Guy Martin ouvre Pasco, sa première adresse Rive Gauche

Ce restaurant apprécié du quartier des Invalides a été repris par le chef doublement étoilé du Grand Véfour qui en a fait .. un bijou. Avec Pasco, il inaugure la première page de sa nouvelle collection : Maison Guy Martin. «  Des tables de cuisinier, avec une identité propre. Et pour chacune, la volonté de témoigner de l’âme d’un quartier », confie-t-il.

Il est situé à un angle qui déploie ses volumes aux pieds d’un périmètre haussmanien discret, reposant, typiquement « 7e ». Une terrasse joliment plantée, décontractée, pouvant accueillir une quarantaine de personnes au calme, face aux appartements qui hébergent le gouverneur de Paris, et à deux pas de l’Esplanade des Invalides. Pas de pollution sonore, de l’espace et des baies vitrées pour mieux privilégier la vue et la lumière. « C’est presque une adresse de Province en ce qu’elle a de chic et serein » se réjouit le chef.

Côté déco, c’est réussi. « Je voulais quelque chose d’élégant mais qui reste simple et chaleureux, je ne voulais pas d’un décor intimidant ou qui prenne le pas sur la compagnie que l’on partage » confie le Chef. « Pasco, c’est une table conviviale – d’affaires ou de copains selon -, pas d’apparat ».

Avec le talent qu’on lui connaît, Katarina Marx signe une décoration qui se démarque par sa fraicheur et son chic. D’emblée, les volumes et la pierre apparente confèrent aux lieux l’atmosphère chaleureuse d’une maison particulière. Jusqu’à ce que l’œil s’attarde sur le sens des détails, et l’allusion à l’environnement historique voisin : une toile tendue bleue et blanche, des chaises Napoléon, des festons…

Le lustre magistral en verre soufflé et laiton suspendu au- dessus du bar crée la surprise. Tables, appliques et mobilier sur mesure font écho à la noblesse des tissus d’éditeurs et des quelques objets chinés avec soin.

Vous voilà confortablement installés pour .. déguster une cuisine bistronomique de saison, tournée vers le sud. La carte est courte, riches en nuances, où l’on retrouve la signature créative et talentueuse de Guy Martin, son attachement au terroir, un soupçon d’exotisme et de l’audace ! Nous avons été emballés par les ravioles de crevettes et mangue, bouillon citronnelle et gingembre, l’osso bucco, le cabillaud en croûte de moutarde à l’ancienne et pavot bleu, ratatouille au basilic, la poitrine de cochon fermier laquée aux épices douces et purée d’Agria, le filet de bœuf Rossini, pommes dauphine, sauce Porto. Tout est tentant, donc difficile de choisir. Et si vous aimez les desserts, la profiterole « Pasco » aux noisettes du Piémont mérite à elle seule le détour. A accompagner par un Pouilly Fumé AOC Les Clairières, un Mercurey 1er cru A0C, un Chinon AOC Les Gravinières Bio ou… le choix est aussi de qualité !

Cabillaud en croûte de moutarde à l’ancienne et pavot bleu, ratatouille au basilic. Pasco.
Poitrine de cochon fermier laqué aux épices douces et purée d’Agir.  Pasco.
Profiterole Pasco aux noisettes du Piémont. Pasco.

Les tables étant grandes et espacées, c’est l’un des restaurants les plus « safe » de Paris, pendant cette pandémie. Une raison supplémentaire pour vous le recommander. En plus des prix de menu épatants pour ce niveau de cuisine.

° Pasco, Maison Guy Martin, 74 bd de la Tour Maubourg, Paris 7è. Tel : 01 44 18 33 26. Lundi au samedi, 12h/ 14h30 – 19h/22h30. Fermé le dimanche. Salon privatisable à l’étage ( 14 personnes). Menus déjeuner à partir de 26€. Menus dîner 31€ et 36€.

www.restaurantpasco.fr

 

 

More from Frédérique de Granvilliers

TAAJ, les premiers soins cosmétiques inspirés de l’Ayurveda

Cette jolie marque de beauté fête ses 10 ans et continue d’affirmer...
Read More