The Loving Butterfly pour ONLY WATCH par Jaquet Droz


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

The Loving Butterfly pour ONLY WATCH par Jaquet DrozÀ l’occasion de la 5e édition d’Only Watch, Jaquet Droz présente The Loving Butterfly, une montre unique et vendue au profit de l’Association Monégasque contre les Myopathies. Depuis bientôt trois siècles, la Maison Jaquet Droz a placé le temps sous le signe de l’émerveillement, de l’excellence et d’une créativité sans cesse renouvelée. A cette philosophie unique, la maison a aussi ajouté une nouvelle dimension : la générosité.

Jaquet Droz

Depuis de nombreuses années, Jaquet Droz est partenaire d’Only Watch, événement caritatif en faveur de la lutte contre la myopathie. Aujourd’hui, la marque horlogère réitère son engagement à l’approche de cette nouvelle édition, en offrant The Loving Butterfly. Cette montre d’exception, éditée en un exemplaire unique, sera mise aux enchères à Monaco le 28 septembre 2013. 

Jaquet Droz

Une oeuvre magnifique qui reprend le Palais princier monégasque avec finesse pour y incorporer une petit papillon. Ephémère, innocent et libre. Cette pièce unique se présente dans un boitier en or jaune 18 carats avec un mouvement de remontage automatique permettant une réserve de marche de 68h.  Avec un très beau travail sur l’émail pour le cadran, on se laisse porter par l’imaginaire de la montre, mais surtout sa finesse. Là où finesse prend tout son sens, c’est pour le papillon en or jaune 18 carats et son émaillage. La précision et le savoir-faire ont les cartes en mains pour rendre cette oeuvre unique, magique et ainsi reprendre l’esprit d’ONLY WATCH, qui aura lieu en septembre sur le Rocher.

 The Loving Butterfly - Jaquet Droz

Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre sur le site internet de la Maison Jaquet Droz.

 

JAQUET DROZ

www.jaquet-droz.com

 

Aurélien Duffo

Written By
More from firstluxe

Le sac pour homme

  Dans les années  60-70, nos pères et grands-pères avaient tous leur...
Read More