Nikki de Saint Phalle exposée au MoMa à New-York avec le soutien de La Prairie

Et oui le prestigieux musée est ouvert – quelle chance !! – et accueille à partir d’aujourd’hui, 11 mars 2021,  la première rétrospective de l’œuvre de l’artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle jamais organisée aux États-Unis.

Deux cent œuvres réalisées par l’artiste du milieu des années 1960 à sa mort, notamment des sculptures, des estampes, des dessins, des bijoux, des films et des pièces d’archive sont exposées dans l’annexe du Moma, PS1.

Soulignant l’approche interdisciplinaire de Saint Phalle et son engagement en faveur de questions sociales et politiques majeures, l’exposition est principalement axée sur les œuvres qu’elle a créées pour transformer les environnements, les individus et la société.

Niki de Saint Phalle working on the set for The Travelling Companion at her studio near Milly-la-Forêt. 1977. © 2021 Niki Charitable Art Foundation. Et photo en une : Niki de Saint Phalle with Ricardo Menon, surrounded by models of monumental projects, Malibu, California, 1979. Photo: Ronnie Kaufman.

Au travers de ce mécénat, La Prairie rend hommage à l’esprit féministe audacieux et visionnaire de Niki de Saint Phalle – à son refus des normes sociales et à sa volonté de briser les codes, à la fois dans sa vie personnelle et dans son travail.

Cette collaboration représente l’opportunité, pour la marque de luxe suisse, de permettre au plus grand nombre de découvrir l’œuvre révolutionnaire de Niki de Saint Phalle, mais aussi de mettre en lumière ses réussites en tant que femme et en tant qu’artiste féministe d’avant-garde qui a dédié toute sa vie à sa vision – un idéal d’égalité sociale, raciale, et d’équité entre les sexes.

« Niki de Saint Phalle créait des œuvres qui rejetaient explicitement les valeurs patriarcales et les conventions artistiques. Ses Nanas défient les standards occidentaux de la féminité et de la bienséance : elles sont effrontées, extatiques et embrassent la question de la sexualité. Et si elle offrait à ses Nanas une si grande échelle, c’était spécifiquement pour qu’elles puissent dominer – littéralement surplomber – les hommes. Saint Phalle était aussi une iconoclaste dans son style personnel et son mode de vie, » estime Ruba Katrib, la commissaire de l’exposition.

Niki de Saint Phalle with La fontaine Stravinsky. Photo: Leonardo Bezzola © Leonardo Bezzola Estate.
Niki de Saint Phalle. Maquette for Le dragon de Knokke. c. 1973.
Painted polyester. 18 1/2 × 51 15/16 × 48 1/16″ (47 × 132 × 122 cm). Photo: Katrin Baumann. © 2021 Niki Charitable Art Foundation.

Pendant toute sa vie, Niki de Saint Phalle a utilisé sa voix en tant qu’artiste pour attirer l’attention sur diverses questions et plaider en faveur de l’égalité femme-homme, afin de provoquer et de déclencher des conversations – un héritage qui inspire aujourd’hui encore de nouvelles générations d’artistes et de femmes. Niki de Saint Phalle a également façonné des mouvements artistiques comme le Nouveau Réalisme. Seule femme de ce groupe fondé dans les années 1960, elle a apporté une perspective unique et démontré que son art était aussi innovant que celui de ses homologues masculins.

« Cette collaboration avec le MoMA PS1 est une formidable occasion pour nous de partager avec le monde la philosophie de Niki, et d’associer son esprit pionnier, persévérant, fort, féministe, à celui de La Prairie. Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir promouvoir la vie, l’œuvre et l’héritage culturel de l’artiste qui incarna ce que nous considérons comme une rencontre décisive pour notre Maison, » explique Greg Prodromides, Directeur Général du Marketing de La Prairie.

Niki de Saint Phalle. La fontaine Stravinsky. c. 1983. Photo: Green Moon Marketing. © 2021 Niki Charitable Art Foundation.

En effet, l’œuvre de Niki de Saint Phalle possède une résonance particulière pour La Prairie, puisque c’est son usage frappant du bleu cobalt qui a inspiré la couleur de la célèbre Collection Skin Caviar. En 1982, Niki développait son parfum éponyme dans son atelier, situé dans un studio de création partagé à New York où l’équipe de La Prairie prenait fréquemment part à des échanges créatifs. Lorsque La Prairie a découvert le bleu cobalt de Niki de Saint Phalle – sa couleur préférée, qu’elle décrivait comme « la couleur de la joie et de la chance » – le lien s’est imposé de lui-même : seul le bleu cobalt ferait l’affaire. Cette heureuse rencontre allait nouer un lien indéfectible avec la Maison La Prairie, et le sceller à jamais.

Niki de Saint Phalle. Flaçon de parfum. 1982. © 2021 Niki Charitable Art Foundation.

À l’image de Niki de Saint Phalle, qui a sensibilisé le public aux idées modernistes et progressistes, le fondateur de La Prairie a ouvert la voie à des découvertes révolutionnaires. Le Dr. Paul Niehans était un rêveur, en quête de beauté. L’art occupait une place centrale dans sa science, dans son rêve de retenir le temps au creux de ses mains, dans son esprit pionnier. Un esprit qui animait également de l’intérieur l’audace de Niki de Saint Phalle. Elle exprimait une nouvelle féminité, une féminité qui était en opposition avec les influences et les valeurs conventionnelles de la société.

Le partenariat avec le MoMA PS1 s’inscrit dans le cadre du programme de mécénat de La Prairie, destiné à encourager les Arts et la Culture en créant de nouvelles connexions avec le monde de l’art et avec ses différents représentants, qu’il s’agisse d’artistes émergents, reconnus, ou encore d’institutions culturelles. Un engagement qui continue de prospérer et de s’appuyer sur les partenariats existants de la Maison avec les foires d’art Art Basel et West Bund Art & Design, et avec l’emblématique Fondation Beyeler en Suisse.

Niki de Saint Phalle. Californian Diary (Order and Chaos). 1994. Serigraph. 311/2 x 47 3/18 (80 x 119.9 cm). © 2021 Niki Charitable Art Foundation.

 L’exposition Niki de Saint Phalle : Structures for Life est présentée au MoMA PS1 de New York du 11 mars au 6 septembre 2021 ; elle est organisée par Ruba Katrib, Conservatrice, et Josephine Graf, Conservatrice Adjointe du MoMA PS1. Plus d’informations sur moma.org/ps1.

laprairie.com

 

More from Frédérique de Granvilliers

Hôtel Hyatt Regency Chantilly : Parenthèse enchantée à 45 mn de Paris

Au cœur de la forêt domaniale de Chantilly et de sa plénitude,...
Read More