Journée Internationale des Droits des Femmes : Paris et la Rep Dom rendent hommage aux sœurs Mirabal

Ce 8 mars 2021, Madame Rosa Hernández de Grullón, Ambassadeur de la République Dominicaine en France, a inauguré une plaque commémorative en l’honneur des sœurs Mirabal, célèbres sœurs résistantes assassinées sous la dictature de Trujillo, le 25 novembre 1960.

Ce triste événement est à l’origine de la décision de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies de proclamer, en 1999, le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes.

Madame l’Ambassadeur de la République Dominicaine a tenu à « rendre un hommage mérité à ces trois militantes révolutionnaires et activistes politiques, qui sont mortes en luttant pour un droit inaliénable, le droit à l’égalité ». Pour elle, cette initiative constitue un symbole mémorable entre la France, berceau des droits de l’homme, et la République Dominicaine, au service d’une noble cause, qui est la défense et la promotion des droits des femmes dans le monde.

Outre l’Ambassadeur de la République Dominicaine, des amis, comme Julie Gayet, membre du Comité Exécutif de la Fondation des Femmes ( en une avec Madame Rosa Hernández de Grullón), et de nombreuses personnalités, étaient présentes place de la République Dominicaine, dans le 17e arrondissement :

  • Monsieur Arnaud Ngatcha, Adjoint responsable des relations internationales de la Mairie de Paris en représentation de Madame Anne Hidalgo
  • Madame Jamila Seftaoui, Directrice pour l’Égalité des genres de l’UNESCO
  • Madame Sophie Pouget, Responsable Pleidoyer et Partenariats Institutionnels d’ONU FEMMES France
  • Madame Minou Távarez, en représentation de la famille Távarez Mirabal.

    Dévoilement officiel de la plaque commémorative en hommage aux sœurs Mirabal, Patria, Minerva et María Teresa, que le peuple dominicain et une grande partie du monde connaissent sous le nom historique de “Las Mariposas” (papillons en français), qui ont été sauvagement assassinées par la dictature de Rafael Leonidas Trujillo le 25 novembre 1960.
    « Je tiens à saluer l’oeuvre de l’artiste dominico-américaine, Arlette Simmons, ainsi que le travail de l’artisan français Clément Boyer pour la conception et la réalisation de cette plaque magnifique. » Madame l’Ambassadeur de la République Dominicaine. Et de poursuivre.. « Honneur et reconnaissance éternelle à Las Mariposas ! Puisse leur héritage de lutte sans relâche et d’amour profond pour la liberté servir d’exemple aux nouvelles générations et continuer à être une référence dans les luttes démocratiques et pour les droits des femmes dans le monde entier. »

Ambassade de la République Dominicaine, 45 rue de Courcelles, Paris 8è. Tél : 01 53 53 95 95.

Pour aller plus loin : En 2001, le réalisateur espagnol, Mariano Barroso, réalise un téléfilm reprenant le roman de Julia Alvarez dans lequel Salma Hayek joue le rôle de Minerva et en 2010, le film Trópico de Sangre, dirigé le réalisateur dominicain Juan Delancer, reprend l’histoire des sœurs Mirabal en s’appuyant sur le témoignage de Dédé Mirabal.

Et si vous allez en République Dominicaine, vous pourrez visiter la maison natale des trois sœurs convertie en musée, la Casa Museo Hermanas Mirabal : http://casamuseohermanasmirabal.com

More from Frédérique de Granvilliers

Monteverdi, le spot italien attachant de Saint-Germain-des-Prés

Créé en 1970 par le vénitien Claudio Monteverdi, ce restaurant devient très...
Read More