Inara Camp : Goutez à l’esprit du désert d’Agafay au Maroc

Marrakech, destination magique pour trouver le soleil et faire la fête sans les contraintes d’un long voyage. Vous pouvez maintenant profiter de votre séjour pour vivre une expérience totalement différente dans le désert d’Agafay, à 30 km seulement de la Place Jemaa el-Fna ! 40 mn de route suffisent pour passer de l’atmosphère du souk à ce bivouac de luxe qui se dresse comme un mirage au cœur d’un relief rocailleux très doux. Rencontre avec Vincent Jaquet, le créateur d’Inara Camp (ci-dessous).

D’où vient votre passion du désert ?

Elle est arrivée par hasard suite à un périple solitaire, un peu spirituel, de 7000 km au Maroc, jusqu’à la frontière algérienne, où je suis tombé amoureux du Sahara. Trois mois après, je quittais Biarritz pour m’installer dans le dernier village de la vallée du Draa, M’hamid el Ghizlane, là où la route s’arrête pour laisser place aux dunes. En 2003, à l’âge de 30 ans, je créais l’un des premiers boutique hôtel de 15 chambres, Dar Azawad, puis en 2004, le premier bivouac de luxe au Maroc, le Sand.

Avec quelle expérience ?

J’ai fait l’Ecole hôtelière de Dijon, travaillé avec des grands chefs comme Joël Robuchon. Je maîtrisais l’hôtellerie, la restauration et j’ai découvert ce concept de village de toiles et voulu relever le défi car tout est différent : la logistique, l’organisation, la vente.. En 2012, je suis parti à Marrakech et en 2015, j’ai découvert le désert d’Agafay, et j’ai imaginé Inara Camp de A à Z.

Et le rêve est devenu réalité ! Racontez-nous..

Inara s’étend sur 10 hectares au cœur d’un désert de roches avec une vue magique sur la chaîne de l’Atlas, à 50 km à vol d’oiseau. Il compte deux espaces de vie totalement indépendants / la partie haute pour la restauration, avec le « Soukhoune »- pour les déjeuners, les dîners et les événements, chacun disposant d’ailleurs de sa tente privée pour vivre l’exclusivité du désert. La partie basse est dédiée aux nuitées, avec 12 tentes – dont 3 Suites ( idéal pour les familles), bien espacées les unes des autres. En toile blanche, avec une chambre et un lit très confortable, une salle de bain, la douche est chaude, et devant, une terrasse privative…

En arabe, Inara signifie la belle lumière, la lumière qui te guide.
La partie haute d’Inara Camp  pour déjeuner ou dîner dans la journée.  Bien distante de la partie où séjourner..  Ci dessous, l’une des 12 tentes VIP..  

Dans chaque tente, un poêle à bois d’olivier et un rafraîchisseur d’air par évaporation d’eau.

Quid de la décoration ?

Minimaliste, respectant le lieu. Des matériaux naturels, simples et discrets. Mon fil rouge, c’est le Maroc, le désert et les peuples Sahraoui et Berbères, beaucoup de vieux objets chinés, détournés de leur utilité, des clins d’œil à l’artisanat du pays.

Comment se passe la nuit sous tente ?

Le soir, on entend le vent qui claque, des petits bruits, des différences de chaleur qui peuvent être un peu perturbants. C’est pour cela que je conseille de rester deux à trois nuits dans le désert. La première, on n’a pas toujours le temps de vraiment apprécier et après .. on ne veut plus partir !

Que proposez vous la journée ?

Chacun vient chercher dans le désert quelque chose qui lui est propre. On recommande beaucoup de choses à nos clients mais on n’impose pas un style de vie.

Ceux qui ont envie d’être déconnectés avec le yoga, la méditation, la marche contemplative…Ceux qui ont envie de s’éclater et de vivre un séjour adrénaline, plus sportif , trouveront aussi leur paradis avec l’équitation, le trekking, le VTT, le quad ou buggy.. Ce peut aussi être des sports nautiques, paddle, jet ski, canoë kayak car nous ne  sommes qu’à 14 km du lac Lalla Takerkoust.

Et on organise régulièrement des pique-nique chics au milieu d’un canyon, ou une immersion avec un déjeuner chez l’habitant.

L’adorable Mustapha, responsable de la restauration d’Inara Camp

Sans oublier les balades en dromadaire !

