Anouchka Delon rayonne dans « Libres sont les papillons » au Théâtre Rive gauche

LIBRES SONT LES PAPILLONS (Théâtre Rive Gauche-Paris 14ème) - Dossier de Presse RECTO

Cette pièce signée de l’auteur américain Léonard Gershe, est un classique de la comédie venu en droite ligne de Broadway et adapté dans le Paris d’aujourd’hui par Eric-Emmanuel Schmitt. Avec tout le talent qu’on lui connaît. D’ailleurs, depuis janvier elle affiche complet !

Le début de l’histoire : Quentin, 20 ans, pour la première fois, vit seul dans un studio ; Sa voisine Julia, même âge, libérée et rigolote a envie d’une aventure avec lui. Tandis que Florence, la mère protectrice , rôde pour faire revenir son fils a la maison.

C’est à la fois drôle, touchant et remarquablement joué. Le duo Anouchka Delon/Julien Dereims- amoureux dans la vraie vie depuis 5 ans, depuis leur rencontre au Cours Florent –   fonctionne à merveille ! Alain Delon peut être fière de sa fille, ravissante, naturelle, spontanée, face à son compagnon dont le talent éclate avec ce rôle, pas facile. Il cache effectivement un secret qui porte l’intrigue et que nous ne vous le dévoilerons pas… pour vous laisser la surprise. Quant à Nathalie Roussel, on la retrouve avec joie sur les planches, dans ce rôle de mère aimante et craintive pour son fils. Magnifique comédienne.

Allez voir la pièce qui, forte de son succès, est prolongée jusqu’au 29 mai.

Laissons la parole à Jean-Luc Moreau, réalisateur et metteur en scène :

«  Chacun de nous a ses blocages, ses faiblesses, ses entraves, ses manques, ses difficultés, ses peurs. Chacun de nous a le pouvoir d’être porté à vaincre les mécontentements de nos natures. Libres sont les papillons est l’histoire de cet affranchissement individuel. Elle (Anouchka Delon), lui (Julien Dereims), sa mère (Nathalie Roussel), et l’autre (Guillaume Beyeler) devront métamorphoser leur vie pour s’accepter et entreprendre de s’aimer. Éric-Emmanuel Schmidt, d’après Léonard Gersche, a écrit un trio sentimental raffiné où l’humour accommode la gravité de l’histoire, comme les papillons, volettent vers la lumière. »

 

« Libres sont les papillons » au Théâtre Rive Gauche jusqu’au 29 mai 2016.

6 rue de la Gaité, Paris 14 è. Résa : 01 43 35 32 31.

 

www.theatre-rive-gauche.com

More from Frédérique de Granvilliers

Isabel Marant, l’easy-chic à adopter !

En toute bonne passionnée de mode qui se respecte, les collections siglées...
Read More