Monteverdi, le spot italien attachant de Saint-Germain-des-Prés

Créé en 1970 par le vénitien Claudio Monteverdi, ce restaurant devient très vite « the place to be », à deux pas de Castel. Beautiful people – artistes, politiques, écrivains..- touristes et parisiens l’apprécient pour sa cuccina italiana et son atmosphère « campagne chic ».

43 ans après, Le Monteverdi commence une nouvelle histoire avec Valérie Balard, qui vient de reprendre cette institution de Saint-Germain-des-Près,. Elle a conservé en l’état, les épais murs de pierre brute, le plafond de poutres apparentes, le bar en bois ancien mais a repensé la décoration afin de créer une ambiance plus cosy et romantique. Confortables fauteuils de velours tendus de tissus Hermès et Dedar, tables hautes face au bar, appliques Art Déco, sculptures en bronze et masques tribaux en bois côtoient tableaux d’époque et lourds miroirs anciens, tables habillées de nappes en lin blanc, kyrielle de petites lampes diverses diffusent un éclairage doux et tamisé, réchauffé par les lueurs des bougies…

BD ©brunoclergue_BC02177a

Plusieurs salons, plusieurs ambiances. Nos préférés : le Salon cheminée et le Salon avec le piano à queue dont les notes apaisantes accompagnent les dîneurs les soirs de la semaine, et laissent le week-end la place à des rythmes plus entraînants.

En cuisine, Juan Marco Melone, le chef venu de Sardaigne, a gardé les plats Signature de la Maison fleurant bon l’Italie tout en rajoutant ses spécialités. Les fidèles retrouveront les fameuses pasta aux langoustines de Claudio avec leur sauce à la vodka !

Dans l’assiette, c’est simple, bon et authentique : paste, carne, y antipasti à partager… Pour vous donner envie ..spaghetti noires aux palourdes parfumés aux poivrons ; linguine aux artichauts et poutarge de thon ; risotto du chef alla marinara, milanaise de veau et osso bucco.. et en dessert crème au citron , baba au rhum de Naples..

Le tout accompagné d’un verre de Chianti frais et fruité ou d’un Barbara d’Alba, structuré et soyeux. A la carte, des vins italiens intéressants avec un bon rapport qualité/prix.©brunoclergue_BC02288

Jolie blonde dynamique, toujours de bonne humeur, Valérie Balard n’en est pas à son coup d’essai. Elle enchaîne depuis une vingtaine d’années les expériences réussies dans la restauration, gérant successivement depuis 1991 avec son mari Patrick Balard la brasserie Le Passy, le bistrot Garden Café à la Défense, les restaurants à la mode L’Essentiel, au pied de TF1, et l’Envue rue Boissy d’Anglas à Paris. Son plaisir : chouchouter ses clients !

Voilà tous les ingrédients sont réunis pour tomber- ou retomber- sous le charme du Monteverdi, l’un des rares restaurants parisiens à avoir une âme.

Restaurant Le Monteverdi, 5 rue Guisarde, 75006 Paris. Tél : 01 42 34 55 90.

Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 19h à 2h Sauf samedi midi et dimanche.

120 places. A la carte : 40 € environ (boissons non comprises) Menu à 45 € (à partir de 10 pers.) et 60 € Cocktail dinatoire au salon : 40 € par pers.

Deux salons privatisables, de 14 et 36 couverts.

Parking Marché Saint-Germain et Parking Saint-Sulpice.

www.lemonteverdi.com

BD ©brunoclergue_BC02070

Photos Bruno ClergueMonte Verdi 12

More from Frédérique de Granvilliers

Secret Brunch de retour à Paris

Le brunch le plus hype d’Europe fait une halte à Paris ce...
Read More