Nicolas Bos, Directeur international de la création de Van Cleef & Arpels.


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Contrôle d’identité.

« C’est l’un de mes moteurs, le moment un peu magique où l’on lance un nouveau projet et que je vois les yeux de tout le monde qui s’illuminent ». Nicolas Bos est un passionné, surtout lorsqu’il décrit la synergie des talents qui entourent le processus de création d’une collection de bijoux. Les dessinateurs, les experts en pierre, les experts joaillers qui inventent sans cesse de nouveaux mécanismes et cette inspiration commune dont il est le chef d’orchestre. Nicolas Bos n’est pas seulement le directeur international de la création chez Van Cleef & Arpels, il en est le garant de l’identité. « Le processus de création d’une nouvelle collection est long. Je propose un axe créatif pour les années à venir et chacun y apporte son savoir faire ». Un savoir faire qui doit tout d’abord respecter les bases patrimoniales de la prestigieuse maison : La nature, le ballet, la danse, la couture. Puis il y a d’autres univers qui viennent s’y mélanger, comme la littérature ou l’art. Par exemple récemment une collection sur le thème du « Voyage au Centre de la Terre » de Jules Verne. Pas moins de 150 pièces uniques pour une telle collection. Des limites à la créativité ? « Outre le confort d’utilisation bien sûr, il faut respecter l’identité de la marque ». Car il faut pouvoir raconter une histoire au client autour de chaque création pour qu’il adhère à la philosophie nécessaire à l’achat d’une pièce souvent très onéreuse.

 

Vitrine Voyage au Centre de la Terre chez Van Cleef & Arpels
Vitrine Voyage au Centre de la Terre chez Van Cleef & Arpels

Nicolas Bos est dans l’univers du luxe depuis plus de 20 ans et travaillait avec Van Cleef lorsque la famille Arpels était encore aux commandes. En 1992, il rejoint la Fondation Cartier, dont il est alors le secrétaire général. Il s’occupe déjà de coordonner les projets artistiques tout en veillant sur l’aspect business et marketing. Lorsque le groupe Richemont rachète en 1999 la Maison Van Cleef & Arpels, Isabelle Guichot, qui en devient la dirigeante, lui propose de les rejoindre. Nicolas Bos passe alors par le marketing, puis le développement des produits joailleries, horlogeries, les pierres, la communication, pour enfin diriger la création de l’ensemble des collections de ce qui est l’une des maisons les plus célèbres et prestigieuses de la Place Vendôme. Il y a deux ans, Nicolas Bos part s’installer à New York et devient le président de la filiale américaine du joaillier, représentée outre atlantique par la célèbre boutique de la 5ème Avenue.

 

La journée type de ce père de deux petites filles est à l’évidence chargée. Mais surtout complète. Outre le passage obligé à l’école pour les accompagner le matin, Nicolas Bos gère deux fronts en parallèle : la création et le business. « C’est une tradition dans la joaillerie, la création n’est pas déconnectée de l’aspect commercial ».

 

Written By
More from firstluxe

De Malaga à Casablanca : Croisière sur le Star Flyer

À mille lieux des croisières de masse, rendez-vous sur le Star Flyer,...
Read More