Impossible de passer à côté. La mascotte d’Inara, c’est Monsieur Hanafi, magnifique dromadaire, le chef des chameaux.

Et le soir ?

Rendez-vous au « Cercle », l’espace de vie commun, autour d’un feu de camp, puis sous la tente principale pour se régaler, à la lumière des bougies. Nos spécialités, la fameuse Tanjia de Marrakech, le couscous  Tfaya au poulet et aux oignons.

Les soirées peuvent être personnalisées avec des spectacles de cracheurs de feu, de danseuses orientales et surtout il y a le ciel et ses milliers d’étoiles. C’est magique à observer !

Vous avez fêté les trois ans d’Inara en décembre 2019 et inauguré une piscine « écolo » ?

C’est l’une des trois piscines biodesign du Maroc, un système alliant luxe, bien-être et environnement. Ni bêton, ni fer. Du quartz, du sable, coulés dans une résine poreuse reproduisant l’idée d’une plage naturelle puisque l’eau pénètre la matière au contraire du ciment et du carrelage. Elle semble être une résurgence naturelle au milieu du désert et le camp semble s’enrouler autour de ce petit point d’eau- à 27 degrés- dans lequel il est si agréable de nager et de prélasser.

On est très heureux chez vous sauf si.. on est geek ?

Il n’y a pas de wifi. Mais combien de fois j’ai eu des remerciements de parents heureux de passer des dîners sans voir leurs enfants plongés dans leur Smartphone et des voyageurs qui se parlent, échangent au lieu d’être connectés 24/24.

Vous avez une équipe aux petits soins de vos hôtes ?

Tout à fait : 27 personnes venant du sud du Maroc, Berbères et Sahraoui, vêtus en gandoura bleu et en cheffe, mais ce n’est pas pour le folklore. C’est simplement le respect de leurs coutumes et traditions.

La meilleure période pour venir ?

Nous sommes ouverts 365 jours par an. Pour un amoureux du désert, le désert est toujours très beau. Et c’est une chance parfois de vivre une tempête, un orage. Pour l’apprécier complétement, venez du 20 septembre au 20 juin. En janvier/février il fait un peu plus froid, bien que les couleurs d’hiver soient extraordinaires.

Vous accueillez quelques séminaires ?

Le désert est un lieu formidable pour travailler. C’est calme, reposant et ça casse les protocoles. On peut lier les équipes avec des activités et organiser en même temps une réunion sous une tente. On est un camp à 100 %. Tout se monte et se démonte. On peut recevoir entre 10 à 600 personnes !

Des personnalités viennent aussi chez vous.. incognito ?

On a la chance et l’honneur d’être recommandé par de grande maisons – le Royal Mansour, le Four Seasons, la Mamounia, la Sultana, la Villa des Orangers .. entre autres.

Et ici, il n’y aucun paparazzi. Orlando Blum, par exemple a fêté son anniversaire auquel participait Léonardo di Caprio ; Sont passés également, Salma Hayek, des acteurs et animateurs français, Olga Kachalenko, ex James Bond Girl, Andrea la famille princière de Monaco, le cycliste Julian Alaphilippe -qui n’a pas fait de vélo d’ailleurs! -.. etc…Le plus souvent, je ne les reconnais même pas. Je partage ma passion avec chacun de nos convives, célèbre ou pas.

On fait beaucoup de sur-mesure, comme dans un Palace. Etre à l’écoute de nos hôtes, préparer leur venue et faire que leur séjour soit inoubliable, dans ce cadre unique pour partager notre expérience du désert marocain, le faire aimer et donner envie d’y revenir…

Le désert d’Agafay : un paysage lunaire, composé de dunes de sable dur et de rocaille où serpentent les oueds. Au pied de la chaine de l’Atlas, il offre des paysages époustouflants, des lumières différentes de l’aube au crépuscule, les sommets enneigés dont celui du Toubkal en décor de fond.

 

Contacts : Inara Camp 
Chez Oued Side Story 55, bd Mohamed 5 40000 Marrakech 
Tél. : +212 608-015015 contact@inaracamp.com  www.inaracamp.com

Office National Marocain du Tourisme   visitmorocco.com

Royal Air Maroc  www.royalairmaroc.com

 

More from Frédérique de Granvilliers

Jour Férié Paris, l’invité du Bon Marché

C’est l’une de nos marques de chaussures fétiches à Firstluxe et comme...
Read More