Comité Montaigne : Promenade pour un objet d’exception jusqu’au 16 septembre

Depuis 1972, le Comité Montaigne s’attache à faire rayonner les grandes Maisons qui le composent
 et à fêter la rentrée parisienne en organisant chaque année au mois de septembre deux événements, les « Vendanges » et la « Promenade pour un Objet d’Exception », désormais repris dans les plus grandes capitales du monde.

Créée en 2012, la « Promenade pour un Objet d’Exception » célèbre le savoir-faire de nos plus grandes marques de luxe, et permet de le découvrir dans les boutiques de l’avenue Montaigne, de la rue François-Ier et de la rue de Marignan.

Jusqu’au dimanche 16 septembre 2018,
 les plus grandes Maisons du Comité Montaigne offrent ainsi au public leur « Objet d’Exception » issu d’un atelier remarquable, d’un travail minutieux de la main, d’une attention particulière, d’un matériau rare, en mettant toujours l’exceptionnel à l’honneur. Un sac, une œuvre
d’art, un parfum, une pièce de collection…

Un inventaire à la Prévert certes, mais composé 
des plus jolis objets. C’est bien l’ensemble des métiers d’art qui sont
ici fêtés pendant ces trois jours, comme un écho
à la Biennale de Paris qui se tiendra en même temps au Grand Palais. Car Paris est une fête, et le Comité Montaigne contribue à cette dynamique
 culturelle de la capitale en offrant le merveilleux et l’extraordinaire pour nous faire rêver.

Partons nous promener dans ce triangle d’or de la mode et du luxe. Voici quelques uns des objets d’exception qui nous ont séduits.  Copyright des illustrations : Babeth Lafon- Comité Montaigne. Cartier, 51 rue François 1er, Paris 8è.

L’objet : Mariant une esthétique audacieuse à une technique ingénieuse, cette « pendule mystérieuse » condense tout le savoir-faire séculaire de Cartier en matière d’horlogerie, dont la transparence du cadran suggère que rien ne relie les aiguilles au mouvement habilement dissimulé dans le socle. Composé d’une améthyste de 395 carats, de 191 diamants taille brillant et 8 diamants taille baguette, d’agate et d’onyx, l’ensemble précieux se pare de 11 turquoises dans un saisissant effet de mise en abîme.

Chanel Joaillerie, 42 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : Née de la rencontre des métiers d’art
et de la haute horlogerie, cette 
pendulette en obsidienne de la collection Mademoiselle Privé s’inspire des paravents de Coromandel que chérissait Gabrielle Chanel. Ses délicats motifs floraux en or beige insérés dans un cadran de diamants ont pris vie sous les doigts des plus grands artisans. Sur le verso, le mouvement horloger, dessiné par le studio de création Chanel et conçu par la manufacture suisse L’Épée, dévoile sa mécanique de précision à remontage manuel.

Chanel Mode, 51 avenue Montaigne, Paris 8è. PHOTO EN UNE.

L’objet : Chaque année en décembre,
Karl Lagerfeld présente pour Chanel
une ligne de prêt-à-porter célébrant
la virtuosité des métiers d’art et des ateliers d’excellence. Issu de la collection Métiers d’art Paris – Monte Carlo 2006-2007,
ce collier plastron est une belle démonstration du savoir-faire d’exception du parurier Desrues, qui a rejoint Chanel en 1985. Orné de fleurs en métal doré
et pâte de verre ambrée, avec un strass diamant au centre de chacune d’elles,
il offre une infinité de nuances précieuses.

Chaumet, 56 rue François 1er, Paris 8è.

L’objet : Depuis 1780, Chaumet a réalisé plus
de 2 000 diadèmes et réinvente sans cesse cette parure emblématique. Dans cette catégorie, Lumières célestes est une pièce d’exception célébrant la virtuosité joaillière de la Maison Chaumet. Rencontre des cultures française et chinoise, ce diadème marie or jaune et or blanc, diamants jaunes et perles blanches dans un savant contraste d’éclat solaire et de douceur nacrée. Nuages stylisés, bandeau torsadé et pierres montées en satellite sur fils couteau révèlent une finesse extrême.

Dior, 32 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : L’exposition itinérante Lady Dior
As Seen By donne carte blanche depuis 2011 aux plus grands artistes pour revisiter le sac mythique de la Maison Dior, hommage à la princesse Diana. Avec cette sculpture en verre dévoilant une forme enroulée en plumes d’oiseau, l’artiste britannique Kate MccGwire nous entraîne dans un univers fantastique et fascinant. Objet de curiosité, cette œuvre célèbre
la nature, la beauté et l’étrangeté, tout
en faisant référence à l’excellence Dior par son travail minutieux.

