FIRSTLUXE SIGNATURE : Haute Joaillerie, l’éclat du renouveau


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client1/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

La Haute Joaillerie brille sous la verrière du Grand Palais depuis un mi-siècle. Conçue à ses origines comme une ‘Foire aux Antiquaires’, la Biennale des Antiquaires devient vite synonyme d’excellence joaillière. C’est en 1964 que les maîtres de la Haute Joaillerie française se voient accorder une place sérieuse parmi les antiquaires et marchands d’art.

 

Bulgari, collier en or jaune, émeraudes, améthystes et diamants

 

Dans le catalogue de la deuxième édition de la Biennale des Antiquaires, on qualifiera les maisons françaises Boucheron, Cartier, Chaumet et Van Cleef & Arpels de ‘Princes de la qualité’ qui ‘ont fait de la capitale de ce même pays le haut lieu de la grande Joaillerie mondiale’. Ce rayonnement international tient certes au riche héritage et savoir-faire des ces maisons qui ornent la place Vendôme, mais aussi et surtout à leur goût pour l’innovation et à leur quête inlassable du renouveau.

 

Boucheron, collier Bouquet d'ailes

 

50 ans plus tard, la Haute Joaillerie n’a rien perdu de son éclat. La XVIe édition de la Biennale des Antiquaires aura vu doubler les représentants dans ce domaine. Nous y retrouvons, bien entendu, ces ‘Princes de la qualité’ (dont Piaget), mais aussi de sérieux prétendants au même titre issus de la scène joaillière internationale (Harry Winston, Bulgari, Wallace Chan), sans oublier les deux grands noms de la Couture française, Chanel et Dior. Cette année aura été celle du changement et de la diversité.

 

Dior, bague Résille Bouquet d'Opales

 

Parmi les nouveaux arrivants sous la coupole se comptent la mythique maison italienne Bulgari, ainsi que Wallace Chan, premier joaillier asiatique de l’histoire de la Biennale. Toujours dans le registre de la nouveauté, la maison Dior élit domicile dans les galeries marchandes pour la première fois depuis la création de Dior Joaillerie. La dernière édition de la Biennale signe notamment le grand retour du premier joailler de la place Vendôme, Boucheron. Quatre sublimes collections pour quatre maisons de Haute Joaillerie qui ont relevé, chacune à sa manière, un défi de taille : raconter son histoire tout en écrivant la suite. 

 

Wallace Chan, broche papillon Whimsical Blue

 

 

Cliquez ici pour découvrir la suite de cet article dans les pages de FIRSTLUXE Signature 

 

Written By
More from firstluxe

Stella McCartney célèbre le printemps !

  Pour fêter l’arrivée des beaux jours, Stella McCartney s’installe au Printemps,...
Read More