Serge Lutens et son « arme de sac »


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/clients/client9/web31/web/wp-content/themes/simplemag/formats/format-standard.php on line 28

Serge Lutens, vous proposez cette année « Le vaporisateur tout noir » or, à vue, il n’est pas sans rappeler le vaporisateur de « Nombre noir » que vous avez créé en 1982. Qu’en pensez-vous ?

 

Avec le parfum « Nombre noir », j’ai auguré en 1980 – car c’est le temps précis de sa conception – le noir sur noir, suivi du ton sur ton. Par ailleurs, c’était également la seule fois où une marque n’apposait pas sa signature ni son logo sur le packaging. Ce vaporisateur, en effet, était vierge de tout autre chose que le noir. A chacun pour lui de décider ce qu’il serait. Lorsque l’idée d’un vaporisateur « Serge Lutens » s’est imposée, je ne voyais pas l’intérêt de repenser un objet qui, une fois pour toutes, était dessiné ou devrais-je dire, destiné. Je n’ai simplement eu qu’à le rendre possible pour la poche ou tout autre transport.

 

 

L’étui du « Vaporisateur tout noir » semble sortir des codes traditionnels de la marque Serge Lutens. Est-ce bien vous qui en êtes l’auteur ? Si oui, pourquoi être sorti des sentiers battus ?

 

A votre première question, « traditionnel »… connais pas ! Tant que je suis vivant, tout est possible, modifiable, transformable ; en fait actif. Une à une, jour par jour, j’ai dessiné des lettres de tailles différentes sur des papiers volants. Une fois cet alphabet établi, et afin que ce que je voulais dire soit lisible, je l’ai disposé sur fond clair. Plutôt que d’égaliser ces caractères, je les ai laissés dans leur taille originelle, ce qui provoque, comme pour le nom du vaporisateur « tout noir », une formulation presque enfantine. Je ne suis jamais sorti de l’enfance. Pour conclure, en rien, je ne m’aligne. Je « décode ». Il faut choisir : inventer ou produire. Pour ma part, c’est fait.

 

 

Une arme de sac, c’est ainsi que vous qualifiez ce vaporisateur ! Pourquoi cette définition ?

 

Une arme se recharge. De quoi d’autre sinon de l’assurance de celle ou de celui qui l’utilisera. De façon à faire face à une société de plus en plus censurée et à force, frustrante, nous avons tous besoin de nous défendre et qu’est-ce qu’un parfum si ce n’est un détonateur de séduction ?

 

 

Vous nous proposez cette année, avec ce vaporisateur, au choix, les recharges d’Ambre sultan ou de Féminité du bois. Y en aura-t-il d’autres l’année prochaine ?

 

Bien sûr, elles remplacent les éditions éphémères. Sachez simplement que cette histoire de vaporisateur ne prend pas encore fin. J’irai plus loin, j’irai plus noir.

 

 

LE VAPORISATEUR TOUT NOIR, ?Edition Ambre sultan ou Féminité du bois?2 x 30 ml – 90 euros?.

 

Disponible au Palais Royal – Serge Lutens, en parfumeries indépendantes, en grands magasins et sur le site internet www.sergelutens.com.

Tags from the story
Written By
More from firstluxe

Les sylphides nobles de Valentino

C’est dans un salon auguste de l'Hôtel Salomon de Rothschild que s’est...
Read More