Sonia Rykiel Printemps-Eté 2014 « Eternelle Rykiel »


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Après son intronisation dans le Rykiel-Royaume-de-la-Haute-Couture, Géraldo Da Conceicao  vampirise amoureusement la ligne de Prêt-à-Porter printemps-été 2014. Une première que FirstLuxe vous dévoile en images !

 

 

Envollé par une pulsion lyrique, le répertoire exalte un nouveau souffle très en phase avec l’Identité de la griffe SR. La « Geraldo’s Touch‘ » mûrie, quant à elle, dans le respect de la philosophie-Maison d’une Femme libre, active, attractive et d’une gaité instinctive.

 

 

Apparaissent ainsi des silhouettes à l’allure résolument féminine, aussi changeantes que vibrantes et sensuelles avec cette maille-seconde-peau ultra-fine et délicieusement fluide.

 

 

Elles se pavanent en robes faussement transparentes trempées dans une maille irrisée qui suit les mouvements du corps et qui frappe par ses sublimes effets de moirré… Une collection tantôt finement bordée de jaune fluo acidulé ou d’orange peps, tantôt largement bandée de rose poudré et d’autres tons sucrés…

 

 

La « Final Touch‘ » demeure le « Spécial gimmick SR » tant attendu. Pour l’occasion, des losanges quelque fois mixés avec quelques rayures subtilement sous-dosées s’amusent sur les podiums.

Même Habillé de tissus de soie, le look décontracté-chic SR domine et se parre de douces déclinaisons de gris, de taupe, de roses pâle et de noirs.

 

 

On souhaite à Géraldo da Conceicao tout le bien que sa carte de visite stylistique dit de lui. Puisse son talent, déjà mis au service d’Yves Saint-Laurent, de Louis Vuitton jusqu’à Miu Miu, le propulser en tant que « personal pilot » es qualités de Directeur Artistique SR.

 

 

Mon Like Be Luxe : à l’image de ses vitrines littéraires, SR joue le poète du show. Un Luxe à lire !

« Elle s’éveille quand le soleil se couche, c’est une idole crépusculaire.

Elle protège sa peau d’albâtre de la morsure du soleil, ne prend jamais que des bains de lune.

C’est une illusionniste, une égoïste, un mystère.

On la croit turbulente, excessive, impertinente.

Elle fait seulement ce qu’elle veut.

Mêle le naturel et le scintillant

La soie sauvage, le coton glacé et le lamé,

Des couleurs allant de l’ivoire à la coquille d’oeuf en passant par le tutti frutti.

Chic et nomade, ici et ailleurs. Une jupe-culotte, une jupe tube, une robe nuisette sont les garants de sa liberté.

Pas une histoire de vêtements, une histoire de désir. »

 

 

Virginie Cohen-Scali

Tags from the story
More from Frédérique de Granvilliers

Zuhair Murad s’inspire des étoiles

De toutes les étoiles !  Joyaux du ciel et de l’univers, bien sûr,...
Read More