Astroscope de MeisterSinger : Inspiration Seventies pour passionnés d’astronomie

Récompensée par le German Design Award et le Red Dot Design Award lors de son lancement en 2020, l’Astroscope dévoile aujourd’hui une nouvelle version, éditée en série limitée à 100 exemplaires. Première nouveauté dévoilée par la marque horlogère allemande spécialiste des montres mono-aiguilles, pour célébrer l’année de son vingtième anniversaire, cette montre emprunte aux années 1970 un orange lumineux, caractéristique de l’horlogerie de l’époque. Par contraste, celui-ci rehausse la particularité de ce modèle : l’affichage atypique des jours de la semaine, liés aux corps célestes depuis les temps anciens. De la Lune au Soleil, s’informer du jour devient un véritable amusement.

Equipée d’un boîtier en acier inoxydable de 40 mm, l’Astroscope arbore une lunette extra fine pour céder toute sa place au cadran. Représentant toujours le ciel nocturne par son fond noir, cette nouvelle version dévoile les chiffres et les symboles astronomiques parés d’un orange tonique, offrant par contraste une parfaite visibilité. Au-dessus du guichet de date circulaire et du logo MeisterSinger, un semblant d’horizon renforce l’impression de regarder la voûte céleste.

Rythmé par un mouvement mécanique à remontage automatique de facture suisse (Sellita) visible par un fond de boîte transparent, ce garde-temps est habillé d’un bracelet en cuir vintage. Également orange, il accentue la dynamique moderne de l’ensemble.

L’ affichage céleste des jours de la semaine

Le Soleil et la Lune distinguent le jour de la nuit et divisent notre temps en douze mois de l’année. En revanche, la séparation en semaines de sept jours est une œuvre purement humaine qui remonterait aux Babyloniens lesquels, comme de nombreux autres peuples, considéraient le nombre sept comme particulièrement sacré et lié à sept corps célestes, à savoir : le Soleil, la Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. A l’image de presque toutes les planètes tirant leurs noms des dieux romains, la plupart des jours de la semaine en allemand et en anglais sont issus de la mythologie nordique. Tout au long de l’histoire, l’attribution des jours de la semaine aux corps célestes a subi l’épreuve du temps. Ces sept astres ont donné leur nom aux jours de la semaine :

Lundi, la Lune                 

Mardi, Mars                     ♂

Mercredi, Mercure         

Jeudi, Jupiter                  

Vendredi, Vénus             

Samedi, Saturne             

Dimanche, le Soleil         

Indiquant les corps célestes par leurs symboles classiques au centre du cadran, les jours de la semaine sont agencés à l’identique d’une constellation rare qui ne se produit que tous les dix à douze ans dans le ciel nocturne sud de l’hémisphère nord. La dernière en date était en juillet 2020. La prochaine est prévue en 2161 ! Ainsi, en lisant dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de midi, lundi est suivi de samedi, dimanche, jeudi à 3h puis, à 9h, mercredi, vendredi et enfin mardi.

Evoluant d’un positionnement à l’autre selon le jour, un point blanc bien lisible se balade sur le cadran, au grès de la semaine, de manière non-linéaire. Sous le cadran, un grand disque, paré d’un certain nombre de points brillants positionnés intelligemment, se décale du jour au lendemain, se déplaçant toujours en cercle, tout comme dans le monde de la mécanique céleste. Facile à comprendre et très amusant !

Astroscope de MeisterSinger , 2190€ . Point de vente au 01 48 87 23 23.  www.meistersinger.com

 

More from Frédérique de Granvilliers

Laura Mercier : la marque de maquillage chouchou des stars

Focus sur cette marque, Laura Mercier Cosmetics , créée en 1996 par...
Read More