Le Choupinet réveille avec brio l’esprit brasserie parisienne

C’est notre coup de cœur de la rentrée ! Si certains de nos amis restaurateurs ont souffert – et souffrent encore de la crise Covid-19, une terrasse a été prise d’assaut dès le déconfinement : Celle du Choupinet, nouvelle brasserie lancée par Benjamin Artis, aux origines auvergnates, passé par des endroits branchés tels le Kong, l’Arc, le Jacopo, le Yeels. Merveilleusement située, plein sud, face au Jardin du Luxembourg et à la fontaine de la Place Edmond Rostand.

Tartare de thon avocat; Gambas flambées au pastis, riz blanc.

Saumon fumé et ses blinis; Filet de daurade et sa purée maison.

Impossible de la rater avec ses nounours dodus en peluche attablés .. qui attirent les passants pour une caresse, un selfie ou pour.. y déjeuner à leurs côtés. C’est en effet plein du matin au soir !   Grâce à eux, un peu, mais pas seulement car la carte a tout pour séduire. Des classiques de la cuisine de bistrot  (escargots, artichaut vinaigrette, poulet rôti- superbe rôtisserie- , croques- nommés bien sûr croque-Choupinet  ou Choupinette ..) et d’autres plats tendance, préparés par le chef Tchekad avec des produits venant de la crème des petits producteurs et fournisseurs du marché de Rungis. Mentions spéciales à leurs gambas flambées au pastis, aux entrecôtes d’Argentine, frites et purée maison.. à accompagner avec un Saint-Amour de Dominique Piron par exemple.

Ode au terroir français, les becs végétariens et végétaliens ne sont pas pour autant oubliés. Preuve en est, les salades healthy, les penne sans gluten qui s’accompagnent de courgettes et de morilles ou encore le burger labélisé Beyond Meat, dont on aurait presque du mal à croire que son steak savoureux est en réalité à base de légumes.

Cerise sur le gâteau : les pâtisseries signées Carl Marletti et les Fruttini by Mo qui propulsent, en une bouchée, sur la Riviera italienne.

Quant au décor intérieur, chic et chaleureux, imaginé par Benjamin Artis, accompagné du studio d’architectes Baldini, il mêle mobilier en cannage, pièces vintage, néon pulsé, plafond végétalisé et art contemporain. Sur le store et un piano où s’organise, certains soirs, des bœufs musicaux, c’est l’artiste Alec Monopoly qui a posé sa griffe. En hauteurs, trônent des figurines Bearbrick à l’effigie de Garfield, Kiki, Tony… Tout contribue à créer une ambiance conviviale, portée par un florilège de bons souvenirs régressifs.

En quatre mois, le Choupinet s’est déjà fait une clientèle de fidèles, et de tous âges – les crêpes au goûter valent le détour- ainsi que leurs cocktails Signature à siroter avec des assiettes à partager jusqu’à.. très tard.

Une équipe au top, un lieu de vie joyeux, cosy et « choupinet », nom donné à la Brasserie en clin d’œil au beau-père de Benjamin Artis qu’on appelait tendrement ainsi.

Difficile de résister à ..un câlin du matin.

Brasserie Le Choupinet, 58 bd Saint-Michel, 75006 Paris.

Ouvert 7/7, service en continu jusqu’à 23h. Fermeture 2 h du matin. 70 couverts en terrasse ; 90 couverts à l’intérieur. Tel : 01 42 03 09 93.

www.lechoupinet.com

More from Frédérique de Granvilliers

Le style Bardot : BB, icône de la mode par Henry-Jean Servat

Il est l’un des rares journalistes à avoir la chance de rencontrer...
Read More