Dom Ruinart Rosé 2004 Magnum, sacré meilleur Champagne du monde

Cette cuvée, Dom Ruinart Rosé 2004 format Magnum, a été élue par le Champagne & Sparkling Wine World Championships, concours international de référence. Lancé en 2014 par Tom Stevenson, écrivain et auteur spécialisé de renommée internationale, ce concours a pour objectif de fournir aux consommateurs et aux professionnels le guide annuel des meilleurs champagnes et vins pétillants du monde. Le jury est exclusivement composé de spécialistes du champagne et des vins effervescents et la dégustation se déroule totalement à l’aveugle.

Et cette année, la Maison Ruinart a la fierté d’annoncer que le Dom Ruinart Rosé 2004 en format magnum, a été sacré meilleur Champagne du monde.
Représentant toute la noblesse du Goût Ruinart, cette cuvée est  exceptionnellement rare car elle est composée de la base du Dom Ruinart Blanc de Blancs de la même année (à environ 80 %), et assemblé avec du Pinot noir de la même année, vinifié en rouge issu du seul Grand Cru de Sillery.
Seulement 20 millésimes ont été commercialisés depuis le premier en 1966.

Dégustation : La robe du Dom Ruinart Rosé 2004 est d’un joli rose rehaussé de reflets délicatement cuivrés.
 Le nez présente une grande douceur aromatique, caractérisée par des notes de fruits rouges joliment mûrs et sucrés : gelée de framboise, de groseille, de fraise des bois. Des notes de pétales de roses fraîches complètent cette palette aromatique et s’ajoutent à une légère minéralité.
Le millésime 2004 marque le palais de son empreinte franche et droite, apportant fraîcheur et tranchant en finale. Le registre, toujours marqué par les fruits rouges, est complété par des agrumes à pleine maturité : orange sanguine, mandarine. Comme sur le Dom Ruinart Blanc de Blancs 2004 sur lequel s’appuie cette cuvée, le faible dosage permet de souligner la pureté et la complexité des plus grands crus de la Champagne.

Accords mets/vins : Dom Ruinart Rosé 2004 saura mettre en valeur des plats issus aussi bien de l’univers marin (tataki de saumon, tartare de thon) que terrien (aiguillettes de canard, bœuf tataki, veau en médaillon). Quelques années supplémentaires de garde lui apporteront une noblesse plus puissante et autoriseront des accords avec les mêmes ingrédients mais autour de notes plus intenses, fumées et épicées.

Le champagne rosé a une place toute particulière dans l’histoire de la Maison. En effet sa création remonte à presque 260 ans. En 1764, Ruinart a été la première maison de champagne à commercialiser un champagne rosé, alors dénommé « oeil de perdrix« .

Aujourd’hui, la Maison Ruinart propose 3 cuvées Rosé :

– Dom Ruinart Rosé 2004 en format magnum, 600

 – Dom Ruinart Rosé 2007 en format bouteille, 275

  – Ruinart Rosé en format bouteille-74 – et magnum- 159 € –, dans un superbe étui seconde peau.

www.ruinart.com

More from Frédérique de Granvilliers
Paris Déco Off… 10 ans ça se fête ! 17 /21 Janvier 2019
C’est parti pendant 5 jours, le rendez-vous international et incontournable pour les...
Read More