La Closerie des Lilas récompense la littérature des femmes

closerie des lilas

Le Prix de la Closerie des Lilas a été attribué ce mardi 8 avril au second tour à 8 voix à Lola Lafon, pour « La petite communiste qui ne souriait jamais » paru aux éditions Actes Sud contre 7 voix à Inès Benaroya pour Dans le remise paru aux éditions Flammarion.

 

closerie des lilas
Le livre de Lola Lafon est un dialogue entre Nadia Comaneci et la narratrice, d’origine franco-russe et polonaise.

closerie des lilas

Créé en 2007, le Prix de la Closerie des Lilas a pour originalité de couronner une romancière de langue française dont l’ouvrage paraît à la rentrée de janvier. Depuis 8 ans, la vocation du Prix est de promouvoir, en toute indépendance, la littérature des femmes. Le Prix 2013 avait été attribué à Alice Zeniter pour Sombre dimanche paru aux éditions Albin Michel.

 

closerie des lilas

A côté du jury permanent, le jury invité en 2014 comprenait Cécilia Attias, Roselyne Bachelot, Lydia Bacrie, Mireille Darc, Anne Michelet, Mazarine Pingeot, Daphné Roulier, Amanda Sthers, Karine Tuil. Pour rappel, le jury permanent est composé d’ Emmanuelle de Boysson (Marie-Claire, romancière), d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Point de Vue, romancière), de Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), de Stéphanie Janicot (Muze, romancière), de Jessica Nelson (Au Field de la nuit, TF1), et de Tatiana de Rosnay (romancière).

 

closerie des lilas
Le Prix de l’académie 2014, récompensant une personnalité du milieu littéraire dont les travaux sont proches de l’écrit et de la culture, a également distingué Annick Cojean. Directrice des collections documentaires « Empreintes » et « Duel » sur France 5. Elle est l’auteur de Dans le harem de Khadafi, paru aux éditions Grasset.

La lauréate du Prix de la Closerie des Lilas, Lola Lafon a été très gâtée : elle sera l’invitée privilégiée de la Closerie des Lilas pendant une année, pour un montant de 3 000 euros. La Maison Montblanc partenaire du Prix depuis sa création, lui a remis un stylo plume « Collection Héritage 1912 », corps en résine noire, attributs et plume en platine. Et la maison Duval-Leroy  un magnum de « Femme de Champagne », la cuvée de prestige de la maison familiale et indépendante.

La soirée s’est déroulée dans une atmosphère joyeusement littéraire et a réuni de nombreux invités et amis. Un rendez-vous très apprécié chaque année dans ce lieu chargé d’histoire et si apprécié des gens de lettres.. et de nous à Firstluxe.

www.closeriedeslilas.fr

More from Frédérique de Granvilliers

8848, des téléphones de luxe personnalisables made in China

8848 est leader dans la téléphonie mobile premium. Une marque détenue par...
Read More