent. 

 

www.jeanpaulgaultier.com

 

 

 par Kate Tratten

 

Written By
More from firstluxe

eiksoi dyo : des bijoux plein de poésie signés Mélanie Nydegger

Un grand coup de coeur pour le travail de Mélanie Nydegger que j'espère...
Read More