Le sac nous emballe

Dans les contes de notre enfance, le héros, lapin agile ou renard espiègle, s’en allait sur les chemins portant au bout de son bâton, noué dans un foulard, l’indispensable pour affronter le monde. La nécessité de transporter avec soi le prolongement de notre personne remonterait à 3000 ans avant notre ère avec en 1918, une révolution, l’invention par Emile Hermès, de la fermeture à glissière. Le Kelly, adopté avec “Grâce” par Monaco, joue dans la catégorie must aux côtés du cabas ménagère, oui mais pailleté, revisité par Vanessa Bruno. Cette saison nous voit voter à l’unanimité pour la couleur. Jaune canari chez Céline et son Belt Bag en forme de bourse, manière d’insister sur une tendance en passe de devenir indémodable pour le bien nommé Emmanuelle, imaginé par Hedi Slimane versus Saint Laurent. Framboise ou prune pour le lockit de Louis Vuitton qui passe des bras graciles d’Audrey Hepburn, c’était en 1958, au port non moins aérien de Michelle Williams. Laquelle affiche son cadenas, lockit en anglais, pour le meilleur de notre saison amoureuse.

 

Retrouvez l’article complet sur : https://firstluxe.com/magazines/ete-printemps-2015

More from Frédérique de Granvilliers

Emotions par Sudaporn Teja à Art District

Depuis quelques jours on peut admirer l’œuvre abstraite de Sudaporn Teja, jeune...
Read More