La Maison de Victor Hugo fête ses 120 ans avec une formidable exposition

Et pour le célébrer, elle propose une exposition anniversaire
 autour de ses collections en accès libre et gratuit
, du 10 mai au 3 septembre 2023. C’est Paul Meurice, son fidèle ami qui eut l’idée novatrice de créer ce musée à l’occasion du centenaire de Victor Hugo en 1902.
 Le projet soutenu par la famille Hugo, fut rendu possible grâce à leurs donations successives à la Ville de Paris. Le musée a ouvert le 30 juin 1903, 18 ans après la disparition du poète. Situé au sein de l’hôtel de Rohan-Guéménée, place des Vosges, le poète y vécut avec sa famille entre 1832 et 1848. Aujourd’hui, un public curieux de découvrir le grand homme et de se familiariser avec son œuvre, se presse pour visiter ce lieu unique, premier musée littéraire mais aussi lieu d’intimité de cette figure de la littérature française.

Le musée à son ouverture, Vitry, 1903 photographie, © Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

D’une incroyable richesse, les collections conservent des dessins de Victor Hugo, des objets de mémoires et du mobilier parfois créé par Hugo lui- même, des œuvres illustrant ses écrits, des photographies, peintures, sculptures, estampes, manuscrits, archives ainsi qu’une bibliothèque dont les ensembles présentés ici permettent de saisir la diversité, la qualité et l’esprit.

Cette exposition anniversaire est l’occasion de porter un regard sur ces collections et la façon dont elles se sont complétées au fil des ans, à travers plus 230 œuvres en montrant toute sa diversité: dessins, peintures, photographies, estampes, albums, correspondance, manuscrits, textiles, décors, mobilier, et livres précieux… déployées sur les deux étages du musée.

À travers un parcours en quatre étapes incluant l’appartement, au 2e étage, le musée rend hommage à Paul Meurice, ainsi qu’aux descendants de Victor Hugo qui accompagnent encore aujourd’hui l’équipe du musée mais également à tous les donateurs et à tous ceux qui depuis 1903 font vivre le musée.

1 – Le journaliste, romancier et dramaturge Paul Meurice (1818-1905) fait la connaissance de Victor Hugo en 1836 ,grâce à l’auteur Auguste Vacquerie et devient l’un de ses plus proches amis.
 Engagé, il est le cofondateur, avec les fils Hugo et A. Vacquerie, des journaux L’Événement en 1848 et Rappel en 1869. Il écrit Fanfan la tulipe en 1858. Fréquentant les milieux littéraires et intellectuels, il signe les adaptations théâtrales telles Antigone avec Auguste Vacquerie (1844), Hamlet, par Alexandre Dumas (1847), Ces beaux messieurs du Bois-Doré de George Sand (1862), Les Misérables par Charles Hugo (1863). Homme de confiance du poète, qui lui confie ses intérêts littéraires et financiers pendant toute la durée de l’exil, il fut aussi l’un de ses exécuteurs testamentaires.

Maison de Victor Hugo.

2- Hugo en Images Paul Meurice fut le maître d’œuvre d’éditions illustrées des écrits de Victor Hugo. Aussi a-t-il accordé une importance particulière à l’image comme mode de connaissance et de célébration.
 Pour former le noyau initial de la collection, il a réuni dessins ou peintures préparatoires, de très nombreux tirages d’essai des gravures ainsi qu’une collection quasi complète de ces éditions. Pour donner plus de force à cet ensemble et compenser la dispersion des œuvres inspirées par Hugo tout au long du 19e siècle, il a, en outre, passé commande à des artistes célèbres de l’époque tels Eugène Carrière, Henri Fantin-Latour ou Jean-Jacques Henner, de peintures témoignant des épisodes de la vie du poète, ou de ses écrits les plus importants. En témoigne dans cette partie trois œuvres emblématiques de l’écrivain: Notre-Dame de Paris, Les Burgraves et Les Misérables.

Luc-Olivier Merson (1846-1920). « Une larme pour une goutte d’eau ». Huile sur toile, 1903. Paris, Maison de Victor Hugo.
Quasimodo. Notre-Dame de Paris. Plâtre patiné. Oeuvre anonyme . Achat en 2020. Maison de Victor Hugo.
Ferdinand Roybet (1840-1920). « Don Cesar de Bazan ». Huile sur toile, vers 1903. Paris, Maison de Victor Hugo.

3-   Regards d’aujourd’hui

Révéler et valoriser les échos contemporains de l’œuvre de Victor Hugo font partie des missions naturelles du musée.
Le fonds initial constitué par Paul Meurice et la famille Hugo a été étoffé régulièrement grâce à l’acquisition d’œuvres anciennes et à l’ouverture aux œuvres des 20e et 21e siècles. Les œuvres de deux artistes en témoignent à l’occasion de cette exposition anniversaire :

L’autrichien Arnulf Rainer (né en 1929), figure majeure de la scène artistique contemporaine, construit son œuvre à partir de l’expressionnisme et de l’art informel. Il s’est d’abord attaqué à sa propre image, dans des autoportraits photographiques rageusement raturés. Boulimique d’images, il a étendu son champ d’intervention aux œuvres d’artistes anonymes ou des maîtres anciens ou modernes avec ce qu’il appelle ses «surpeintures». Utilisant divers types de reproductions (photographies, photocopies, pages de livres directement arrachées…), il recouvre leurs œuvres de dessins, graffitis ou peintures.En 1998, il commence à travailler à partir de dessins de Victor Hugo, selon ce principe. Il agrandit des détails, inverse certaines images, accompagne et transforme le geste de Hugo. Ces œuvres ont fait l’objet d’un achat en 2009 puis d’un don en 2012, et ont été exposées au musée en 2011.

