Stéphane Rolland : Collection Haute Couture Printemps/Eté 2019

Un lieu, le théâtre des Champs Elysées, quintessence de l’élégance Parisienne et temple de l’Art Déco.

Une musique de Debussy, un ballet de Diaghilev, c’est ‘Prélude à l’après midi d’un faune’ qui déclenche les premiers traits qui constitueront cette collection.

Un artiste, Song Dong, architecte et peintre chinois. Il retranscrit sur la toile les nuances organiques de l’écorce terrestre qui serviront de support aux broderies de silicone et d’or rose.

De la liberté des années 20 revisitée aux héroïnes inspirées des fresques mythologiques d’Antoine Bourdelle abritées dans ce théâtre, ainsi tout prend forme pour cette saison d’été 2019.

Une coupe architecturée, ronde et généreuse, des drapés souples, amples et aériens.
Les couleurs sont douces, poudrées et lumineuses. Les blancs et les noirs s’associent aux multiples tons de peau, corail rose et jaune solaire.

Ainsi nous découvrons :
 Un large manteau mandarin en grain de poudre blanc sur une tunique de mousseline et un pantalon de crêpe brodé de nacre.
Une combinaison oversize en crêpe mousse nude brodé se drape et s’enroule en écharpe. 
Une autre large combinaison de vestale est en crêpe savamment nervuré et brodé. 
Une cape en satin cuir brodé de pampilles libres révèle, par une étroite fenêtre, une robe de jersey nude plissée.

Superpositions, des asymétries, les volumes sont contrastés et dissociés.

Des blouses géantes d’organza brodées de cuir se portent sur des crinolines plissées ou des jupes crayon en agneau blanc.
Une large tunique asymétrique se marie à de grands jupons recouverts de crêpe noir.

Une sculpture effilée, telle une éclaboussure d’encre de Chine, se termine en long drapé flottant.
Une longue tunique de dentelle brodée d’or rose et de corail noir inspirée des oeuvres de Song Dong se conjugue avec d’amples pantalons de crêpe blanc. Un débardeur échancré en jersey brodé se porte sur une immense cascade de tulle de soie brodé.

Les foulards de mousseline brodée se nouent négligemment sur les têtes et coulent jusqu’aux reins.
Les bagues géantes en cristal de roche, les colliers floraux ainsi que les mitaines- orchidées en or rose sont les nouveaux accessoires solaires et sculpturaux. Les sacs ludiques et précieux en chevelure de silicone réalisés par le plasticien et artiste Tzuri Gueta, chaloupent à chaque pas.

Les escarpins Salomé ou ballerines en satin à sangles de cuir et boutons d’or rose sont la dernière ponctuation qui détermine la démarche et affirme l’allure. L’esprit orientaliste des Ballets Russes donne à toutes ces Isadora Duncan un souffle de liberté et d’opulence.

La femme Stéphane Rolland 2019, précieusement parée, est une cariatide bohème à l’élégance désinvolte. Eblouissante ! 

Le couturier Stéphane Rolland entouré de Valérie Lemercier, Sigourney Weaver,  l’architecte Song Dong et la top modèle  Miss Yolanda ( Yolanda Wang)
Stéphane Rolland – Haute Couture SS19

 

Coiffures défilé : Alexandre de Paris

More from Frédérique de Granvilliers

Inès de la Fressange fait son come back avec une collection géniale pour Uniqlo

Icône de la mode et véritable ambassadrice mondiale du chic parisien, elle...
Read More