Neuf marques de luxe chinoises à la conquête du monde


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

C’est un euphémisme de dire que les chinois sont fascinés par le luxe et plus particulièrement le luxe « à la française ». Des marques telles que Vuitton, Hermès, BMW exercent sur un pouvoir d’attraction indiscutable.
Aussi, certaines marques 100% chinoises veulent leur part du gâteau. Un expert prévoit qu’en 2015, 20% du marché mondial du luxe sera chinois (27 milliards de dollars).
Montres, bijoux, spiritueux, vêtements,…

 

 

Voici les 9 marques qui veulent tirer leur épingle du jeu;

 

 

En joiaillerie, QUEELIN, qui voit le jour en 2004, fruit d’une collaboration entre un chinois et un français, s’inspire de symboles traditionnels chinois. Notre « croissance ne cesse de croître » se réjouit la Directrice Marketing qui souhaite rajeunir les codes du luxe. Il existe actuellement 14 boutiques dont 7 en Chine et 4 à Hong-Kong.

 

 

 

 

 

NE TIGER est la star des défilés de mode. Ayant délaissé la fourrure et le cuir qu’il travaillait depuis 1992, le créateur de la marque North East Tiger qui se consacre désormais à la Haute Couture utilise les techniques ancestrales de tissage et de broderie de soie.

 

Aujourd’hui, la marque s’est imposée sur les podiums et se hissent, dans les centres commerciaux aux côtés des grands noms du luxe occidental.

 

 

MOUTAI : un alcool rare aux prix exorbitants. Si l’on vous demande quel est la boisson préférée des révolutinonnaires chinois, la réponse est MOUTAI ou (MAOTAI) d’ailleurs ce cher Mao en aurait offert une bouteille à Nixon en 1972 (cela ne lui aura pas porté chance!!). toujours est il que cette bouteille est le signe inéxorable de l’appartenance à une élite : en juin 2011, un cru très rare de 1930 a été adjugé aux enchères 280 000 dollars. La rareté a un prix et c’est parce qu’il ne peut être fabriqué qu’avec l’eau de la rivière de GUIZHOU qu’il ztteint des sommes vertigineuses. On estime la valeur de la marque à 12 milliards de dollars (institut d’études chinois), à peu près autant que la valeur de BMW.

 

 

 

 

SHANG XIA : l’arme d’Hermès pour conquérir la Chine. Non contente d’être l’une des marques préférées des chinois, Hermès a crér ma marque SHANG XIA dont elle détient 90 % des parts. La Designer Jiang Quiong en est aussi la PDG. Avzc une clientçle chinoise (60%) et étrangère (40%), Shang Xia cend aussi bien des manteaux de cashemire, des meubles en bois précieux (le Zitan) que des services à thé. Aprèe un démarrage en trombe à Shangaï en 2010, la marque a ouvert sa 2è boutique au China World, luxueux quartier de Pékin. En 2011, le chiffre d’affaire était de 2 millions.

 

 

 

 

LONGIO : l’ex sous-traitant qui perce dans les montres de luxe. Longio n’était jusqu’ici un sous-traitant de mécanismes de mécanismes pour d’autres marques de luxe. Mais depuis 2009, son usine de Shenzen crée des collections sous son propre nom. Le but: rivaliser avec Cartier, Rolex  et Jaeger Lecoultre (ses créations compterait 20% du chiffre d’affaire de la marque). Comme bon nombre de ces confrères chinoois de l’industrie du luxe, le fondateur et designer , MI CHANGHONG, s’inspire de la culture chinoise pour ses modèles les plus haut de gamme comme la Longio Mythos faite en grande partie Jade. Actuellement, la marque possède 12 boutiques dans 8 pays.

 

 

 

HONGKI : la voiture des dignitaires du parti. Hongki est la marque haut de gamme du constructeur FAW Car Company mais c’est surtout la marque qui fut pendant longtemps « la voiture officielle » des dignitaires du parti communiste (Hongki signifiant drapeau rouge). Mais tombée en désuétude, FAW a annoncé en 2012 vouloir inverstir 1,3milliards d’euros dans la relance de la marque. Et c’est en avril dernier que le nouveau modèle Hongki H7 a notamment été présenté. Avec une stratégie imparable, la marque souhaite reconquérir les officiels du parti avant de s’attaquer au grand public. Les concurrents en ligne de mire ne sont autres que AUDI, BMW, MERCEDES BENZ.

 

 

 

CHOW TAI FOOK : du bijou de mariage à l’ultra luxe. Cest en 1929 que la marque de joaillerie voit le jour mais c’est véritablement en 1928 avec l’ouverture de son premier magasin à Hong Kong que la marque connait une ascension fulgurante ( 54,6 millions d’euros au 31 mars 2012). Sa statégie : se positionner sur plusieurs créneaux : alliances, diadèmes,…tout cela surmonté de diamants et saphirs. La clientèle recherchée : les mariés et les comités d’entreprise (deux des plus gros marchés en Chine).  Introduite en bourse en 2011, l’entreprise vise 2000 points de vente en 2014.

 

 

 

DORIAN HO : le spécialiste de la robe de mariée. C’est en 2001 que le créateur Hongkongais DORIAN HO s’introduit dans le milieu de la Haute Couture avec pour spécialité les robes de mariées , les tenues  de cérémonies pour hommes, femmes et enfants. Non content de son succès, il s’st également attaqué aux compagnies aériennes, aux hôtels et aux banques en créant les uniformes du personnel. La marque est actuellement présente dans 35 pays et s’appuie sur des célébrités de la communication et de la télévision pour faire sa promotion.

 

 

Written By
More from firstluxe

FIRSTLUXE soutient Les Frimousses

Nous vous avions parlé il y a quelques temps de cette belle...
Read More