Arnulf Rainer, peinture sur le dessin de Victor Hugo, entre 1998 et 2002 acquis en 2012, Maisons de Victor Paris-Guernesey Paris Musées.

Julius Baltazar (né en 1949), peintre et poète français, consacre une part importante de son travail à la réalisation de livres d’artistes en collaboration avec de nombreux écrivains. En 2015, il fait don au musée d’un ensemble d’œuvres autour de Victor Hugo, fruit de sa collaboration avec l’écrivain Michel Butor. Ce don fut l’objet d’une présentation au musée, en 2015/2016, intitulée «Hugologie». En 2022, il donne de nouveau huit grandes acryliques et encres sur papier, plus libres mais restant empreintes d’un esprit hugolien, tant sur le plan poétique que graphique. Le poète Victor Hugo demeurant une source d’inspiration constante pour l’artiste. Une récente acquisition majeure pour la Maison de Victor Hugo présentée pour la première fois au musée.

Julius Baltazar, dessinateur et Michel Butor, Ecrivain ; « L’auteur des Misérables entre dans la chambre de verre, apportant avec lui l’harmattan des cafres…» lavis sur un texte de Michel Butor, 2013, Maisons de Victor Paris-Guernesey Paris Musées.

Le musée a récemment acquis par préemption lors de la vente aux enchères Ader Nordmann & Dominique du 23 mars 2023, L’œil de Talabardon & Gautier deux encres exceptionnelles sur bois de Victor Hugo « Vivez » et « Mourez ». Ces deux panneaux de bois peint comptent parmi les œuvres les plus surprenantes de Victor Hugo. Alors qu’il aménage Hauteville House à Guernesey, il fait venir de Paris tableaux et objets dont il récupère les planches des caisses de transport pour y peindre à l’encre. Seuls cinq panneaux de ce type sont connus dont quatre se trouvent désormais dans les collections du musée. «Vivez» et «Mourez» sont les plus ambitieux par leur format et leur sujet.

4- La contribution majeure de Jean Hugo  L’exposition-anniversaire se poursuit dans l’appartement au deuxième étage de la maison, mettant en lumière le rôle essentiel de l’arrière-petit-fils de Victor Hugo.

L’appartement de Victor Hugo. 2 ème étage. Maison de Victor Hugo.

Gardien de la mémoire familiale, Jean Hugo est l’un des grands donateurs du musée, soit en son nom propre, soit associé aux membres de la famille, comme pour la donation de Hauteville House à Guernesey. La maison d’exil de Victor Hugo à Guernesey resta propriété familiale jusqu’en 1927, où, à l’occasion de la célébration du centenaire du Romantisme, Jeanne Nègreponte, la petite-fille de Victor Hugo, et les enfants de Georges Hugo, son petit-fils, l’offrirent en donation à la Ville de Paris.

Victor Hugo avec Georges et Jeanne sur ses genoux (Titre factice), 1881. Maison de Victor Hugo – Hauteville House.

Une grande campagne de restauration menée en 2018 a permis de reconstituer l’état originel de la décoration, grâce à Pinault Collection. Ce travail se poursuit et des restaurations complémentaires sont réalisées chaque année.

Jean Hugo joua un rôle déterminant dans la constitution de la collection de manuscrits qui avaient été tenus à l’écart du projet de Paul Meurice. Grâce à lui, de 1950 à 1981, un nombre considérable de lettres, d’archives et de manuscrits des différents membres de la famille Hugo sont entrés au musée, suscitant d’autres dons importants. On dénombre ainsi plus de trois cents lettres de Hugo aux membres de sa famille et des centaines de réponses.

Un nouveau site internet Pour les Maisons de Victor Hugo de Paris et Guernesey

Le site va gagner en clarté pour mieux identifier les deux maisons et leur offre culturelle. Une meilleure valorisation des collections du musée permettra de mieux appréhender la richesse des ouvrages et œuvres conservés. La maison de Victor Hugo accueille désormais le site créé par les hugoliens de Paris VII, consacré à la recherche autour de Victor Hugo. C’est la première fois qu’un musée de la Ville de Paris s’associe aussi étroitement à un groupement universitaire afin de conserver, valoriser et poursuivre le travail précieux de recherche et d’édition mis à disposition des chercheurs, des étudiants et du grand public grâce à un site web dédié.

Maison de Victor Hugo, située au sein de l’hôtel de Rohan-Guéménée. Place des Vosges.

MAISON DE VICTOR HUGO, 6 Place des Vosges, 75004 Paris Tél. : 01 42 72 10 16
. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé le lundi. Exposition en accès libre pour tous. Salon de thé Gérard Mulot à l’intérieur avec une jolie terrasse.  www.maisonsvictorhugo.paris.fr

 

 

More from Frédérique de Granvilliers
Louis Vuitton Tambour : Un livre hommage aux 20 ans de ce garde-temps intemporel et raffiné
En 2002 la Maison Louis Vuitton se lançait dans l’horlogerie de luxe,...
Read More