Jimmy Choo, 34 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : Cet escarpin à bout pointu en daim noir a été entièrement brodé à la main
à l’aide de fils métallisés dorés associés à de délicats appliqués de plumes noires. Pour cette chaussure couture issue de la collection automne-hiver 2018, Sandra Choi, directrice artistique
de Jimmy Choo, a puisé son inspiration dans l’héritage glamour de la griffe : « Cette collection est à la fois très sexy et empreinte d’un raffinement élégant.» Pari réussi avec ce modèle parsemé d’oiseaux.

Maison Blanche, 15 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : Afin de célébrer la Ryder Cup 2018, épreuve phare du golf mondial, qui
se déroulera pour la première fois
en France, le restaurant Maison Blanche s’associe à Hubert Privé, sculpteur- plasticien passionné de golf, pour exposer l’un de ses objets d’exception typiquement parisien. En hommage aux meilleurs joueurs du monde entier qui viendront planter leurs tees fin septembre au Golf National à Saint-Quentin-en-Yvelines, il a en effet imaginé une tour Eiffel en métal transpercée de tees de golf .

Maison Ullens, 4 rue de Marignan, Paris 8è.

L’objet : Après avoir lancé il y a cinq ans
sa première ligne de maroquinerie pensée par Peggy Huynh Kinh, Maison Ullens signe cet exemplaire unique inspiré
par son modèle phare. Fabriqué en France dans les nobles peaux du crocodile
 marin d’Australie, ce sac destiné aux globetrotteuses incarne l’élégance et la féminité dans une version contemporaine. Déclinée ici en rose vif, son épaisse enveloppe d’écailles brillante dissimule une délicate doublure mate en cuir d’agneau plongé.

Prada, 10-12 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : Proposé en édition limitée, ce sac fait partie de la collection Entomologie conçue par Miuccia Prada avec Damien Hirst. L’artiste réinterprète l’une des formes
les plus iconiques de la maison
en l’associant à son imagerie provocante inspirée du monde animal. La coque 
en Plexiglas qui enveloppe ce sac laisse entrevoir une variété d’insectes choisis par l’artiste et ornés de broderie, 
de cristaux et de plumes. Le cadre rigide du fermoir plaqué or ajoute une touche d’élégance à cet objet surprenant.

Salvatore Ferragamo, 45 avenue Montaigne, Paris 8è.

L’objet : L’imprimé de ce sac baptisé Studio Bag puise son inspiration dans l’héritage
de la maison en associant côte à côte deux élégants motifs foulard tirés de ses archives. Appliquées grâce à un procédé d’impression jet d’encre, les couleurs vives et contrastées twistent le cuir de veau grainé d’une note de modernité. Ce modèle à rabat se démarque également par sa fermeture Gancini, code iconique de Salvatore Ferragamo depuis les années 1970, et sa base cloutée qui lui apportent un design sophistiqué.

Des objets d’exception vous attendent dans toutes ces prestigieuses maisons du Comité Montaigne :

Alaïa

5, rue de Marignan, 75008 Paris.

Brunello Cucinelli

17, rue François-Ier, 75008 Paris.

Cartier

51, rue François-Ier, 75008 Paris.

Chanel

42 et 51, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Chaumet

56, rue François-Ier, 75008 Paris.

Chloé

50, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Dior

32, avenue Montaigne, 75008 Paris.

DS Automobiles

33, rue François-Ier, 75008 Paris.

Fendi

51, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Fouquet

23, rue François-Ier, 75008 Paris.

Givenchy

36, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Hôtel Plaza Athénée

25, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Interparking

24, rue François-Ier, 75008 Paris.

Jimmy Choo

34, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Loewe

46, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Loro Piana

38, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Louis Vuitton

22, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Maison Blanche

15, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Maison Ullens

4, rue de Marignan, 75008 Paris.

Marni

57, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Nina Ricci

39, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Prada

10-12, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Ralph Lauren

52, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Salvatore Ferragamo

45, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Shiatzy Chen

8, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Yves Salomon

40, avenue Montaigne, 75008 Paris.

Zadig & Voltaire

18-20, rue François-Ier, 75008 Paris.

 

Merci à l’illustratrice Babeth Lafon – Comité Montaigne. 

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

L’univers du Ritz aux enchères chez Artcurial du 17 au 21 avril

Alors que le Ritz Paris a rouvert ses portes en juin 2016 après quatre...
Read More